Home
  By Author [ A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z |  Other Symbols ]
  By Title [ A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z |  Other Symbols ]
  By Language
all Classics books content using ISYS

Download this book: [ ASCII | HTML | PDF ]

Look for this book on Amazon


We have new books nearly every day.
If you would like a news letter once a week or once a month
fill out this form and we will give you a summary of the books for that week or month by email.

Title: Bulletin de Lille, 1916.04 - publié sous le contrôle de l'autorité allemande
Author: Anonymous
Language: French
As this book started as an ASCII text book there are no pictures available.
Copyright Status: Not copyrighted in the United States. If you live elsewhere check the laws of your country before downloading this ebook. See comments about copyright issues at end of book.

*** Start of this Doctrine Publishing Corporation Digital Book "Bulletin de Lille, 1916.04 - publié sous le contrôle de l'autorité allemande" ***

This book is indexed by ISYS Web Indexing system to allow the reader find any word or number within the document.



N° 145                   Prix du Numéro: 0,05     Dimanche 2 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                     ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

                                 AVIS

On rappelle aux intéressés que les permis de circuler avec un attelage,
cessent d'être valables le 31 mars 1916. Leur renouvellement doit être
demandé, sans délai, à la Caserne Kléber, rue du Pont-Neuf, 46.
_________________________________________________________________________

                          AVIS DE LA MAIRIE

Paiement des Allocations Militaires aux familles des mobilisés pour les
périodes du 22 mars au 6 avril et du 7 au 22 avril 1916:

1er bureau. Rue Colbert, 125.

                               1re période.   2e période.
Du Nº     1    au Nº   889         6 Avril         21 Avril
--      890   --      5138         7   --          22   --
--     5139   --     10365         8   --          25   --
--    10366   --     15022        10   --          26   --
--    15023   --     41893        11   --          27   --
--    41894   --     47694        12   --          28   --
--    47695   --     69566        13   --          29   --
--    69567   --     75247        14   --           1er Mai
--    75248   --     84448        15   --           2    --
--    84449   --     98161        17   --           3    --
--    98162   --    108028        18   --           4    --
--   108029   --  à la fin        19   --           5    --
                  Retardataires   20   --           6    --

2e bureau. Place Wicar, 3

Du Nº    1 au Nº    3953   6 Avril   21 Avril
--    3954  --      8878   7   --    22  --
--    8879  --      9276   8   --    25  --
--    9277  --     15854   10  --    26  --
--   15855  --     37797   11  --    27  --
--   37798  --     46699   12  --    28  --
--   46700  --     72259   13  --    29  --
--   72260  --     79802   14  --     1er Mai
--   79803  --     89950   15  --     2    --
--   89951  --     99880   17  --     3    --
--   99881  --    110819   18  --     4    --
--  110820  --  à la fin   19  --     5    --
              Retardataires  20  --   6    --

3e bureau. Rue Alphonse-Colas, 1 bis

Du Nº    1 au Nº    6820    6 Avril 21 Avril
--    6821  --     15770    7  --   22  --
--   15771  --     21550    8  --   25  --
--   21551  --     37000   10  --   26  --
--   37001  --     54300   11  --   27  --
--   54301  --     61330   12  --   28  --
--   61331  --     76400   13  --   29  --
--   76401  --     82580   14  --    1er Mai
--   82581  --     96000   15  --    2    --
--   96001  --    106400   17  --    3    --
--  106401  --    116500   18  --    4    --
--  116501  --  à la fin   19  --    5    --
            Retardataires  20  --    6    --

4e bureau. Rue de Colmar, 3

Du Nº    1 au Nº    1830    6 Avril   21 Avril
--    1831  --      6430    7  --     22  --
--    6431  --     13600    8  --     25  --
--   13601  --     16000   10  --     26  --
--   16001  --     45000   11  --     27  --
--   45001  --     60000   12  --     28  --
--   60001  --     75400   13  --     29  --
--   75401  --     81370   14  --      1er Mai
--   81371  --     92900   15  --      2    --
--   92901  --    104000   17  --      3    --
--  104001  --    113000   18  --      4    --
--  113001  --  à la fin   19  --      5    --
            Retardataires  20  --      6    --

5e bureau. Rue Pierre-Legrand, 165

Du Nº    1 au Nº    3355    6 Avril   21 Avril
--    3356  --      8823    7  --     22  --
--    8824  --     13099    8  --     25  --
--   13100  --     22006   10  --     26  --
--   22007  --     45521   11  --     27  --
--   45522  --     59538   12  --     28  --
--   59539  --     74807   13  --     29  --
--   74808  --     79840   14  --      1er Mai
--   79841  --     92373   15  --      2    --
--   92374  --    105234   17  --      3    --
--  105235  --    113065   18  --      4    --
--  113066  --  à la fin   19  --      5    --
            Retardataires  20  --      6    --

Bureau Rue Guillaume-Tell. École Desbordes-Valmore pour les habitants de
Canteleu, des Bois-Blancs et du Faubourg-de-Béthune.

Du Nº    1 au Nº    11000    7 Avril   21 Avril
--   11001  --      40000   10  --     24  --
--   40001  --      60000   12  --     26  --
--   60001  --      85000   14  --     28  --
--   85001  --  à la fin    17  --      1er Mai
             Retardataires  19  --      3  --

Bureau Rue du Transvaal. Patronage, pour les
habitants des Faubourgs des Postes, d'Arras et de Douai.

Du Nº    1 au Nº    11000    8 Avril   22 Avril
--   11001  --      40000   11  --     25  --
--   40001  --      60000   13  --     27  --
--   60001  --      85000   15  --     29  --
--   85001  --   à la fin   18  --      2 Mai
             Retardataires  20  --      4  --

Secours de chômage.--Heures de payement des secours du Dispensaire de
Wazemmes:

                              Ecole Arago

Lundi. Matin, de 8 h. 1/2 à 10 h.: 1 à 700; de 10 h.
à midi: 701 à 1600. Soir, de 2 à 4 h.: 1601 à 2600.

Mardi. Matin, de 8 h. 1/2 à 11 h.: 2601 à 4000.

                             Ecole Fabricy

Lundi, Matin, de 8 h. 1/2 à 10 h.: 4001 à 4800; de
10 h. à midi: 4801 à 5600. Soir, de 2 h. à 4 h.: 5601 à
6500.

Mardi. Matin, de 8 h. 1/2 à midi: 6501 à 8000.

                             Nouveau Lille

Lundi. Matin, de 8 h. 1/2 à 10 h., 8001 à 8600; de
10 h. 1/4 à 11 h. 1/2, 8601 à 9200. Soir, de 2 h. à 4 h.,
9201 à 10.100.

Mardi. Matin, de 8 h. 1/2 à 10 h., 10.101 à 10.700; de
10 h. 1/4 à 11 h. 1/2, 10.701 à 11.300. Soir, de 2 h. à 3 h.
11.301 et au dessus.
                             ____________

Morue salée. Les arrivages de morue salée étant encore trop faibles,
pour en permettre la répartition à toute la population, l'Administration
municipale a décidé qu'elle serait d'abord distribuée aux personnes qui
n'ont pas prélevé leur ration de viande, à la première distribution, qui
s'est faite du 20 au 27 mars.

Ration de 200 gr. par personne. Prix 2 fr. 80 le kilog.

Les jours et heures de distribution seront affichés, en temps utile,
dans les locaux de pain.

Lait.--La ville fait distribuer, dans les locaux du Comité américain et
du Comité hollandais, plus de 25.000 boîtes par semaine. Les arrivages
n'étant pas suffisants, il est rappelé que le lait condensé est
exclusivement réservé aux petits enfants, ainsi qu'aux malades, dont
l'état de santé exige obligatoirement l'emploi de ce médicament.
_________________________________________________________________________

                    Comité américain--Ville de Lille

                  A propos des distributions de viande

Nos concitoyens ne seront sans doute pas mécontents d'avoir quelques
renseignements précis à ce sujet. Nous leur rappelons d'abord qu'il
s'agissait d'une répartition à improviser, alors que le Comité ignorait
la date d'arrivée de la viande, l'importance des arrivages, leur
fréquence, la nature de la viande, son prix, les frais généraux, le
nombre des clients. Il fallait donc résoudre un problème dont la plupart
des données étaient inconnues.

Qu'a décidé le Comité? De répartir la viande qui arriverait entre 30
boucheries; de faire dépecer la viande par des bouchers de métier, et,
si c'était du boeuf, d'établir 4 catégories de morceaux et de prix. Les
taux furent fixés, dès qu'on connut le prix d'achat, à 14 fr. le kgr.
pour le filet, 10 fr. pour la 1re catégorie, 7 fr. pour la 2e, 4 fr.
pour la dernière. La ration personnelle s'élève à 200 grammes, au moins
provisoirement. La vente a lieu d'après les cartes de pain, chaque
boucherie servant la clientèle de tel local de pain. Dès qu'une
distribution peut être annoncée, l'avis contenant les jours et les
heures, ainsi que la répartition de la clientèle est affiché
simultanément dans les locaux de pain et dans les boucheries. Il est
entendu que la population moins aisée, c'est-à-dire les familles qui
sont assistées du bureau de bienfaisance, ou qui touchent des secours de
chômage ou l'allocation militaire, est servie dans les deux premières
heures de chaque séance, avant les habitants qui sont supposés avoir
plus de ressources.

C'est le Comité qui vend à son compte, et non le boucher. Ce dernier
prête sa boutique et ses instruments de travail et découpe les morceaux.
Mais ce sont des employés du Comité qui calculent le doit de chaque
client et perçoivent l'argent. Le Comité a d'ailleurs organisé tout un
contrôle. En résumé, cette organisation repose sur les mêmes principes
essentiels, que celle de la distribution du pain ou des épiceries. Elle
a pour but de venir en aide à l'ensemble de la population, en
favorisant, s'il est possible, les familles les moins pourvues de
ressources.

Notre premier arrivage comportait environ 17 tonnes, alors qu'à 200
grammes, par habitant, la ville de Lille aurait eu besoin du double.
Voilà l'unique raison pour laquelle tout le monde n'a pas pu être appelé
à la première répartition. Elle a duré du 20 au 22 mars. Nous savons
que, parmi les personnes qui ont été servies, la grande majorité a été
satisfaite. Mais il y a eu des plaintes. On a surtout trouvé la viande
trop chère, et certains en ont même profité pour accuser le Comité de
faire des bénéfices, et pour dire que ceux qui le dirigent gagnent
beaucoup d'argent. Nous prions le public de hausser les épaules, chaque
fois qu'il entendra de pareilles sornettes. Les dirigeants du Comité,
qu'ils soient industriels, fonctionnaires ou négociants, ne gagnent
rien, que des rides et des cheveux gris, quand le ravitaillement ne
marche pas à leur gré. Mais ce n'est pas le moment de parler de ces
choses... Nous préférons révéler nos comptes au public. En étageant les
prix de 14 à 4 fr. le kgr., nous avons obtenu une recette moyenne de 6
fr. 65 au kgr. Cette recette nous a permis de couvrir, à peu près, juste
nos dépenses. Encore, devons-nous remarquer que les frais qui s'ajoutent
au prix d'achat (freinte de la viande qui perd de son poids,
rémunération des bouchers, camionnage, etc.), forment moins de 5 pour
cent de ce prix d'achat. En somme la viande fraîche, comme tous les
produits répartis par le Comité Américain, est vendue à un prix qui
représente une majoration insignifiante par rapport au prix d'achat.

Mais alors, nous dira-t-on, vous achetez votre viande trop cher. Nous
voudrions bien l'avoir à meilleur compte. Seulement nous ne pouvons
acheter qu'en Hollande. Or, la viande y est très demandée, parce que la
Hollande en exporte un peu partout. Le prix de la viande exportée est
d'autant plus élevé, que le gouvernement hollandais limite les quantités
qui peuvent sortir du pays. Enfin, on y pratique le système des
«consents»; aujourd'hui on consent à l'exportation de tel nombre de
bêtes, demain on consentira à une sortie plus forte ou plus faible. Tout
cela amène des variations fréquentes de prix, qui sont rarement à
l'avantage de l'acheteur.

Faut-il que nous renoncions pour cela à introduire à Lille, de la viande
de Hollande? Le succès que notre répartition a eu parmi nos concitoyens
peu aisés, nous indique la réponse. Notre devoir, à nous Comité, est de
fournir à la population encore plus de viande, et c'est dans ce sens que
nous faisons de sérieux efforts. Mais comment les pauvres gens
pourraient-ils acheter de la viande à 2 fr. la livre? C'est cher, c'est
bien cher. Nous n'avons pas cependant le droit de promettre pour
l'instant une diminution. Notre souhait le plus vif serait d'y arriver
le plus promptement possible. La réalisation de ce désir est subordonnée
à une condition essentielle: c'est que les gens à leur aise, renoncent
de la façon la plus absolue à la basse boucherie et même aux catégories
moyennes, et considèrent comme un devoir social de ne prendre que les
morceaux les plus chers. Nous sommes, pour leur adresser cette demande,
d'autant moins embarrassés, que beaucoup d'entre eux l'ont fait
d'eux-mêmes. Si cette pratique était généralisée, il y aurait moyen
d'envisager une baisse des prix, pour les morceaux de la 3e catégorie et
par suite, la possibilité, pour presque tout le monde, de goûter de
temps en temps à la viande! Le Comité accomplira d'autant mieux son
oeuvre qu'il sera compris et aidé.

P.-S.--Ne quittons pas nos sympathiques lecteurs, sans revenir à la
question du poisson. Le 22 mars, escomptant de nouveaux arrivages, le
Comité local faisait afficher dans les locaux de pain l'avis suivant:

Dans le cas d'arrivage de poisson frais, le nombre des locaux désignés
pour la vente dépendra de la quantité reçue par le Comité. Seront seules
admises le jour de la mise en vente, de 7 heures à 9 heures, les
personnes qui n'auront pu participer à la distribution précédente,
c'est-à-dire celles dont les cartes n'auront pas été pointées. A partir
de 9 heures, on servira les porteurs de cartes rouges. L'envoi suivant
sera réservé aux cartes grises.

Toutes nos dispositions étaient donc prises, et bien prises. Nous avions
cru penser et parer à tout. Mais le poisson doit être reconnu par les
naturalistes, comme un animal astucieux. Il nous le fit bien voir.
Vendredi soir 24 mars, nous recevons l'annonce de l'arrivée de 10.000
kgr. de cabillaud. Tout contents, nous nous hâtons de préparer la
distribution pour le dimanche matin, convoquant les contrôleurs et les
caissiers, avertissant les locaux de pain... Le samedi matin, le
«cabillaud» est déchargé. Un miracle avait dû se produire, car il était
transformé en morue salée. Sans doute, il y a des affinités entre la
morue et le cabillaud, mais le dictionnaire et les marchands de poisson
les distinguent, en réservant la dénomination de cabillaud à la morue
fraîche, et on avouera qu'il serait injuste de nous en vouloir, parce
que nous avons eu confiance dans les usages de notre langue et du
commerce.

D'ailleurs, la déconvenue nous atteignait encore plus que le public, qui
avait l'avantage de n'être pas encore prévenu. Le Comité Américain,
toutefois, se proposa d'exploiter le moins mal possible ce contretemps.
Il se hâta de décommander les locaux et, comme il n'est pas aisé de
faire parvenir du poisson frais, aux communes du District, à cause de
leur éloignement et des difficultés des communications, il décida de
leur distribuer ces dix tonnes de morue. Vite, il établit les
répartitions et s'apprêtait déjà à préparer les envois, quand il apprit
que l'arrivage était réservé au Comité hollandais pour la ville de
Lille. Ainsi donc, Lillois, mes amis, vous aurez de la morue... quand
nos expéditeurs auront de nouveau pensé à nous et que les dix premières
tonnes auront fait des petits. Mais, quand vous la dégusterez,
rappelez-vous qu'elle a donné de la tablature à ceux qui s'occupent de
votre ravitaillement, et que ce petit exemple vous montre que, si les
plaintes de la population, qui manque de vivres sont justifiées, tout
n'est pas rose dans le métier de ravitailleur bénévole, qu'ont assumé
les membres du Comité Américain. Le Comité.
_________________________________________________________________________

         Association Philanthropique du Nord.--Avis important

Les familles sinistrées ci-après sont priées de retirer, au plus tôt, au
siège de l'Association Philanthropique du Nord, 13, place du Théâtre, à
Lille (Café de la Cloche), un avis les concernant (Secours): Mme Caliez,
10, rue de Rouen, actuell. rue Lazare-Gareau, 19 (faubourg du Sud); Mme
Adeline Bouriez, 6, rue Danton, act. 11. sentier de la Gare, à Ascq; M.
Devilliers Jules, 7, rue Montesquieu, act. 7, rue Jordaens (faubourg
d'Arras); M. Dremaux Jules, 34, rue Etienne-Marcel, act. 17, sentier de
la Gare, à Ascq; Mme Grimonpont, act. 15, rue Courbet, à Ascq; Mme veuve
Lobecq, 6, rue Danton, act., sentier de la Gare, à Ascq.
_________________________________________________________________________

                           Annonces diverses
   Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau de Contentieux)

                             Pauline-Modes
1, r. de Denain (près la porte de Paris). Exposera aujourd'hui même, ses
nouveautés et créations pour la saison «Printemps-Eté». Transformations
et arrangements à prix consciencieux.

--Etude de Mr Verdonck, commissaire-priseur, Roubaix, E. Wallon,
commissaire priseur suppléant.

                           Ville de Roubaix
                   Hôtel des Ventes, 20, rue Nain.

Par suite de décès, vente aux enchères publiques d'une grande quantité
de pince-nez et lunettes en or, en argent et en métal, baromètres,
thermomètres, loupes, éprouvettes, stéreoscopes, yeux artificiels.
Mobilier de maison. Bijoux. Les lundi 3 et mardi 4 avril 1916, chaque
jour à 10 heures et à 2 heures. Mr Wallon, commissaire-priseur suppléant
à Roubaix, procédera à cette vente.

--Vient de paraître, nouvelle méthode complète de Sténographie
professionnelle de J. Pratte. En vente chez tous les libraires.

--Tabac. Quantité de tabac à priser et autres, gros, demi-gros, détail,
64, quai de la Basse-Deûle.
_________________________________________________________________________

Cuisinières à gaz pour 3 plats sur feu, unique, s'adaptant à tous les
réchauds existants, depuis 20 fr. Réchauds divers dep. 8 fr. Calorifères
et fours à gaz Heinen. Démonstration gratuite, 21, rue Masséna. On se
charge d'installer le gaz.

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                   RYKIÉZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

Houblon d'Alost en balles 1914. Bonnes conditions Produits de Brasserie.

Caramel colorant, extra, pour tous les liquides. Gros et détail, 218,
rue Nationale (de 1 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo,
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.

--Le 1er avril, révision du programme des cours de coupe et couture pour
jeunes filles. Tous les jours de 9 à 12 ou de 2 à 5 h., 10 et 15 fr. p.
mois. Enseignt sérieux progrès garantis. S'ad. 22 bis, rue
Gauthier-de-Châtillon.

Achat de livres et bibliothèques
Librairie Tallandier, 1, rue Marché-aux-Poulets.

                          Manque de Charbons
Remplacez-le par les Cokes de Ménage brûlant bien et meilleur marché.
Pour livraison à domicile, adressez-vous: 92, rue d'Isly. Dépôt
d'anthracite, bois à brûler, etc...

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée, Mais. de confiance.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, conserves,
poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute alimentation.
Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

Pour être bien habillés adressez-vous à M. Koukos, chef-coupeur, 52, rue
Caumartin, qui donne leçons de coupe et travaille à façon. Prix modérés.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Vins. Avant tous achats vins et liqueurs, passez 64, quai de la
Basse-Deûle.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--Savons, 13, rue du Sec-Arembault, on trouvera grand choix de savons de
toilettes depuis 0 fr. 40, parfums, poudre dentifrice, crème, etc.
Pendant cette semaine seulement, nous vendrons le vrai savon noir extra
2 fr. 35 le kil., 4 fr. 60 les 2 kil., 11 fr. 25 les 5 kil.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons franc.,
sténo-dactylo, etc. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.

--A LA DEESSE, 13, rue du Sec Arembault, Corsets confectionnés depuis 8
fr. 95; sur mesure depuis 15 fr. Soutiens gorges et ampliformes,
spécialité de ceintures ventrières. Recommandé par MM. les Docteurs. La
Maison reproduit tous les modèles.

--Couture. On demande de très bonnes ouvrières et des petites mains,
spécialité pour le tailleur. Inutile de De se présenter sans bonnes
références, 121, Nouveau boulevard, La Madeleine.

--Dame seule désire louer appartement non garni, dans maison
particulière, eau, gaz, w. c. dans prix 600 fr. environ, préférence
entre Place Strasbourg et Porte de Roubaix. Ecrire BA bureau du journal.

--On demande forte fille de la campagne, 25 à 30 ans, propre, active,
références sérieuses exigées. Pr. adr. b. jal.

--Massage. Mme Bourrassela, 84, rue de Tournai, de l'Institut de beauté,
massage et soins pour tout ce qui concerne les soins de la beauté.

--Confitures, gros, demi-gros et détail, 64, quai de la Basse-Deûle.

Cercueils tous genres zingués et plombés à l'avance prix modérés. Maison
Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix avantag.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

--Cabinet dentaire. J. Beck, 21, boulevard Carnot, près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

Plumes arrangem., transform. étoles, teint et frisure, plume tous
genres, 186, rue Solférino.

Teinture et nettoyage. Deuil en 48 heures. 186, rue Solférino, 186.

Cabinet dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.
_________________________________________________________________________

Alimentation Savons au détail Marseille extra dur par barres, genre
Sunlight. Savon poudre; Levure Arrivages journaliers. 22, rue
Henri-Loyer.
_________________________________________________________________________

                   La Grande Epicerie Union de Lille
                          147, Rue d'Arras
                vend à Tout le monde, aux prix coûtants.
_________________________________________________________________________

                    Réparations--Vente--Echange de
                         Machines à lessiver
                 et tordre le linge, 29, rue de Poids
_________________________________________________________________________

--Mme Sergeant, directrice de l'Ecole de coupe, sinistrée, r. de
l'Hôpital-Militaire, provis. 66, rue Jean-Bart, tailleurs, robes,
manteaux, s. mesure. Préparation, patrons s. mesure. Cours de coupe à
prix réduit pend. la guerre.

--Moteurs industriels, usine Caloin, r. Kulhmann, 17, Lille, continue
faire rapid. trav. et répar. mécaniques.

--Mesdames, pour vos toilettes, adressez-vous sans hésiter à Mme
Savelon, 29, rue des Pyramides, robes et tailleur sur mesure, dern.
chic, dep. 65 fr. prix de guerre.

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères. Suis acheteur toutes valeurs.
Intermédiaires s'abstenir. Ecr. ZW bureau du jal.

--Je suis acheteur au comptant de tous pianos occasion, même ceux à
réparer. Réponse lettres ME bur. journal.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Occasion. Lit, buffet, comptoir, étagère à vendre, 6, place
Barthélemy-Dorez, porte des Postes.

--Cossettes chicorée. Suis acheteur, s'adresser 46, rue Faidherbe.
_________________________________________________________________________

OCCASIONS DE PIANOS
chez Ad. Schillio 41, rue des Pyramides, Lille. Liste:
Pianola-Piano.--Appareils Pianola, 350 fr.--Harmonium de salon, 250
fr.--Piano marchant à l'électricité ou à la main, 1200 fr.--1/4 queue
Erard et plusieurs pianos Pleyel vendus à des prix exceptionnels avec
toutes facilités de paiement possibles.
Nota.--Les appareils sont garantis contre incendie, bombardement ou
réquisitions.
Locations, accords, réparations, prix modérés.

--Manucure-Pédicure diplômée de Paris, Mlle Deroo, 19, r. Masséna,
consult. de 2 à 5 h. le matin s. rendez-vous.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré 19 bis,
rue de Roubaix.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Fabrique de bromure et Cartes postales, 28, rue du Sec-Arembault
immense choix de bromure pour Pâques, dep. 5 fr. le cent, albums 12 vues
de Lille, en noir, 15 fr. le cent, en couleur 20 fr. Albums de Loos,
Haubourdin, Lambersart, Lomme, du front et de toutes les villes du Nord,
de France et Belgique, à des prix exceptionnels. Nouveautés de la
semaine: Panorama de la ville de Verdun, en gravure.

--3 pianos, superbes occasions, 1res marques, 150 fr., 275 fr., 450 fr.
Facilités de payement. 10 fr. par mois, 5, rue Caumartin.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Caissettes à vendre, lot de caissettes d'une longueur de 0.17 à 0.54.
Ecrire AU bureau du journal.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

--Tissus pour la fabrication de pantoufles, rosiers, rhodos, houx et
autres arbustes, à vendre. S'adresser 58, rue de Turenne.

--Photo-Souvenir p. broches, d'après reproduction, travail soigné, prix
1.50. S'adr. Chapellerie Alexandre Lefebvre, 1, rue Masséna.

--On demande d'occasion 6 à 8 chaises cannelées pour sinistré, et
marmite à bouillir le linge. Ecrire AR, b. jal.

--A vendre, vieilles pannes à emboîture, charpente, planches et vieux
bois. S'adr., 30, r. de Valmy, de 1 à 2 h.

--Perdu mardi de 4 à 5 h., médaillon et chaîne, de rue des Fossés à rue
de Toul. Rapp. c. récomp., r. Neuve, 17 bis.

--Pantalons velours, spécialité, 14, r. Gros-Gérard.

--On dem. à louer petit rez-de-chaussée ou 1er étage au centre, envir.
Grande-Place, durée guerre. Ec. AS, b. jal.

--J'achète cossettes de chicorée, remettre échantillon et prix, 31, rue
du Sec-Arembault.

--Perdu lundi dernier, chapelet grains cristal bleu transparent et
médailles dans étui cuir noir. Rapporter contre récompense, 160, rue de
Paris.

--Dame veuve, 42 ans, expérimentée, de toute confiance, 10 ans même
maison, libre, pour cause de décès, désire servir Mr seul. Ecrire AT,
bureau du journal.

--Dame seule désire appartement 4 pièces dans maison sérieuse ou petite
maison. Ecrire AY, bureau du journal.

--Pneux = 650 x 55 ou 650 x 65 demandés pour petite voiture attelée,
faire offres, 17, rue Inkermann, le matin après 9 heures.

--Cuisinière, 40 ans, désire place chez Mr seul ou ménage. Ecrire AW,
bureau du journal.

--Perdu aigrette blanche, la rapporter contre récompense, 54, rue
Jacquemars-Giélée.

--Machine et chaudière à vapeur, on demande à acheter d'occasion en bon
état, petite machine de 15 à 20 chevaux et 1 petite chaudière pour
fournir la vapeur à la machine et à la teinturerie. Ecrire AX, bur. du
jal.

--Montre et chaîne en or. On demande à en acheter une d'occasion état
neuf. Ecrire AY, bur. jal.
_________________________________________________________________________

                           Chaussures Leconte
                             10, rue Neuve
                 Nouvel assortiment. Grande Vente-Réclame
                           du 2 au 25 avril.

Malgré les difficultés actuelles, la Maison Leconte, fidèle à ses
habitudes, offrira à sa nombreuse clientèle les primes ci-dessous:

Tout achat: 1° de 12 fr. donne droit à 1 déjeuner (tasse et soucoupe) ou
à 6 verres à bière; 2° de 20 fr., à 1 pot de faïence ou 1 cadre grand
modèle, pour photographie; 3° de 35 fr., à 1 porte-brosse ou, 1 glace
biseautée; 4° de 50 fr., à 1 corbeille à pain en porcelaine décorée ou 1
porte-bouquet sur pied en métal. Ces primes sont exclusivement réservées
aux achats qui seront faits du 2 au 25 avril.

--Maison G. Poppe, fabricant de meubles, 43, rue de la Halle. Grand
choix de meubles pour installat. de cafés. Devis et plans sur demandes.

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h.;... r. Nationale, Lille.

--On demande à acheter cheval assez fort. S'adresser 41, quai Vauban,
Lille.

--On recherche personne de 25 à 30 ans, sérieuse, active, sachant
cuisine, de tout honorabilité pour tenir intérieur 2 pers., se prés. av.
bonnes réf., de 10 à 12 h., 25, bd Carnot.

--Beaucoup de bonnes t. genres à plac. 26, r. d'Amiens.

--Transport de colis. Lille-Roubaix, 11, rue de la Monnaie, Lille; 13,
rue de la Halle, Roubaix.

--Perdu, mercredi soir, montre dame marqué MT, trajet gare à place du
Théâtre, rapporter contre récomp. 44, rue Jacquemars-Giélée, au 2e.

--On désire acheter d'occasion coffre-fort de bonne marque. Ecrire AZ,
bureau du journal.

--Modes Mme Thiéry, ex-première de feue Mme Hoccart, chapeaux, nouveaux
modèles, élégance, bon goût, rue d'Artois, 39.

--Cours privés et communs français, anglais, sténo-dactylo, 15 fr. p.
mois. Renseig. 5, r. des Poissonceaux.

--On désire acheter cuisinière en émaillé, d'occasion, prendre l'adresse
bureau du journal.

--Aux Dames de France, grande maison deuil et demi-deuil, 37-39.
Boulevard Carnot. Nouveautés de Printemps. Voir nos étalages.

--Occasion. A vendre, complet redingote, taille moyenne et 1 pantalon et
gilet noir. Prendre l'adr. bureau du jal.

--Belle chambre à coucher, à louer, avec électricité, face nouveau
Boulevard. Prendre l'adresse au journal.

--A louer belle chambre-meublée, 54, rue Jacq.-Giélée.

--On demande une employée au courant de mercerie, bonneterie. Prendre
l'adresse bureau du journal.

--Jeune femme demande journées, 14, r. de la Monnaie. --Moteur
électrique 1 chev. à vendre, 14, Q. Basse-Deûle.

--Violon. On désire acheter bon violon de valeur, d'occasion. Ecrire AP
bureau du journal.
_________________________________________________________________________

                           Nouvel arrivage de:

             Sabots = Brosses de rue
                           Savons de Toilette
                                    Savons pour Lessive

               Comptoir International, 109, rue Solférino
_________________________________________________________________________

--On louerait présentement, petit jardin av. gloriette, pour enfants,
aux portes de Lille, préférence porte de Gand. Rép. 74 bis, r.
Nationale, au magasin Aiguebelle.

                     IMPRIMERIE WILMOT-COURTECUISSE
                        4, Boulevard Victor-Hugo.
         Impressions en tous genres--Billets mortuaires en 2 h.
                      Papeterie demi-gros et détail
_________________________________________________________________________

                         ETAT CIVIL DE LILLE

                              NAISSANCES

Du 25 Mars.--Cappelle Lucien, rue des Bois-Blancs, cour Ansart,
4--Degroote Roger, rue Arago, 33.

                                 DECES

Du 25 Mars..--Maas Catherine, 73 ans veuve Tournois, rue du
Grand-Balcon, 55--Prévost Paul, 60 ans, quai de la Basse-Deûle,
104--Lauer Anne, 87 ans, veuve Casse, quai de la Basse-Deûle,
104--Callant Angèle, 23 ans, rue d'Austerlitz, 72, cité Rubens,
4--Bernheim Clara, 89 ans, veuve Caro, rue Nationale, 105--Godin
Françoise, 62 ans, veuve Jacquier, place Sébastopol, 11--Faucomprez
Angélique, 81 ans, veuve Dambrine, rue de Bailleul, 11--Roelandts
Germain, 13 ans, rue des Postes, 175, cité Pesez, 7--Dillies Louis, 73
ans, époux Lauxers, quai de la Basse-Deûle, 104--Serruys Julienne, 8
ans, rue Denis-du-Péage, 45--Noque Maria, 52 ans, veuve Hossart, place
Simon-Volant, 12--Debert Edmond, 59 ans, époux Josien, rue du
Chevalier-Français, 71--Tack Germaine, 37 ans, épouse Kerckhof, rue du
Faubourg-des-Postes, 83.

Du 26 Mars.--Goffart Flore, 56 ans, épouse Joseph Barhag, à bord du
bateau «Edmond», Grand Tournant--Knockaert Pierre, veuf Marie Roussel,
rue Gutenberg, 2--Ardusser Madeleine, veuve Chaize, 87 ans, rue des
Meuniers, 10--Bouckaert Emilienne, 16 mois, rue de la Tranquillité,
10--Beaucamps Suzanne, 17 ans, rue Roland, 48--Warlop Madeleine, 12 ans,
rue d'Ath, 11.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages, Inventaires, testaments, rédaction
de tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51,
rue du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                              FUNÉRAILLES

--Les personnes qui, par oubli, n'auraient pas reçu avis de la mort de
M. Louis ECROHART, mécanicien en retraite, sont priées d'assister à ses
funérailles, qui auront lieu lundi 3 avril, à 9 heures, en l'église
Notre-Dame de Bon-Secours, à Hellemmes. L'assemblée à la barrière de
Lezennes.

                             REMERCIEMENTS

--Mme veuve Rousseaux-Havez et toute la famille, profondément touchées
des marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Louis
ROUSSEAUX, brigadier, garde-champêtre, décédé à Fâches-Thumesnil, le 11
mars 1916, dans sa 49e année, remercient vivement les personnes qui ont
assisté au funérailles, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli,
ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées. Un Obit sera
célébré le 11 avril 1916, à 8 heures, en l'église du Sacré-Coeur, à
Thumesnil.

--La famille Bonnet, profondément touchée des marques de sympathie
reçues à l'occasion du décès de Mlle Thérèse BONNET, décédée à Lille, le
14 mars 1916, dans sa 42e année, remercie les personnes qui ont assisté
aux funérailles, et s'excuse auprès de celles, qui, par oubli, ou en
raison des circonstances, n'ont pu être avisées. Une Messe sera dite
pour le repos de son âme, le jeudi 6 avril, à la Basilique de Notre-Dame
de la Treille.

--Mme Gabriel Crépy et toute la famille, profondément touchées des très
nombreuses marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M.
Gabriel CREPY, remercient bien sincèrement les personnes qui ont bien
voulu assister aux funérailles à Lambersart, et à l'obit, à Lille, et
s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pas
reçu de faire part.

--Mlle A. Flamant, Ex-Directrice de l'Annexe Florian du Lycée Fénelon,
profondément reconnaissante aux personnes qui lui ont donné des
témoignages de sympathie à l'occasion du décès de sa mère, leur adresse
d'ici ses remerciements émus.

--Mlle Armandine Caro et toute la famille, remercient vivement les
personnes qui lui ont témoigné leurs sympathies, en assistant aux
funérailles de sa mère Mme veuve CARO, née Clara BERNHEIM, et s'excusent
auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--M. Cyrille Allot (en campagne) et Mme Allot-Warlop et leurs enfants,
Mme veuve Dupuis-Allot et sa fille. M. et Mme Deschildre-Allot et leurs
Enfants, profondément touchés des marques de sympathie reçues à
l'occasion du décès de M. Louis ALLOT, propriétaire et conseiller
municipal de Frelinghien, décédé à Marquette, le 22 mars 1916, dans sa
74e année, et remercient les personnes qui ont assisté aux funérailles
et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--Mme Eugène Minet et sa Famille, remercient vivement les personnes qui
ont assisté aux funérailles de M. Eugène MINET, et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
averties.

--Mme veuve Arthur Delbarre et toute la famille, profondément touchées
des marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Arthur
DELBARRE, marchand de beurre et oeufs, rue Philadelphie, 102,
Fives-Lille, remercient sincèrement les personnes qui ont assisté aux
funérailles, ou envoyé leurs condoléances, et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.
_________________________________________________________________________

LETTRES MORTUAIRES aux prix ordinaires à
l'Imprimerie La Gutenberg, 5-7, rue Desrousseaux.
_________________________________________________________________________



Nº 146                   Prix du Numéro: 0.05        Jeudi 6 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                      ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

L'autorité militaire allemande a prononcé les condamnations suivantes
contre commerçants:

300 mark d'amende ou 30 jours de détention à:

1. Levèque, Cécile, marchande de denrées coloniales, Lille-Fives, rue du
Pont-du-Lion-d'Or, 31;

2. Vandendriessche, Hortense, née Ysebaert, marchande de comestibles,
Lille, rue de Carvin, 7;

3. Deltour, Louis-Alexandre, marchand de comestibles, Lille, rue des
Stations, 6;

4. Morin, Zéphyrine, marchande de comestibles, Lille, Faubourg-de-Douai,
rue des Hannetons, 1, pour avoir vendu des comestibles (sucre, oeufs,
chocolat), à des prix supérieurs aux maxima fixés par l'autorité
allemande.

Conformément à la proclamation du 24.10.15, les commerçants désignés
sous les nos 1 et 2, doivent en outre s'attendre à la fermeture par la
Mairie de leurs maisons de commerce.

50 mark d'amende ou 10 jours de détention:

Mme Dallennes, Marguerite, née Berche, Lille, 31, rue de Thionville,
pour s'être exprimée d'une façon inconvenante sur le compte d'un
officier allemand logé chez elle.

Enfin, pour lever tous les doutes pouvant encore subsister à cet égard,
dans l'esprit de la population française, on lui rappelle que
l'interdiction du 30 janvier 1916, visant l'exportation de marchandises
en grand, sans autorisation de l'Intendantur du Gouvernement, ne
s'applique pas seulement aux comestibles, mais aussi aux marchandises de
tous genres. A l'avenir, on sévira donc contre toute infraction
éventuelle.
                          ___________________

                    Fermeture du Marché de Wazemmes

La Kommandantur a informé M. le Maire de Lille, à la date du 2 avril,
que le marché tenu pour la vente de vieux ustensiles de ménage, vieux
vêtements et lingerie, place de la Nouvelle-Aventure, doit être fermé.
Cette fermeture ne vise pas le marché de denrées alimentaires qui se
tient à la Halle.

La fermeture de la friperie est ordonnée dans l'intérêt de la santé
publique, parce qu'elle constitue une source constante de propagation
des maladies contagieuses.

En raison de ce qui s'est passé récemment à Roubaix, il ne sera plus
ramené, jusqu'à nouvel ordre, de prisonniers civils français, des camps
de prisonniers en Allemagne, à Lille, Roubaix, Tourcoing et faubourgs.
Il ne serait donc donné aucune suite à toute demande formulée à ce
sujet.
_________________________________________________________________________

                         AVIS DE LA MAIRIE

Bureaux de renseignement. Les personnes de la banlieue, privées de
laissez-passer, et ayant besoin de communiquer avec la Mairie de Lille,
peuvent s'adresser aux endroits suivants, de 9 heures à midi:

1º pour la banlieue des portes de Douai, d'Arras et des Postes: à
l'Asile de nuit;

2º pour la banlieue d'Esquermes, rue du Faubourg-de-Béthune, 46;

3º pour Canteleu: Poste de police de la rue de Cassel.
_________________________________________________________________________

                            Vente de Pain
                 Situation du 20 au 25 Mars 1916


Pain vendu au public                            439.842 k. 250
Pain facturé aux établissements hospitaliers      4.131
Pain restant en magasin le samedi soir.           1.384    250
                                              ----------------
                                                445.357    500
Excédent du 18 mars au soir                       1.220    250
                                              ----------------
                                                444.137 k. 250
                                              ----------------
Pain livré aux boulangers                       444.137 k. 250


Cette situation démontre qu'il n'existe aucun détournement dans les
locaux de distribution.
_________________________________________________________________________

             Comité Américain--Une visite intéressante

Le 28 mars, à 3 h. 1/2, MM. Hoover. Président de la Commission for
relief in Belgium (c'est-à-dire de la Commission américaine à laquelle
est affilié le Comité d'alimentation du Nord de la France, que le public
appelle communément Comité Américain), Polland, délégué Général de cette
Commission à Bruxelles, Whitney, délégué Central de cette Commission, à
Charleville, Wellington et Richardson, délégués américains, pour les
districts de Lille et de Valenciennes, sont arrivés à Lille, accompagné
du capitaine Bahr, délégué par l'autorité militaire, auprès de la C. R.
B. pour notre district. Ils se sont rendus à la Préfecture, où ils ont
été reçus par le Secrétaire Général et par un certain nombre de membres
du Comité de District de Lille.

Cette réunion était d'ailleurs le principal but de leur visite. Car, si
nous n'avons jamais cessé de demander à la C. R. B. d'augmenter le
secours en vivres qu'elle nous assure depuis onze mois, nous l'avons,
les mois derniers, assaillie de rapports et de lettres pressantes, pour
lui démontrer l'urgence d'un ravitaillement accru et pour obtenir par
son intermédiaire les denrées de toutes sortes, nécessaires à la
subsistance des habitants du District. La C. R. B. voulait se renseigner
sur place sur ces questions.

Nous n'ignorions pas les énormes difficultés qui entravent notre
approvisionnement. La guerre, qui met en jeu une grande partie de la
population masculine dans presque toute l'Europe, réduit fatalement la
production des vivres. L'Europe doit demander aux autres parties du
monde des quantités de denrées beaucoup plus fortes qu'en temps normal.
La conséquence est que les prix augmentent, et que les marchés mondiaux
se trouvent souvent dépourvus; avec la meilleure volonté, la C. R. B.
est dans l'impossibilité de se procurer tout ce qu'elle voudrait. C'est
encore la guerre qui entrave les transports. Elle les rend plus
périlleux, et parfois des marins montant même des navires neutres,
préfèrent refuser le service, plutôt que de s'exposer à périr, lors d'un
torpillage, ou du choc d'une mine flottante. Un certain nombre de
bateaux restent inoccupés. Les transports militaires en utilisent aussi
en quantité. Et, alors qu'on aurait besoin d'un tonnage accru, puisqu'on
fait venir d'outre mer beaucoup plus de marchandises, on dispose
seulement d'un tonnage inférieur d'un tiers à celui du temps normal.
Toutes ces raisons expliquent l'élévation des tarifs: le fret pour une
tonne de charbon, de Cardiff à Marseille est passé de 8 fr. 50 à 90 fr.,
pour une tonne de blé, d'Amérique à Rotterdam, il s'est élevé de 15 à
190 fr.

Si ce tableau de la situation générale en Europe n'est pas favorable,
combien notre sort est rendu encore plus lamentable, par les
circonstances spéciales, dans lesquelles se trouve notre région! Nous
sommes, à la fois, pays occupé et ligne de feu. Nous n'avons pour ainsi
dire plus de ressources locales, et l'importation de produits
alimentaires est quasi impossible. La C. R. B. s'en rend parfaitement
compte. Elle reconnaît le caractère pressant de nos besoins et, bien
qu'elle ne puisse pas augmenter le total des marchandises, qu'elle
introduit en Belgique et dans le Nord de la France, elle consent à
accorder au District de Lille un régime spécial, et à nous donner
proportionnellement plus qu'aux autres régions ravitaillées par elle.

Des promesses bienveillantes faites par M. Hoover, il résulte que nous
aurons à partir du 10 avril, une ration hebdomadaire de 3 kgr. de pain.
Nous pouvons espérer également recevoir par jour et par habitant 125 gr.
de riz, légumes secs et céréaline, 45 gr. de lard et saindoux, 10 gr. de
sucre, 15 gr. de café.

La C. R. B. fera tous ses efforts pour nous faire parvenir ces
quantités, mais, étant données les difficultés rappelées plus haut, il
ne peut pas y avoir d'engagement formel de sa part. Nous sommes en
guerre, nous avons à faire chaque jour cette triste constatation, et,
s'il y a quelque chose qui est exclu en ce moment, c'est la régularité,
c'est la garantie d'un fonctionnement uniforme. Nos concitoyens doivent
être sûrs, en tout cas, que le dévouement des membres de la C. R. B. est
complètement acquis à l'oeuvre qu'ils ont entreprise et que ce qu'ils
font est le maximum de ce qu'on peut faire dans les circonstances
actuelles.

Nous venons de parler des produits principaux que la C. R. B. nous
fournit depuis longtemps. Sur nos instances, elle veut bien étendre son
rôle et ses efforts en vue d'un ravitaillement s'appliquant à d'autres
produits nécessaires. Elle nous procurait déjà du lait conservé. Emue de
la triste situation de nos enfants, de nos malades et de nos vieillards,
elle nous promet, malgré la difficulté d'approvisionnement, d'augmenter
la quantité, à condition, bien entendu, que seules les catégories
précitées en bénéficient. En même temps, elle poursuit, en accord avec
l'autorité allemande, l'introduction et l'installation dans notre
District, de vaches laitières sauvegardées contre toutes réquisitions.

Nous manquons de pommes de terre. La C. R. B. s'en est déjà préoccupée.
D'ailleurs, plusieurs grandes villes de Belgique ne sont pas mieux
partagées que nous. On a tenté d'en faire venir d'Irlande, mais ces
envois n'ont pas réussi. La C. R. B. va en acheter en Hollande, et, ici
encore, elle espère sauver la situation.

Quant à la viande et au poisson, l'approvisionnement est de plus en plus
difficile. Même, si les efforts de la C. R. B. réussissent, on ne pourra
pas couvrir les besoins de l'ensemble de la population, et encore moins
satisfaire la totalité de ses désirs. Mais enfin, il est à espérer que
nous recevrons de temps en temps un certain nombre de bêtes vivantes ou
quelques milliers de tonnes de viande abattue ou de poisson et nous
devons rappeler que le souhait nettement formulé par la C. R. B. est de
voir la viande aller avant tout aux familles nécessiteuses, qui ont
particulièrement besoin de reconstituants.

Nous avons voulu, dans ce résumé, renseigner nos lecteurs sur les
résultats obtenus; mais il ne rend pas la physionomie de l'entrevue du
28 mars. Les membres du Comité de District y ont, pendant les deux
heures qu'elle a duré, senti chez les citoyens d'Amérique la volonté
généreuse d'apporter le maximum d'aide à la population civile des
régions occupées. Cette volonté tenace, ne trouve de limites que dans
les obstacles et les difficultés qui sont le fait de la guerre. Les
Américains sont des hommes d'action. Il est vraiment réconfortant, au
point de vue humain et au point de vue français, de constater l'énergie
avec laquelle ils poursuivent la noble tâche qu'ils ont assumée, et
personne ne regrette autant qu'eux que toutes leurs intentions ne soient
pas réalisées. Les membres du Comité de District de Lille, qui savent
les services rendus à leurs concitoyens depuis près d'un an, par M.
Hoover et par la C. R. B., sont certains d'avoir été les interprètes de
tous les habitants de notre région, en assurant leurs visiteurs, de la
reconnaissance profonde du Nord français.

Le Comité.


                Comité Américain.--Délivrance des rations

Dès le début du fonctionnement du Comité, nous avons stipulé
expressément que, les jours de classe, il ne serait pas délivré de pain
aux enfants qui, d'après la loi, devaient se trouver à l'école.

Cette règle était dans l'intérêt, à la fois, des parents et des enfants.
Tous les enfants ne sont pas aptes à bien faire les commissions dont on
les charge, et il est préférable que ce soient les grandes personnes qui
manipulent des tickets, aient à exprimer leur désir d'accepter leur
ration de tel produit, ou d'y renoncer, etc. L'intérêt des Aliment
complet pour enfants 1 fr. 75 la enfants nous paraît encore plus à
sauvegarder. Il est indispensable qu'ils fréquentent régulièrement
l'école, si l'on veut qu'ils en tirent profit. S'ils manquent la classe
aujourd'hui, demain ils ne pourront plus suivre les explications du
maître, se dégoûteront de l'étude, se dissiperont, et chercheront
eux-mêmes toutes les occasions de faire l'école buissonnière, car
l'instruction est, après le pain, le premier besoin d'un peuple qui veut
maintenir sa place dans le monde.

D'ailleurs les parents sont, en général, inexcusables, quand ils
envoient les enfants chercher à leur place pain et denrées. Les nombreux
adultes qui ne travaillent pas disposent largement du temps nécessaire à
leurs courses. Si une mère de famille est retenue chez elle par les
occupations de son ménage, elle trouvera sans peine, une voisine qui se
chargera obligeamment de sa carte du ravitaillement.

En tout cas, le Comité Américain est trop attaché à l'intérêt bien
compris des familles les moins fortunées, pour refuser dans cette
matière son aide la plus énergique au personnel enseignant. Il rappelle
au public que, dans aucun de ses locaux de distribution, il ne sera rien
délivré aux enfants d'âge scolaire (jusqu'à 13 ans), sauf le jeudi et
pendant les vacances. Il a donné ordre aux chefs de groupe, de tenir
strictement la main à l'application de cette mesure.

Le Comité.
_________________________________________________________________________

                         POUR LES SINISTRÉS

         Dons reçus par l'ASSOCIATION PHILANTHROPIQUE DU NORD
                           Espèces (suite)

Brasserie Coopérative «La Croix Rouge», à Lomme, 25 fr.; Duprez J.-B.,
1, rue Boucher-de-Perthes, 2 fr.; V. Becker, rue de la
Planche-à-Quesnoy, 5 fr.; Anonyme, à la Cloche, 5 fr.; L. D., à la
Cloche, 20 fr.; Le Chef de groupe, le Personnel et les Clients du Comité
Américain et Hollandais du Local Usine de Fives, 55 fr. 75; Souscription
organisée par M. Lecoeuvre, Chef de groupe du Local de Pain de l'Ecole
Michelet, rue Fabricy, avec le concours du Personnel des P. T. T., 267
fr. 75; Anonyme Auto W. Mons-en-Baroeul, 100 fr.; Varos, rue des
Manneliers, 2 fr.; Beaurepaire, rue des Manneliers, 2 fr.; Goudaert, rue
des Chats-Bossus, 2 fr.; Bonte, rue Faidherbe, 2 fr.; B. Bernard, place
du Théâtre, 3 fr.; Beaurepaire, rue Esquermoise, 2 fr.; Dhooghe, 98, rue
Esquermoise, 2 fr.; Lemaire, rue Esquermoise, 1 fr.; Réant, rue
Nationale, 2 fr.; Lalieu, rue Nationale, 1 fr.; Schmidt, rue Nationale,
1 fr.; Charlet, rue Nationale, 1 fr.; Delesalle, rue Nationale, 5 fr.;
Delplanque, rue Nationale, 1 fr.; Druelle, rue Nationale, 2 fr.;
Acollet, rue Nationale, 1 fr.; Borremans, rue Nationale, 0.50;
Foudemont, rue de Paris, 0.25; Léwy, rue de Paris, 1 fr.; Houlon, rue de
Paris, 2 fr.; Mercier, 214, rue de Paris, 1 fr.; E. Verbaere-Béhague,
271, rue de Paris, 1 fr.; Degrave, 236, rue de Paris, 1 fr.; Defretin,
170, rue de Paris, 0.50; Brulin, 48, rue Nationale, 1 fr.; Doitant, 1
fr.; Soualle, 1 fr.; Decrocq, 1 fr.; J. Becquet, 42, rue Esquermoise, 2
fr.; Chimot, rue Gombert, 1 fr.; Mouchel, 25, rue de Fleurus, 1 fr.

(A suivre).
_________________________________________________________________________

                           Annonces diverses
    Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)

--Vente publique à Lille, rue du Palais Rihour, 5, par suite du décès de
Mlle Descamps et en vertu d'un jugement du Tribunal Civil. Vente de: 1°
Marchandises, articles de maroquinerie, cadres pour photographies; 2°
Agencement de magasin sis à Lille, rue Nationale, 120, (pour le détail,
voir les affiches), le lundi dix avril 1916 et jours suivants, à deux
heures. Par le ministère de M. Moneclaye, commissaire-priseur, à la
requête de M. Fremaux, administrateur de la succession de Mlle Descamps.
Au comptant.

A. Moneclaye.

NOTA. L'agencement de magasin est visible r. Nationale, 120. Il sera
exposé en vente en bloc, r. du Palais Rihour, 5, le lundi 10 avril, à 4
heures. Faute d'amateurs, il serait vendu en détail sur place, le lundi
17 avril, à deux heures.

--Anglais. Classes, leçons particulières données par V. Hooland,
ex-professeur de divers Instituts de Londres et directeur de «The
Anglo-French Journal». Progrès rapides, prix modérés. S'adresser de 11
h. à midi, 94, rue de l'Hôpital-Militaire, au 3e étage.

Cercueils tous genres, zingués et plombés à l'avance prix modérés.
Maison Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix
avantag.

--Mme Geneviève Leclercq, 4, rue du Maire-André, au 2e fait costumes
tailleur, dernière mode, à partir de 20 francs de façon.
_________________________________________________________________________

                          CHAUSSURES LECONTE
                            10, rue Neuve
               Grand assortiment pour l'entrée de saison.
_________________________________________________________________________

Houblon du Soleil 1915. Faites votre bière!
extra  Produits Brasserie
Caramel colorant, extra, pour tous les liquides.
Gros et détail, 218, rue Nationale (de 10 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

--Quelques poésies de Germaine Longré sont mises en vente au profit de
la Misère honteuse et cachée.

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h., 55, r. Nationale, Lille.

Bottin Dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Bijouterie--Horlogerie--Orfèvrerie «A la Perle d'Or», 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Bouteilles, bouchons, extraits, essences, colorants pour liqueurs,
sirops, confiserie. Parfums et extraits pour eau de Cologne. Henri
Deffrennes, 291, rue Solférino.

--La Maison Henri Delhay (sinistrée), place Marché-aux-Chevaux, 1 bis, a
encore qques coffres-forts de toutes grandeurs, garantis tout en fer,
incombustibles et blindés. Références prouvant que plusieurs
coffres-forts de cette marque ont résisté au bombardement. S'adresser
Café Canonne, 12, place de Béthune.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré 19 bis,
rue de Roubaix.

Teinturerie et nettoyage. Deuil en 48 heures. 186, rue Solférino, 186.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot, près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

--Mme Sergeant, directrice de l'Ecole de coupe, sinistrée, r. de
l'Hôpital-Militaire, provis. 66, rue Jean-Bart, tailleurs, robes,
manteaux, s. mesure. Préparation, patrons s. mesure. Cours de coupe à
prix réduit pend. la guerre.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée, Mais. de confiance.
_________________________________________________________________________

                           Manque de Charbons
Remplacez-le par les Cokes de Ménage brûlant bien et meilleur marché.
Pour livraison à domicile, adressez-vous: 92, rue d'Isly. Dépôt
d'anthracite, bois à brûler, etc...

--Je suis acheteur au comptant de tous pianos occasion, même ceux à
réparer. Réponse lettres ME bur. journal.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo,
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.

                    Achat de livres et bibliothèques
            Librairie Tallandier, 1, rue Marché-aux-Poulets

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--Massage. Mme Bourrassela, 84, rue de Tournai, de l'Institut de beauté,
massage et soins pour tout ce qui concerne les soins de la beauté.

                        OCCASIONS DE PIANOS
chez Ad. Schillio 41, rue des Pyramides, Lille. Liste:
Pianola-Piano.--Appareils Pianola, 350 fr.--Harmonium de salon, 250
fr.--Piano marchant à l'électricité ou à la main, 1200 fr.--1/4 queue
Erard et plusieurs pianos Pleyel vendus à des prix exceptionnels avec
toutes facilités de paiement possibles.

Nota.--Les appareils sont garantis contre incendie, bombardement ou
réquisitions.

Locations, accords, réparations, prix modérés.

Plumes arrangem., transform. étoles, teint et frisure, plume tous
genres, 186, rue Solférino.

--3 pianos, superbes occasions, 1res marques, 150 fr., 275 fr., 450 fr.
Facilités de payement. 10 fr. par mois, 5, rue Caumartin.
_________________________________________________________________________

                   La Grande Epicerie Union de Lille
                          147, Rue d'Arras
               vend à Tout le monde, aux prix coûtants.
_________________________________________________________________________

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, conserves,
poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute alimentation.
Adresser offres 54, rue Basse, Lille.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons franç.,
sténo-dactylo. etc. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                    RYKIÉZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S.'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères. Suis acheteur toutes valeurs.
Intermédiaires s'abstenir. Ecr. ZW bureau du jal.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire. 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Cossettes chicorée. Suis acheteur, s'adresser 46, rue Faidherbe.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

--A louer belle chambre meublée, 54, rue Jacq.-Giélée.

--Transport de colis. Lille-Roubaix, 11, rue de la Monnaie, Lille; 13,
rue de la Halle, Roubaix.

--On demande à acheter cheval assez fort. S'adresser 41, quai Vauban,
Lille.

Tabac Quantité de tabac à priser et autres, gros, demi-gros, détail, 64,
quai de la Basse-Deûle.

Confitures gros, demi-gros et détail, 64, quai de la Basse-Deûle.

--Vins. Avant tous achats vins et liqueurs, passez 64, quai de la
Basse-Deûle.

--Mesdames, pour vos toilettes, adressez-vous sans hésiter à Mme
Savelon, 29, rue des Pyramides, robes et tailleur sur mesure, dern.
chic, dep. 65 fr. prix de guerre.

--Mme Marie-Jeanne. Coiffure, modes, 1, rue du Fresnes, au 1er étage.

--Avis. Porte-monnaie oublié par dame chez marchand de légumes,
Nouvelle-Aventure. S'adresser à Mme Bilcke, rue Corneille, 25.

--A la Clef de Sol, 8, r. Inkermann, achète volumes, partitions de
musique, dépôt des ouvrages: Elevage des poules, lapins, l'Oracle des
dames, les Songes.

--Tabac marque française, vente en gros de scaferlati et maryland, 1,
square Morisson, Lille.

--Beau mobilier à vendre d'occasion comp. chambres à coucher, salle à
manger, salon, garnitures cheminées, glaces, chaises, cuisinières,
berceau, lit et voiture d'enfant, grosse corde pour brasserie, 2, rue
des Trois-Mollettes.

--Antiquités. Suis acheteur plats, assiettes, vieux Delf. Ecrire BD.
bureau du journal.

--Fauteuil chaise longue est demandée d'occasion, faire offres et
conditions BF, bureau du journal.

--Perdu, mercredi 29 mars, 6 h. soir, montre dame, initiales entrelacées
«M. T. L.», trajet rues Masurel, Basse, St-Jacques, Nouveau Boulevard.
Rapporter contre récompense Café Bulens, place de la Gare.

--Occasion sans précédent. A saisir de suite, magnifique chambre à
coucher, style Louis XV, neuf, fabrication soignée, à vendre pour
fabricant, 76, rue du Faubourg-de-Roubaix.

--6000 savons de toilette à base de glycérine, très mousseux, en vente à
0.50, rue des Meuniers, 39. Prix spéciaux pr revendeurs. Même adr. dem.
balance d'occas.

--On demande à louer, maison meublée ou rez-de-chaussée, dans centre,
très pressé. Ecrire BH, bur. jal.

--Fabrique de bromure et Cartes postales PH, 28, rue du Sec-Arembault
immense choix de bromure pour Pâques, dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées 20 séries différentes, albums de Lille, en noir, 15 fr. le
cent, en couleur 20 fr. Cartes-vues et albums de Loos, Haubourdin,
Canteleu, Lomme et Lambersart, et toutes les villes du Nord de la France
et Belgique, Panorama de Verdun et Ypres. Papeterie en gros.

--On demande à louer maison meublée avec jardin. S'adresser 40, rue
Faidherbe, Lille.

--Paris-Couture. Mesdames faites-vous habiller chez Micheline, 121,
nouv. Boulevard, La Madeleine. Costumes réclame modèles chics, prix sans
concurrence, toujours dernières créations.

--Pots en verre pour confitures. Decarne, 293, rue Solférino, Lille.

--On demande à louer rez-de-chaussée ou appartement au 1r, avec gaz, de
2 à 3 places, au centre, loyer de 40 à 45 fr. Ecrire BG, bureau du
journal.

--Tailleur à façon, réparations, transformations, retournage, stoppage
américain, r. Ban-de-Wedde, 11 bis.

--Dame honorable demande à garder maison ou appart. durée guerre, sans
indemnité. Ecrire BJ, bur. Jal.

--Couture.--On demande bonne ouvrière corsagière et une demie pour la
jaquette, 54, r. Jacquem.-Gielée.

--On demande à louer de suite, jardin en ville, ou près Lille, ne
nécessitant pas de laissez-passer. Pr. l'ad. b. jal.

                    Bière supérieure de Ménage
en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue de Rocroy (Porte de Paris).

--La Maison G. Poppe, 43, rue de la Halle, informe sa nombreuse
clientèle qu'elle a toujours en magasin un grand choix de meubles riches
et ordinaires.

--A louer, rue Neuve, Lille, au 1er, appartement de 3 pièces, eau, gaz,
w. c., loyer 50 fr. S'adr. à M. L. Montaigne-Delos, gradué en droit, 320
bis, rue Solférino, Lille, de 2 à 5 h.

--A louer pour le 1er juillet 1916, maison de rentier boulevard
Victor-Hugo, loyer 1050 fr. net. S'adresser M. S. Pamart, ex-principal
clerc de notaire, Lille, 51, rue du Maire-André de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Jeune femme sachant coudre et faire ménage demande emploi, prendre
adresse bureau du journal.

--A louer maison meublée, pour saison ou à l'année, superbe campagne
moderne et dépendances, à ménage seul. Jardin anglais et potager, 189,
rue de la Rianderie, au Croisé-Laroche.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigares, cigarettes, vins et
liqueurs, 22, rue Gantois.

--On demande d'occasion belle voiture d'enfant, en bon état, faire offre
BE bureau du journal.

--Jardin avec habitation est recherché entre Lille et Roubaix. Ecrire BO
bureau du journal.

--Maisonnette 6 pièces, bas prix, 172, rue d'Artois.

--Modes. Mme Chiroutre, 23, rue du Prieuré, Lille-Fives, nouveaux
modèles pour la saison, voir ses chapeaux réclame 4.95 et 10.95.
Spécialité de deuil, arrangements prix modérés.

--Couture. On demande bonne corsagière. Mme Delbecq, 37-39, rue du
Vieux-Faubourg.

--Suis acheteur, sans intermédiaire, obligations Ville de Paris ou
Crédit Foncier de France. Faire offres BI jal.

--A louer, maison bourgeoise 30 fr. centre, avec reprise d'une chambre,
prix 500 fr. Ecrire BU bureau du journal.

--Estaminet meublé, à louer, à La Madeleine, quartier populeux. Ecrire
BB bureau du journal.

--Demoiselle sérieuse dem. garde et promenade enfant après-midi, pas
exigeante. Ecrire BC bureau du journal.

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.

--Perdu petit chien noir, avec poitrine beige, nom «bijou», le rapporter
contre récompense bureau jal.
_________________________________________________________________________

                         ETAT CIVIL DE LILLE

                             NAISSANCES

Du 27 Mars.--Devoldère Raphaël, rue de Bailleul, cour Pau,--Van
Tuerennout Clémentine, rue du Pôle-Nord, 56.

Du 28 Mars.--Couplet Odette, rue d'Iéna, 140--Lecoche Marcel, place
Jacquart, 13.

Du 29 Mars.--Gaget Pierre, rue de la Louvière, 41--Mariage Marcel, rue
Destailleurs, 89.

                                DECES

Du 27 Mars.--Vaillant Désiré, 56 ans, époux Boitte, rue
Sainte-Catherine, 43, cour Cygne, 7--Dubuis Louise, 44 ans, épouse
Duchateau, rue d'Haubourdin, avenue d'Albert. 10--Doffe Octave, 7 ans,
rue des Etaques, 27--Coesnon Simonne, 15 ans, rue St-Nicaise, 7--Corbu
Jeanne, 27 ans, rue de Poids, 11--Mercier Marie, 41 ans, épouse Cornée,
rue de Juliers, 100--Maeyens Léonie, 59 ans, épouse Vanlære, rue de
Juliers, 137--Wostyn Marie, 75 ans, veuve Lombrez, rue d'Anvers,
9--Lottigier Anne, 80 ans, rue St-Etienne, 25--Cordier Gustave, 67 ans,
époux Carez, rue de la Louvière, 15 bis--Dutrieux Emile, 57 ans, veuf
Husson, rue d'Esquermes, 93--Guillotin Henri, 48 ans, époux Houriez, rue
d'Esquermes, 93--Maigret Marie, 55 ans, veuve Lambre, rue du
Vieux-Faubourg, 32--Leroy Elise, 55 ans, rue du Maréchal-Mortier,
15--Boudiez Victorine, époux Leblanc, rue du Quai, 12 bis--Rousseau
Marie, 79 ans, veuve Martinache, rue Dupuytren, 12.

Du 28 Mars.--Herrier Alphonse, 61 ans, époux Lefebvre, rue d'Arras,
177--Decalogne Florimond, 16 ans, rue des Processions, 92--Gallez Jules,
51 ans, époux Hellebosch, rue Turgot, 14--Laine Malvina, 72 ans, veuve
Vanzande, rue Denfert-Rochereau, 45--Ostyn Julien, 7 mois, rue des
Bois-Blancs, 30--Delacter Julie, 57 ans, veuve Dubois, rue Duhem,
36--Vanmeenen Jacob, 22 ans, rue d'Esquermes, 83--Delesalle Joséphine,
74 ans, veuve Frédéric, rue de la Justice, cité Fromont, 1--Couset
Eugénie, 44 ans, époux Vanthourout, rue Pierre-Legrand, cour Flairgny,
12--Ostre Georges, 46 ans, époux Vandewalde, rue de Poids, 3--Rouzé
Malvina, 69 ans, époux Cuvelier, rue de Flers, 47--Lerche Sidonie, 65
ans, épouse Desrumaux, rue du Croquet, 38--Deligny Paul, 51 ans, époux
Jovenet, r. d'Esquernes, 93.

Du 29 Mars.--Collin, J.-B., 70 ans, époux Lescaut, rue Brasseur,
21--Peeters Lucienne, 2 ans, rue Frédéric-Mottez, 4--Milot Casimir, 58
ans, veuf Castille, rue des Postes, 242--Pétrins Zulma, 50 ans, épouse
Dubuisson, rue de Paris, 90--Leroy Adèle, 58 ans, rue du Port,
86--Waegaert Alfred, 55 ans, époux Vanlaton, rue de Condé, 87--Daniel
Antoinette, 73 ans, rue du Priez, 9.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages. Inventaires, testaments, rédaction
de tous actes. S'ad. à M. S. Pamart, ex-princip. clerc de notaire 51,
rue du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                              REMERCIEMENTS

--Les familles Ghesquière-Diérickx et Beste, remercient vivement les
nombreuses personnes qui ont assisté aux funérailles, ou leur ont
témoigné leurs sympathies à l'occasion du décès de Mme Victoria
GHESQUIERE-DIERICKX-DELANNOY, et s'excusent auprès de celles, qui, par
oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Les familles Sénat et Evrard, remercient vivement les personnes qui
ont assisté aux funérailles de M. Charles-Victor SENAT, veuf de Dame
Victorine Comère, et s'excusent auprès de celles, qui par oubli, ou en
raison des circonstances actuelles, n'ont pas reçu de lettre de
faire-part.

--Les Familles Sacré et Muller, profondément touchées des marques de
sympathie, reçues à l'occasion du décès de M. Alfred SACRE, remercient
les personnes qui ont assisté aux funérailles, ou ont envoyé leurs
condoléances, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou, en
raison des circonstances actuelles, n'ont pu être avisées.

--M. Désiré Leblanc et Maurice Leblanc (en campagne) et les familles
Leblanc-Boudiez, profondément touchés des marques de sympathie reçues à
l'occasion du décès de Mme Désiré LEBLANC, née Victorine-Marie Boudiez,
décédée le 27 mars 1916, à l'âge de 52 ans, remercient vivement les
personnes qui ont assisté aux funérailles ou envoyé leurs condoléances,
et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--La Famille Level et M. Louis Fieux, profondément touchés des marques
de sympathie reçues à l'occasion du décès de Mme veuve Augustin LEVEL,
décédée à Lille, le 22 mars 1916, dans sa 91e année, remercient vivement
les personnes qui ont assisté aux funérailles, et s'excusent auprès de
celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Les Familles Crémer-Vanzande, Lecocq, Bertaut, Vanduick, remercient
vivement les personnes qui leur ont témoigné leur sympathie à l'occasion
des funérailles de Mme veuve Jules VANZANDE, née Malvina Florence HAINÉ,
décédée subitement à Lille, le 28 mars 1916, et s'excusent auprès de
celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être averties.

--La Famille Godin remercie vivement les personnes qui ont assisté aux
funérailles de Dame Françoise GODIN, veuve de M. Auguste Jacquier,
décédée le 24 mars 1916, dans sa 63e année, et s'excuse auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.

--M. Auguste Demotier, inspecteur honoraire des biens des hospices et sa
famille, profondément touchés des marques de sympathie reçues à
l'occasion du décès de Mme A. DEMOTIER, remercient vivement les
personnes qui ont assisté aux funérailles, et s'excusent auprès de
celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--M. Hauwel-Martin, Mlle Julia Hauwel, les Familles Hauwel-Duflot,
Delbecq-Hauwel, Lecouffe-Hauwel, Harée-Hauwel, Mesdemoiselles Martin,
remercient sincèrement les personnes qui leur ont témoigné leurs
sympathies en assistant aux funérailles de Mme Jules HAUWEL, née Marie
MARTIN, décédée à Mons-en-Baroeul, le 27 mars, à l'âge de 76 ans, et
s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu
être averties.

--M. Louis Martin, sa famille et la famille Deligne, remercient
sincèrement les personnes qui ont assisté aux funérailles de Madame
MARTIN, ou ont envoyé leurs condoléances, et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances actuelles, n'ont
pu être avisées.

--M. et Mme Debarge-Lafon, M. et Mme Frédéric Lecocq et toute la
famille, profondément touchés des marques de sympathie reçues,
remercient sincèrement les personnes qui ont assisté aux funérailles de
Mme veuve LERGY-LECOCQ, ou envoyé leurs condoléances, et s'excusent
auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.

--M. Paul Cramette (en campagne) et Mme Paul Cramette, M. Emile Couteau
(en campagne) et Mme Emile Couteau, M. Alfred Jonville (en campagne) et
Mme Alfred Jonville, remercient vivement les personnes qui leur ont
témoigné leurs sympathies, en assistant aux funérailles de Mme veuve
Ferdinand LAMBRE, née Marie-Henriette MAIGRET, décédée le 27 mars 1916,
à l'âge de 55 ans, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou en
raison des circonstances, n'ont pu être averties.

--M. et Mme Prévôt et M. et Mme Tanneur, profondément touchés des
marques de sympathie reçues, remercient sincèrement les personnes qui
ont assisté aux funérailles de M. Désiré-Auguste JOURNET, ou envoyé
leurs condoléances et s'excusent auprès de celles qui, par oubli, on en
raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme veuve Gallez, ses enfants et la famille, remercient sincèrement
les personnes qui ont assisté aux funérailles de M. Jules GALLEZ, agent
de police, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison
des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Les familles Depret, Tallon, Mahieu et Verlinde, profondément touchées
des marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de Mme veuve
Alexis DEPRET, remercient sincèrement les personnes qui ont assisté aux
funérailles, ou envoyé leurs condoléances, et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances actuelles, n'ont
pu être avisées.

--La Famille Waegaert-Vanlaton, remercie de tout coeur, les personnes
qui lui ont témoigné leurs sympathies, et ont bien voulu assister aux
funérailles de M. Alfred WAEGAERT, décédé le 29 mars 1916, dans sa 56e
année, et s'excuse auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des
circonstances, n'ont pas reçu de faire part.



N° 147                   Prix au Numéro: 0.05     Dimanche 9 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                     ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

                            Revue d'appel

I. Tous les hommes inscrits dans la troisième et la quatrième catégorie,
ainsi que ceux âgés de 21 à 50 ans qui ne seraient pas encore inscrits
sur les listes de l'Autorité allemande (voir la carte d'identité, N° du
certificat d'inscription), doivent se présenter, à 8 heures du matin
(heure allemande): 9, rue de Pas.

Chacun devra présenter sa carte d'identité et, le cas échéant, son
livret de mariage, et indiquer l'arrondissement de police qu'il habite.

Doivent se présenter:

A) Les porteurs des certificats d'inscription de la Catégorie III:

N°     1 à   500      le  6 Avril 1916
N°   501 à 1.000      le  7      »
N° 1.001 à 1.500      le  8      »
N° 1.501 à 2.000      le  9      »
N° 2.001 à 2.500      le 11      »
N° 2.501 à 3.100      le 12      »

B) Les porteurs des certificats d'inscription de la Catégorie IV:

N°     l à   750      le 13 Avril 1916
N°   751 à 1.500      le 14      »
N° 1.501 à 2.250      le 16      »
N° 2.251 à 3.000      le 17      »
N° 3.001 à 3,750      le 18      »
N° 3.751 à 4.500      le 19      »
N° 4.501 à 5.250      le 21      »
N° 5.251 à 6.275      le 22      »

C) Ceux qui ne sont pas encore inscrits: le 27 Avril 1916.

II. Les jeunes gens inscrits dans la première et la deuxième catégorie
devront, à l'avenir, indiquer l'arrondissement de police qu'ils
habitent, lorsqu'ils se présenteront à la revue d'appel.

III. Il est rappelé aux jeunes gens, qu'ils doivent se faire inscrire,
dans les cinq jours qui suivent la date à laquelle ils atteignent leur
17 ans, 9, rue de Pas, les Mardi et Vendredi de chaque semaine, à 9
heures du matin (h. all.).

IV. Des infractions à cet arrêté seront punies d'une amende pouvant
atteindre 1.000 mark, ou de prison allant jusqu'à 3 mois. Les deux
peines peuvent être appliquées conjointement. Le Gouverneur de la Place
de Lille.

Lille, le 3 avril 1916.

Les hommes qui habitent Canteleu-Lille, le Faubourg des Postes et le
Faubourg de Béthune, n'ont pas besoin de se procurer un laissez passer.
Ils se donneront rendez-vous, les jours où ils devront se rendre à
l'appel, devant la porte la plus proche, d'où ils seront conduits en
bloc à la revue.

Leur retour de la revue se fera, aux portes, de la même façon.

Lille, le 6 avril 1916.
Le Gouverneur de la Place de Lille.


Nouveaux prix maxima pour denrées

Sur proposition de la Mairie, et d'accord avec l'Autorité allemande, les
prix maxima des denrées indiquées ci-dessous, qui ont été en vigueur
jusqu'à ce jour, sont relevés comme suit, à partir d'aujourd'hui, en
raison de l'augmentation considérable des prix d'achat:

a) Viande de boeuf:

Filet                                                   16 fr. le kilo.
Ire Catégorie.--Aloyau, rumsteck.                       12  »     »
IIe     »       Côtes, épaule, épaisse raccourçure       8  »     »
IIIe    »       Croisure, collet, poitrine               5  »     »

b) Autres denrées alimentaires et savon:

Cacao en poudre                                          10  » le kilo.
Café Haïti extra et plantation Java                       9  »    »
  »  Santos                                               8  »    »
Chicorée                                                  1 fr.   »
    »    «La Sans Rivale»                                 1 25    »
Sel                                                       0 15    »
Chocolat 1re qualité                                     10  »    »
   »     de ménage en barres                              8 00    »
Confitures extra-fines                                    3 50    »
   »   ordinaires                                         3  »    »
Fromages supérieurs                                       8  »    »
Oeufs frais                                               0 50 pièce.
Oignons                                                   0 50 le kilo.
Savon noir                                                2 50    »
Figues                                                    2  »    »
Jambon fumé en tranches                                  16  »    »
Harengs fumés et salés                                    0 45 pièce.
Huile de table                                            9  » le litre.
Lait condensé                                             1 50 la boîte
Houblonnette                                             31  » 160 lit.
Sucre cristallisé                                         2 30 le kilo.
   »  en morceaux                                         2 50    »
Beurre frais                                             12  »    »
Pommes de terre                                           0 30    »
Carottes                                                  0 40    »
Navets                                                    0 35    »
Poireaux                                                  1 25 le fachot
Haricots secs                                             1 50 le litre.
Macaroni, nouilles                                        4 00 le kilo.

Les infractions aux prix maxima seront punies conformément aux avis
parus dans le Bulletin de Lille, Nº 62, 68, 99, 103, 135, 138 du 17 juin
1915, 8 juillet 1915, 24 octobre 1915, 7 novembre 1915, 27 février 1916
et 9 mars 1916.

Lille, le 5 avril 1916.
Le Gouverneur de la Place de Lille.

L'autorité militaire allemande a infligé les condamnations
suivantes:

7 jours de détention à:

1. Jacquelot, Léopold, cafetier, 23, r. Montaigne, Lille,
2. Fontaine, Victor, de l'Hôtel Moderne, 7, parvis Saint-Maurice, Lille,
3. Elysé, François, tenancier de l'estaminet «A l'Elysée Courtois», 65,
boulevard de la Liberté, Lille, pour infraction à la proclamation du 28
janvier 1915, interdisant de tuer du bétail ailleurs qu'à l'abattoir, et
d'acheter ou de vendre de la viande non revêtue du timbre de l'abattoir
de Lille;

7 jours de détention moyenne à:

4. Dornaert François, 2, rue du Bazinghien, Lille-Esquermes, pour avoir
troublé la parade avec son tramway;

300 Mark d'amende ou 30 jours de détention à:

5. Scholaert Maria, née Van Tieghem, commerçante, 58, rue Racine, Lille,
pour avoir vendu du sucre à un prix supérieur au maximum fixé par
l'autorité allemande.

Conformément à la proclamation du 24 octobre 1915, la commerçante (5),
doit s'attendre, en outre, à la fermeture par la Mairie, de sa maison de
commerce pour une durée d'au moins quatre semaines.

Fermeture de local

Par ordre de l'autorité allemande, le local sis rue Faidherbe, n° 47,
tenu par M. Leblanc, est fermé du 4 avril au 16 mai 1916, parce qu'il
était encore ouvert le 28.3.16, à 9.10 heures du soir, c'est-à-dire
après la retraite, et qu'on y a servi du genièvre à des employés de
chemin de fer allemand.
_________________________________________________________________________

                           AVIS DE LA MAIRIE

Echange de bons communaux.--Dans le but de limiter les émissions des
bons communaux, M. le Maire de Lille prie ses concitoyens, qui auraient
à leur disposition une somme importante de bons, dont ils ne prévoient
pas prochainement l'emploi, de les échanger à la Recette municipale
contre des récépissés. Il leur serait toujours loisible de retirer, à
première demande, les sommes dont ils pourraient avoir besoin.

Les versements devraient être d'au moins 1000 fr., et les retraits, d'au
moins 500 fr.

Un guichet spécial sera ouvert, à cet effet, à la Recette municipale,
qui demande que les billets de la même valeur, soient épinglés par
liasses de 10.

On peut déposer des bons de Lille, Roubaix, Tourcoing, Douai, Cambrai,
Valenciennes, Wattrelos, Croix et Wasquehal.

Ravitaillement.--A partir de lundi prochain, 10 courant,
l'Administration municipale fera distribuer dans les Comités de
ravitaillement les denrées ci-après, pour la quinzaine du 10 au 23
avril:

                           Comité Américain

Riz            ration 455 gr. Prix 0 fr. 30
Café              »    35  »    »  0 fr. 20
Saindoux          »   215  »    »  0 fr. 50
Céréaline         »   180  »    »  0 fr. 10
Lard              »   215  »    »  0 fr. 60

1 ration par personne.

                          Comité Hollandais


Sucre          ration 250 gr. Prix 0 fr. 40
Café              »   100  »    »  0 fr. 50
Figues            »   300  »    »  0 fr. 50
Fromage de Gouda  »   135  »    »  0 fr. 75
Oeufs                   la pièce 0 fr. 30

1 ration par personne.

Chicorée     1-2-3 personnes 500 gr. Prix 0 fr. 35
    »        4-5       »     750  »    »  0 fr. 55
    »        6 et au-dessus    1 kil.  »  0 fr. 70

Correspondance avec les pays non occupés--Beaucoup de nos concitoyens
ont déjà reçu--par l'intermédiaire de l'Association de la Croix-Rouge de
Francfort-sur-Mein--des nouvelles de ceux qui leur sont chers. Ces
correspondances, affluent de plus en plus, et, dans l'intérêt même de la
population lilloise, nous croyons devoir donner ici quelques
renseignements qui faciliteront l'échange de ces messages. Il va sans
dire tout d'abord, qu'il ne doit être fait aucune allusion aux faits
militaires.

Les personnes qui sont touchées par ces «demandes de nouvelles» sont
rapidement averties, à domicile, il est donc inutile de se présenter aux
guichets de la Mairie, sans avoir reçu la convocation qui contient dans
sa rédaction tout ce qui a été transmis. Ces renseignements sont très
brefs, on ne doit pas s'en étonner.

Les réponses doivent être brèves, aussi claires, et aussi nettes que
possible. Plus une réponse sera courte et claire, plus elle aura de
chances d'arriver intacte à la personne qui sollicite des nouvelles.
Autant que possible, donc, ne donner de renseignements que sur sa propre
famille, et n'en demander que sur les parents les plus proches.

Quelques personnes donnent des détails absolument oiseux, inutiles, et
rendent ainsi leur réponse difficile à résumer, voir même, parfois,
indéchiffrable pour les traducteurs.

Voici deux exemples de réponses, dont la longueur et la clarté nous
paraissent recommandables:

Premier exemple.--«Madame Dubois informe son mari qu'elle a reçu ses
nouvelles. Elle est en bonne santé ainsi que ses enfants, mais a eu le
chagrin de perdre sa mère, le 17 mars 1916. Elle lui envoie ses plus
affectueux baisers».

Deuxième exemple.--Cher Fils. «Heureux des nouvelles reçues. Je suis en
bonne santé ainsi que la famille. Que devient ton frère Charles? Nous
pensons à toi sans cesse. Baisers affectueux de ta mère».

En restant dans ces limites, nos concitoyens pourront espérer que leurs
nouvelles arriveront, aussi complètes que possible, à destination.

Demande de balances.--Le Comité d'alimentation a un besoin urgent de
balances pour faciliter ses distributions. Les commerçants qui
voudraient bien donner ces instruments en prêt au Comité, sont priés de
voir de suite M. Langlois, à la préfecture (1er étage).

Lait. Les arrivages de lait condensé acheté par le Comité Hollandais,
étant un peu plus importants, il sera remis exceptionnellement à chaque
personne, titulaire d'une fiche de lait, à partir de demain lundi et
pendant toute la quinzaine, une boîte supplémentaire, en plus de la
ration indiquée sur les fiches.
_________________________________________________________________________

              Comité Américain.--De la couleur du pain

«Vous savez, Madame D'siré, à partir de la semaine prochaine, nous
aurons nos 3 kgr. de pain!».--«Mais oui, Madame Gustaff, cela fera une
ou deux tartines de plus pour les petiots, et j'en suis bien contente;
seulement, mon homme, qui vient d'être malade, préférerait un peu moins
de pain, mais du meilleur».--«Le mien est bon, Madame D'siré; voyez
quelle belle couleur! Un superbe blanc, un peu jaune d'oeuf».--Vous avez
de la chance! Mon pain, hier, était presque noir. Aujourd'hui, il est
gras et pâteux, il colle au couteau. Mon boulanger dit que ce n'est pas
de sa faute; ce sont les sales farines du Comité Américain; il en a
toujours de mauvaises; il n'est pas dans la manche du Comité; mais il
dit que le vôtre sait toujours s'en faire envoyer de superbes; «moi, je
ne suis pas assez malin».

Le Comité a bon dos; quand il ne fournissait que 250 gr. de pain par
jour, on l'accusait de ne rien faire pour accroître la ration; quand il
a pu augmenter la quantité de pain, on a dit: «Plus il vend de farine,
plus il gagne d'argent». Et, chaque fois qu'un client est mécontent de
son pain, ou qu'il lui manque 30 grammes, sur un pain de trois livres,
il s'en prend au Comité, qui devrait fournir de la bonne farine aux
boulangers, les obliger à bien travailler, les contraindre à donner le
poids, etc., etc. Le plus amusant, c'est que le Comité n'a pas attendu
les récriminations, d'ailleurs exagérées, de certaines personnes, pour
comprendre dans sa mission la surveillance des boulangeries, et pour
s'efforcer de tenir compte des désirs de la majorité du public. Mais
qu'un contrôle improvisé, et improvisé dans les conditions où nous
sommes, soit imparfait, qui pourrait s'en étonner?

Il y a un fait: le pain est de couleur et de qualité différentes suivant
les endroits, et même, suivant les boulangers. Nous le savons et nous
n'y pouvons rien. Mais le pain devrait être bon partout et toujours.

En temps de paix, un boulanger reçoit régulièrement ses commandes de
farine du même moulin. Son fournisseur lui procure une qualité, toujours
à peu près identique. C'est son métier de meunier. Mais nous ne nous
lasserons pas de répéter, parce que les gens qui se plaignent l'oublient
souvent, que nous sommes en guerre; que les arrivages ne peuvent pas
être réguliers, et qu'il faut se contenter de ce qu'on a. D'ailleurs, en
bonne conscience, avons-nous, depuis onze mois, été si malheureux à
cause du pain?

A la vérité, nous recevons des farines nombreuses et diverses; elles
proviennent toutes du blé; mais les unes, blutées à 92%, ont été
fournies par l'autorité allemande; d'autres étaient des farines
blanches, blutées à 65%, et expédiées d'Amérique (le blutage est
l'opération du meunier qui consiste à séparer la farine proprement dite
de son, rebulet et autres déchets; bluter à 65%, signifie obtenir un
poids de farine qui forme à peu près 65% du poids du blé et en séparer
35% de déchets). La plus grande partie des farines que nous utilisons
provient de blés américains; mais il est arrivé que ces blés ont été
moulus et blutés, soit à 82%, soit à 86% dans des moulins belges, à
Louvain, à Tournai; souvent ils ont été traités dans nos moulins de
Marcq, Marquette, Tourcoing, Roubaix, avec un blutage de 82%. Ces
moulins du Comité ont travaillé aussi des blés indigènes, qui,
d'ailleurs, ne se sont pas tous présentés dans les mêmes conditions.
Enfin, à ces farines de blé si différentes entre elles, nous avons dû
parfois ajouter un léger supplément de farine de maïs. Il est facile de
comprendre que cette diversité de provenance et de transformation a eu
sa répercussion sur la couleur (la farine de froment étant, en général,
d'autant plus grise qu'elle contient plus de déchets) et même sur la
nature du pain.

Nous connaissons le remède à apporter: il ne garantirait sans doute pas
que la farine utilisée en avril 1916, sera absolument identique à celle
qu'on a panifiée onze mois plus tôt; mais il permettrait de fournir, en
même temps, la même farine à toutes les communes de la région, et à tous
les boulangers d'un même centre. Ce serait de faire dans nos moulins les
mélanges convenables de farine. Il y a un mais: ce remède présuppose
l'existence d'un stock de farine. Or, si nos concitoyens n'ont pas
manqué de pain un seul jour depuis le 5 Mai 1915 et si nous avons la
ferme conviction qu'ils n'en manqueront pas, nous devons pourtant leur
avouer que nous avons eu souvent des craintes. A plusieurs reprises, nos
magasins ont été presque vides, et soeur Anne ne voyait rien venir; des
bateaux de farine ou de blé avaient bien quitté Rotterdam à notre
adresse, mais nous redoutions qu'ils n'arrivassent pas à temps. Grâce à
nos efforts, toujours généreusement secondés par la sollicitude des
Américains de la C. R. B., le mal fut chaque fois conjuré dans sa
racine, et la population ne connut même pas nos transes. Mais tout cela
explique que nous n'avons jamais pu constituer un stock.

Quand un pareil contretemps se produit, nous sommes obligés, dès que
nous parvient un arrivage, de l'acheminer vers le magasin qui a le plus
besoin de farine, et celui-ci le répartit sans tarder entre les communes
et les boulangers. L'envoi qui suit, et qui provient souvent d'une autre
origine, est distribué par un autre de nos magasins, et cela explique
que des farines, fort différentes, sont panifiées en même temps. Ici, on
pourra fabriquer du pain très blanc, là le pain sera très gris. Il nous
faut donc des arrivages plus importants, pour nous permettre les
mélanges qui nous donneront le moyen de rendre les farines plus
uniformes. Nous ne pouvons pas affirmer que nous y réussirons d'une
façon définitive. Pourquoi? Parce que c'est la guerre.

Seulement, un mot rassurant pour terminer. Toutes nos farines sont
bonnes, et, exception faite de la couleur, sont capables de produire du
bon pain. Le pain du Comité doit donc être bon. Mais ici, le Comité est
obligé de passer la main aux boulangers. Il est certain qu'ils feront
tous leurs efforts pour que le public obtienne la satisfaction à
laquelle il a droit.

Le Comité.
_________________________________________________________________________

                         Annonces diverses
    Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)

--Vente publique à Lille, rue du Palais Rihour, 5, par suite du décès de
Mlle Descamps et en vertu d'un jugement du Tribunal Civil. Vente de: 1°
Marchandises, articles de maroquinerie, cadres pour photographies; 2°
Agencement de magasin sis à Lille, rue Nationale, 120, (pour le détail,
voir les affiches), le lundi dix avril 1916 et jours suivants, à deux
heures. Par le ministère de Me Moneclaye, commissaire-priseur, à la
requête de M. Fremaux, administrateur de la succession de Mlle Descamps.

Au comptant.          A. Moeneclaey.

NOTA. L'agencement de magasin est visible r. Nationale, 120. Il sera
exposé en vente en bloc, r. du Palais Rihour, 5, le lundi 10 avril, à 4
heures. Faute d'amateurs, il serait vendu en détail sur place, le lundi
17 avril, à deux heures.
_________________________________________________________________________

                           Maison Leconte
                            10, rue Neuve
           Chaussures de première communion pour fillettes et
                    garçonnet. Voir nos étalages.
_________________________________________________________________________

                           Pauline-Modes
1, rue de Denain, place Simon-Volant (près Porte Paris), vient d'ouvrir
ses Salons pour la saison Printemps-Été et vous invite à venir voir ses
nouveautés, modèles et créations qui vous charmeront par leur chic et
leur bon goût. Transformations et arrangements à prix raisonnables.
_________________________________________________________________________

--Jamet Buffereau & Cie, 78 bis, boulev. de la Liberté, comptabilité
sténo-dactylographie, préparation pratique aux emplois, facilités de
payement.

--Patrons sur mesure, modèles nouveaux. Costumes tailleur sur mesure et
à façon. Cours de coupe et de couture, par M. et Mme Ch. Dunkel,
professeurs diplômés, 55, rue Henri-Kolb.

--Le Comptoir Lillois, 7, rue Gambetta, fait savoir à sa nombreuse
clientèle que, devant les prix énormes actuels des cigares et
cigarettes, il préfère abandonner provisoirement ces articles. Le
Directeur du Comptoir a le plaisir d'annoncer à tous ses clients que, à
partir du 6 avril, il transforme le Comptoir Lillois en fabrique de
prises et de paquets de tabacs spécialité de tabac TB 38 de prises à la
rose et au tonka. Dernière nouveauté prises à la violette. Vente en gros
spécialement.

Cercueils tous genres, zingués et plombés à l'avance prix modérés.
Maison Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix
avantag.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15. r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Vient de paraître, nouvelle méthode complète de Sténographie
professionnelle de J. Pratte. En vente chez tous les libraires.

--Moteurs industriels, usine Caloin, r. Kulhmann, 17, Lille, continue
faire rapid. trav. et répar. mécaniques.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons franç.,
sténo-dactylo. et c. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.

--Bijouterie-Horlogerie-Orfèvrerie «A la Perle d'Or». 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

Bière supérieure de Ménage en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue
de Rocroy (Porte de Paris).

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot, près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h. 55, r. Nationale, Lille.

--Ravitaillement des communes exclusivement Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

OCCASIONS DE PIANOS
chez Ad. Schillio 41, rue des Pyramides, Lille. Liste:
Pianola-Piano.--Appareils Pianola, 350 fr.--Harmonium de salon, 250
fr.--Piano marchant à l'électricité ou à la main, 1200 fr.--1/4 queue
Erard et plusieurs pianos Pleyel vendus à des prix exceptionnels avec
toutes facilités de paiement possibles.

Nota.--Les appareils sont garantis contre incendie, bombardement ou
réquisitions.

Locations, accords, réparations, prix modérés--Madame Norman, 46, rue du
Molinel, vend son eau de beauté.

Plumes arrangem., transform. étoles, teint et frisure, plume tous
genres, 186, rue Solférino.

Teinturerie et nettoyage. Deuil en 48 heures. 186, rue Solférino, 186.

                            Manque de Charbons
Remplacez-le par les Cokes de Ménage brûlant bien et meilleur marché.
Pour livraison à domicile, adressez-vous: 92, rue d'Isly. Dépôt
d'anthracite bois à brûler, etc...

--Avis. Achat à très haut prix de brillants perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc. 55, rue des Tanneurs.

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée. Mais. de confiance.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--Massage. Mme Bourrassela, 84, rue de Tournai, de l'Institut de beauté,
massage et soins pour tout ce qui concerne les soins de la beauté.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Fabrique de bromure et Cartes postales PH, 28, rue du Sec-Arembault
immense choix de bromure pour Pâques, dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées 20 séries différentes, albums de Lille, en noir, 15 fr. le
cent, en couleur 20 fr. Cartes-vues et albums de Loos, Haubourdin,
Canteleu, Lomme et Lambersart, et toutes les villes du Nord de la France
et Belgique. Panorama de Verdun et Ypres. Papeterie en gros.

--Paris-Couture. Mesdames faites-vous habiller chez Micheline, 121,
nouv. Boulevard, La Madeleine. Costumes réclame modèles chics, prix sans
concurrence, toujours dernières créations.

INCENDIES! vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Pots en verre pour confitures. Decarne, 293, rue Solférino, Lille.

--Tailleur à façon, réparations, transformations, retournage, stoppage
américain, r. Ban-de-Wedde, 11 bis.
_________________________________________________________________________

                            Prises en Gros
            Françaises, paquetage spécial de la Maison.
                 Hollandaises-Rose-Tonka-Violette.
                 Comptoir Lillois. 7, rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

--Mesdames, pour vos toilettes, adressez-vous sans hésiter à Mme
Savelon, 29, rue des Pyramides, robes et tailleur sur mesure, dern.
chic, dep. 65 fr. prix de guerre.

--A la Clef de Sol, 8, r. Inkermann, achète volumes, partitions de
musique, dépôt des ouvrages: Elevage des poules, lapins, l'Oracle des
dames, les Songes.

--Tabac marque française, vente en gros de scaferlati et maryland, 1,
square Morisson, Lille.

--On demande à louer de suite, jardin en ville, ou près Lille, ne
nécessitant pas de laissez-passer. Pr. l'ad. b. jal.

--Occasion sans précédent. A saisir de suite magnifique chambre à
coucher, style Louis XV, neuf, fabrication soignée, à vendre pour
fabricant, 76, rue du Faubourg-de-Roubaix.

--A louer pour le 1er juillet 1916, maison de rentier boulevard
Victor-Hugo, loyer 1050 fr. net. S'adresser M. S. Pamart, ex-principal
clerc de notaire, Lille, 51, rue du Maire-André de 9 à 10 et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                      RYKIÉZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères. Suis acheteur toutes valeurs.
Intermédiaires s'abstenir. Ecr. ZW bureau du jal.
_________________________________________________________________________

Houblon du Soleil extra fin 1915. Faites votre bière!
Produits Brasserie
Caramel colorant, extra, pour tous les liquides.
Gros et détail, 218, rue Nationale (de 10 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

--Printemps 1916. Modèles nouveaux en manteaux et costumes tailleur, au
dépôt de Paris, 7 bis rue du Curé-St-Etienne, 1er étage. Prix
exceptionnels. Fournisseur de l'Oeuvre du Trousseau.

--Bonne ouvrière pour le Tailleur est demandée, 55, rue Henri-Kolb.
_________________________________________________________________________

                     BRODERIES-MACRAMÉ et FOURNITURES
              pour ouvrages de dames. P. Samain-Bernard, 31,
                rue Grande-Chaussée, 31 (face St-Jacques).

--Fabrique de meubles en tous genres. Atelier spécial de réparat.
Delforge-Ringot, 68, r. Gombert, Lille.

Graines--Graines--Graines Les personnes qui ont retenu poireaux,
oignons, carottes, pourpier à Maison Vandenheede-Colin, de Cysoing,
peuvent se les procurer, dès à présent, à son dépôt, 10, rue
Lepelletier, 10.

--Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 68 rue Gombert, Lille.

                               Pianola
                     Compagnie Américaine Æolian
           Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                      24, rue Esquermoise, Lille.

--Malgré les circonstances actuelles, la Maison G. Poppe, fabricant de
meubles, 43, rue de la Halle continue sa fabrication et se charge de
tous travaux à elle confiés.

--Okubas et autres arbustes à vendre, bonnes conditions, s'adresser 58,
rue de Turenne.

--On demande pour travail de surveillance, jeune femme représentant bien
et pouvant fournir bonnes références. Ecrire BM bureau du journal.

--Suis acheteur obligations, Ville de Paris, Foncières Panama, etc.,
intermédiaires s'abstenir, discrétion. Ecr. BN bureau du journal.

--Couturière. Robe tailleur depuis 55 fr. dernier modèle, travail à
façon, robe flou et transformation, prix très modéré, 11, rue du Priez,
au 3e.

--Voiture d'enfant à vendre, 21, rue Sans-Pavé.

--Occasion. Pulsocum du Dr Macaura est demandé. Indiquer prix BP bureau
du journal.

--Jeune fille 23 ans, sinistrée, bonne éducation, possède brevet,
demande 1 ou 2 heures de leçons à jeunes enfants ou ferait faire
devoirs. Ecrire BT bureau du journal.

--A vendre d'occasion, couvre-lits au crochet. S'adresser 42, rue de
Belfort, La Madeleine.

--On demande à louer, jardin avec gloriette, pavillon ou petite maison
meublée avec jardin. Ecr. BR bur. du jal.

--On désire acheter voiture anglaise pour enfant, faire offres et
conditions BV bureau du journal.

--Photo-Souvenir p. broches, d'après reproduction, travail soigné, prix
1.50. S'adr. Chapellerie Alexandre Lefebvre, 1, rue Masséna.

--A louer pour le 15 juin, en totalité ou partie, belle maison moderne à
usage de commerce. S'ad. 29, r. Colson.

--A louer, rue Chappe, 13, St-Maurice, belle maison moderne avec jardin
et salle de bain, loyer 800 fr. S'adr. 29, rue Colson.

--Vitrerie, travail soigné, prix modérés, réparations de vitraux, 41,
rue Henri-Kolb.

--Coiffeur. On demande garçon, 14, r. de Jemmapes.

--Machine et chaudière à vapeur, on demande à acheter d'occasion, en bon
état, petite machine de 15 à 20 chevaux et 1 petite chaudière pour
fournir la vapeur à la machine et à la teinturerie. Ecrire BX bur. du
jal.

--Montre et chaîne en or. On demande à en acheter une d'occasion, état
neuf. Ecrire BY bur. du jal.

--Maison L. Penant, 5, place Sébastopol, grand choix de chambres à
coucher, salle à manger, salons et fauteuils divers. Prix très modérés.

--Perdu portefeuille contenant certaine somme, avec photo dame. Rapp.
contre récomp 22, r. des Augustins.

--A louer de suite, grande maison avec jardin, r. Faidherbe, 85, à La
Madeleine, près grand boulevard, visible les mercredi et jeudi, de 3 h.
1/2 à 5 h.

--Maison Ghys, dorure fine pour bijouterie, oxydage noir des boîtiers de
montres et tous objets divers, nickelage, réparations, 31, rue des
Tanneurs.

--Ménage fonctionnaire, louerait dans Lille, avec promesse de vente pour
début 1917, ou de suite, suivant conditions, maison, de préférence
double, 1 ou 2 étages, jardin, on achèterait avec facilité de paiement.
Ecrire BW bureau du journal.

--Table carrée, en chêne, 4 allonges, à vendre d'occasion ou à échanger
pour table ronde, pas en chêne. S'adr. rue de Bavai, 34, Chemin des
Allouettes, Fives-Lille.

--Canaris saxons à vendre, 21, rue Mourmant.

--Fonctionnaire célibataire payant loyer, cherche dans Lille appartement
2 pièces ou rez-de-chaussée 20 à 25 fr. Ecrire BZ bureau du journal.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais, de confiance.

--Cuisinières à gaz pour 3 plats sur feu, unique, s'adaptant à tous les
réchauds existants, depuis 20 fr. Réchauds divers dep. 8 fr. Calorifères
et fours à gaz Heinen. Démonstration gratuite, 21, rue Masséna. On se
charge d'installer le gaz.

--Petit cheval excellent, très courageux et doux, à vendre. S'adresser
114, boulevard Montebello.

--La personne qui à perdu un porte-monnaie est priée de le réclamer chez
M. Dhalluin, 194, rue Colbert.

--On demande bonne couturière, libre pour journée, avec référence, si
possible, pressé. Ecrire BK, bur. jal.

--Pied à terre. Mr désire petit appartement meublé ou chambre
confortable. Ecrire BL, bureau du journal.

--Bières en bouteilles. On offre dépôt bières et limonades gazeuses, on
demande livreurs ayant clientèle, achat de bouteilles, bouchons
mécaniques et Vichy, toutes quantités. S'adresser rue Béranger, 53.

--Transport de colis. Lille-Roubaix. 11, rue de la Monnaie, Lille; 13,
rue de la Halle, Roubaix.

--Meubles et Literies à vendre, 5, pl. Barthélemy-Dorez, près porte des
Postes.

                              Photographie
              Reproductions, agrandissements, Buiteau, 3, rue
          St-Genois, 1er étage. Pose par tous les temps. Exposition,
                          101, rue Nationale.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

--Cheval genre poney est demandé en location ou pour nourritures,
garantie réquisition, 22, rue Henri-Loyer.

--Verres à vitre, simple et demi-double, par caisse, 22, rue
Henri-Loyer.

--Mr veuf désirerait connaître dame veuve ou demoiselle bien élevée,
très sérieuse, pour s'occuper de sa petite fille. Réponse avec détails,
discrétion, BS, bur. journal.

--Jeune fille sérieuse demande ménage ou service, couchant chez elle.
S'adresser, 7, rue de la Piquerie.

--Pour avoir un bon manchon d'éclairage, portez ou envoyez vos galeries
et verres à la fabrique du nouveau manchon, 4, rue Ratisbonne, Lille.

--On achète Aigrettes noires. Paradis noirs et blancs. Etoles noires en
autruche et en marabout. S'adresser 85, r. Solférino, de 9 h. à midi.

--La Maison Henri Christian, 12, r. Esquermoise, achète à bons prix,
tous cheveux de coupe extra fins, détail de postiches au prix de gros,
teintures en toutes nuances.

--Mesdames. Pour vos jupes, jupons, peignoirs, lingerie, adressez-vous à
La Fougère, 16, place des Patiniers, maison ayant toujours les dernières
nouveautés, vendant le meilleur marché de la région.

--Femme demande ménage ou heures, s'ad. 44, r. Roland.
_________________________________________________________________________

                    IMPRIMERIE WILMOT-COURTECUISSE
                       4, Boulevard Victor-Hugo.
         Impressions en tous genres--Billets mortuaires en 2 h.
                     Papeterie demi-gros et détail.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages. Inventaires, testaments, rédaction
de tous actes. S'ad. à M. S. Pamart, ex-princip. clerc de notaire 51,
rue du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                              FUNÉRAILLES

--Les personnes qui, par oubli, n'auraient pas reçu avis de la mort de
Madame veuve FREMAUX, née DESRUQUES, sont priées d'assister à ses
funérailles, qui auront lieu le Lundi 10 avril, à dix heures, en
l'église St-Michel, à Lille. L'assemblée à la maison mortuaire, 9, rue
de Valmy, à 9 h. 3/4. De la part de M. Dycke, professeur au Lycée
Faidherbe, ex-Directeur du petit Lycée Faidherbe, annexe de la rue
Gombert.

                       Décès--Avis--Remerciements

--La famille Gilbert-Heusel-Allard a la douleur de faire part de la
perte irréparable qu'elle vient d'éprouver en la personne de Mlle Lucie
HEUSEL, décédée Grand'Place, 60 (débit de tabac), dans sa 22e année. Les
funérailles ont eu lieu le Vendredi 7 avril 1916.

--Mme Riquier-Delval, sa fille et toute la Famille Delval, remercient
sincèrement les personnes qui ont assisté aux funérailles de M. Amédée
DELVAL et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances,
n'ont pu être avisées.

--Erratum. Dans les remerciements au sujet du décès de Mme Victoria
Ghesquière, parus dans le précédent n° il fallait: la famille BERTE et
non Beste.



Nº 148                   Prix du Numéro: 0,05       Jeudi 13 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                     ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

                 Consignation de vins, vins mousseux,
                     liqueurs, spiritueux, etc...

I. Toutes les provisions de vins, vins mousseux, liqueurs, spiritueux,
etc., existant à Lille, sont consignées par la présente, à l'exemption
des quantités totales de moins de 50 litres par ménage.

II. Toutes les provisions d'un total dépassant 50 litres, doivent être
déclarées. Le chef de famille ou, en son absence, son remplaçant (membre
de la famille, concierge, domestique, etc.), sont tenus de faire la
déclaration.

III. Toute personne tenue de faire la déclaration, devra faire prendre,
les 8 et 9 avril 1916, au Commissariat de son arrondissement, une
feuille de déclaration dont les deux parties devront être
consciencieusement remplies. Cette déclaration doit être remise au
Palais-Rameau, les 10 et 11 avril 1916, dans l'ordre suivant:

Pour les personnes dont le nom de famille commence par les lettres:

A-De   le 10 Avril, de 9 à 12 h. le matin.
Df-G   le 10   »    de 3 à 6 h. de l'après-midi.
H-O    le 11   »    de 9 à 12 h. le matin.
P-Z    le 11   »    de 3 à 6 h. de l'après-midi.

L'Autorité allemande mettra son cachet sur la partie droite de la
feuille de déclaration, servant de quittance, et la rendra au déclarant.

Les habitants de Canteleu-Lille, Faubourg des Postes et Faubourg de
Béthune, devront faire, en temps utile, les démarches nécessaires pour
se procurer un laissez-passer.

IV. Des exemptions de saisie peuvent être accordées par la Kommandantur:

a) Aux hôpitaux et autres établissements reconnus d'utilité publique;

b) Aux hôteliers et restaurants ainsi qu'à des commerçants, pour autant
que les provisions soient nécessaires à leur fonctionnement (a), ou à
l'exercice de leur profession (b), ou qu'elles ont été importées avec
l'assentiment de l'Autorité allemande;

c) En cas d'urgence dûment constaté.

Les demandes motivées, tendant à obtenir l'exemption de la saisie de
tout ou partie des vins, doivent être adressées par écrit, à la
Kommandantur (Police Militaire) jusqu'au 12 avril 1916.

V. Les déclarants devront tenir les quantités de vins consignés prêtes à
l'enlèvement. La Kommandantur délivrera un bon pour les quantités
réquisitionnées.

VI. Sera puni d'une amende de 10 à 5000 Mark, ou d'un emprisonnement
pouvant aller jusqu'à 3 mois, à moins qu'une peine plus sévère ne puisse
être appliquée suivant les lois en vigueur:

a) Quiconque cachera du vin pour le soustraire à la réquisition ou qui
se rendra complice de cette manoeuvre;

b) Quiconque omettra, sciemment ou par négligence, de déclarer des
provisions de vins, ou les déclarera inexactement, ou se rendra complice
de ces manoeuvres;

c) Quiconque falsifiera, rendra mauvais ou impropre à la consommation,
les vins et liqueurs confisqués, ou se prêtera à ces pratiques.

Lille, le 30 mars 1916.
Le Gouverneur de la Place de Lille.

_________________________________________________________________________

                            AVIS DE LA MAIRIE

Poissons frais.--Les personnes qui n'ont pas encore été servies de
poissons frais, c'est-à-dire les personnes titulaires de cartes non
marquées de la lettre P, dans la case 170, pourront, en remplacement,
avoir de la morue-salée. Les renseignements nécessaires leur seront
données à cet effet, dans les locaux de distribution de pain.

La prochaine distribution de poisson frais se fera dans l'ordre suivant:

Les titulaires de cartes roses non marquées à la case 169 devront se
présenter à partir de 7 heures du matin:

Aux Halles Centrales, entrée par la porte donnant sur la Place des
Halles;

Au Marché de la Nouvelle Aventure, entrée par la porte donnant sur la
place, face à la rue Léon-Gambetta;

Au Marché St-Nicolas, entrée par la porte donnant sur la Grand' Place;

Au Marché St-Martin, entrée par la porte donnant sur la Place St-Martin;

Au local Maillebiau et dans les autres locaux, à droite, à l'entrée du
local;

Les titulaires de cartes grises, convoqués par les locaux de pain,
devront se présenter à partir de 9 heures du matin:

Aux Halles Centrales, entrée par la porte de la rue du Faisan;

Au Marché de la Nouvelle Aventure, entrée par la porte face à la voie du
Tramway V;

Au Marché St-Nicolas, entrée par la porte, rue Saint-Nicolas;

Au Marché St-Martin, entrée par la porte de la rue de Gand;

Au local Maillebiau et dans les autres locaux, à gauche à l'entrée du
local.

N.-B.--Chaque personne passera à son tour d'arrivée et ne pourra
présenter plus de deux cartes à la fois.

Pour éviter au public d'attendre trop longtemps son tour pour être
servi, il est indispensable qu'il se munisse de petite monnaie (billets
de 0.50, 0.25 et sous).

Revue d'appel.--La Mairie a reçu de l'Autorité allemande la réponse
ci-dessous à la question qu'elle lui avait posée de la part de nombreux
intéressés.

«En réponse à votre lettre du 6 courant, nous vous informons que,
d'après la teneur, bien précise, de la proclamation, ce n'est pas l'âge
des gens inscrits sur la liste, mais uniquement la catégorie et le
numéro sous lequel ils sont inscrits, qui ont de la valeur.

Les gens qui ont déjà dépassé la cinquantième année, devront se rendre à
la Revue d'appel, dès lors qu'ils sont inscrits sur la liste.»

Echange de bons communaux.--Dans le but de limiter les émissions des
bons communaux, M. le Maire de Lille prie ses concitoyens, qui auraient
à leur disposition une somme importante de bons, dont ils ne prévoient
pas prochainement l'emploi, de les échanger à la Recette municipale
contre des récépissés. Il leur serait toujours loisible de retirer, à
première demande, les sommes dont ils pourraient avoir besoin.

Les versements devraient être d'au moins 1000 fr., et les retraits, d'au
moins 500 fr.

Un guichet spécial sera ouvert, à cet effet, à la Recette municipale,
qui demande que les billets de la même valeur, soient épinglés par
liasses de 10.

On peut déposer des bons de Lille, Roubaix, Tourcoing, Douai, Cambrai,
Valenciennes, Wattrelos, Croix et Wasquehal.

Don.--La Mairie a reçu de M. Millecamps-Oudart, fontes d'égout, à
Canteleu-Lambersart, la somme de 5 fr. pour les sinistrés.
_________________________________________________________________________

                           Comité Américain

Les familles de 108 enfants sont rares. Cette prodigalité dans la
conception était, paraît-il, assez commune dans la Bible; mais
aujourd'hui, chacun conviendra avec nous que cette vertu, si c'en est
une, est devenue très rare.

Ce n'est ni le lieu, ni le temps, de faire à ce sujet des réflexions
réjouissantes ou tristes; il suffira que je vous affirme connaître une
famille de cette envergure. Souriez si vous voulez, mais, saluez!....

Je rencontrai donc, certain soir, le père prolifique de toute cette
progéniture, et prîmes ensemble un bon apéritif,--un bock d'eau
d'Emmerin 1913, sans typhus.--L'expression généralement patriarcale (108
enfants vivants) du pauvre vieux, paraissait empreinte du plus noir des
soucis, et, au cours de l'absorption, il daigna laisser couler le flot
de ses amertumes:

«Mes enfants me donnent bien des inquiétudes. J'ai, chaque fois que mes
coffres furent remplis, distribué leur contenu à mes descendants. Cet
avoir, je me suis efforcé de le leur répartir équitablement en
proportion de leurs familles,--car vous pensez bien que les fils d'un
père de 108 enfants ont, eux aussi, une nombreuse marmaille. Ils
devaient le gérer, selon le rite, en «bons pères de famille».--Et voyez
comme sont fausses ces expressions que l'usage consacra... Tous mes 108
enfants prétendent avoir agi en «bons pères de famille». Or, mes
petits-enfants réclament, réclament!..... Il faut bien qu'ils aient un
peu raison pour tant se plaindre.

»Je pris mon vieux bâton, partis rendre visite à mes fils, et, tel un
Inspecteur du Comité, j'enquêtai, j'enquêtai...

»Le long des diverses routes parcourues, j'avais préparé des semonces,
des remontrances, mille belles phrases, des conseils prudents, etc.

»Tout cela a été inutile, hélas!... J'en fus pour mes frais
d'imagination et de littérature.

»Mes fils, je dus le constater, avaient tous bien agi. Tous, vous
m'entendez, avaient, comme je le leur avais recommandé, géré en «pères
de famille» les trésors que je leur avais répartis...

»Alors...

»Alors, voilà!... Les uns avaient tout donné en une semaine,
libéralement, en considérant les besoins immédiats et, ma foi, la
détresse de mes petits-enfants était telle, que la critique eût été bien
malencontreuse; les autres avaient distribué parcimonieusement, en
faisant preuve de grande sagesse, et en craignant un avenir plus sombre;
d'autres avaient pris une moyenne; d'autres et d'autres encore!.....
Vous pensez bien! sur 108!.....

»Bref, chacun avait travaillé au mieux, bien entendu, mais presque tous,
à des points de vue différents, avaient eu raison, tout en travaillant
autrement que son voisins».

Et cette parabole est l'histoire de notre District avec ses 108
enfants,--pardon, ses 108 Communes.

Lorsque des arrivages nous parviennent, les Communes sont assurées que
la quote-part de chacun est réservée, selon le nombre de ses habitants.
Chacun doit être bien convaincu que l'équité la plus mathématique
préside à la répartition.

Nous entendons bien pourtant dans la population, des réflexions amères
dans le genre de celles-ci:

«A Lille, on donne du lait,--à X..., il n'y en a pas. Le saindoux abonde
à Roubaix;--depuis 2 mois, on n'en a pas vendu à Y..., etc...».

Soyez bien persuadé que Lille, Roubaix, Tourcoing, Vendeville,--ou
n'importe lequel des 108 enfants a eu sa part,--part basée sur le nombre
précis des habitants recensés.--Seulement, les distributions des
Communes aux particuliers ne se font pas partout de la même façon.

Cette dernière observation n'est pas une critique, notez-le. Il est bien
entendu qu'une Commune, ayant à sa disposition 500 grammes de saindoux
par habitant, peut avoir d'excellentes et de multiples raisons, pour que
sa distribution se fasse en une fois, en une semaine, si vous voulez; sa
voisine,--pour des motifs non moins bons,--ne donnera que 100 grammes
par ration,--mais en donnera 5 fois, soit pendant 5 semaines.

Il se présentera donc que la 1re Commune, pendant 4 semaines, ne
touchera plus de saindoux et jalousera la deuxième, en vertu de l'adage
«qu'un morceau avalé n'a plus de goût»; mais il est évident aussi que
les 5 distributions de celle-ci, ne seront que strictement équivalentes
à la distribution, en une fois, de la première.

Il faut que chacun soit convaincu de la sincérité absolue de ce que nous
vous déclarons plus haut: les 666.000 habitants du District ont droit
égal et part égale. Les quantités données aux Communes, tiennent compte
du nombre seul de la population. Et si des Communes sont libérales dans
les distributions,--ou avares,--c'est que des raisons graves leur
dictent cette libéralité ou cette avarice.

Nous interposer brutalement serait dépasser notre rôle, et nous estimons
que les administrations communales connaissent mieux que nous,--chacun
chez elle,--les besoins détaillés des administrés.

Pensez aux mille difficultés qui surgissent à tout instant; croyez-bien
surtout qu'il est dur, dans ces temps si durs, de paraître refuser aux
malheureux, que nous sommes tous, les choses les plus indispensables;
songez que nous vivons tous les mêmes souffrances et ne doutez pas que
le rôle de «Père Noël» nous conviendrait bien mieux que celui de «Père
Fouettard».

Le Comité.
                         ________________

                         Comité Américain

               Cuisson des Haricots et des Lentilles

Nous attirons bien volontiers l'attention de nos lecteurs sur la lettre
suivante, que nous venons de recevoir:

«On dit et on répète à satiété que les lentilles et les lentilles et les
haricots du Comité, cuisent mal ou très irrégulièrement. La vérité est
que ce sont les ménagères, qui n'emploient pas de bons procédés. Voici
une méthode infaillible, qui a subi l'épreuve de nombreuses expériences.

1° Mettre les lentilles, une fois triées, à tremper la veille au soir.

2° Préparer la veille au soir l'eau de la cuisson: dans 2 litres d'eau
(d'Emmerin ou de puits, peu importe) jeter six grammes de cristaux, soit
la grosseur d'une petite noisette. Faire faire un seul bouillon. Laisser
refroidir jusqu'au lendemain matin. Décanter alors en versant l'eau dans
un autre récipient, en ayant soin que le dépôt n'y tombe pas.

3° C'est dans cette eau, ainsi débarrassée des éléments calcaires, qu'on
fera cuire les lentilles ou les haricots. Prendre la quantité de cette
eau nécessaire à la cuisson, y jeter les lentilles ou les haricots, puis
mettre à feu doux pendant dix minutes. Ensuite 25 ou 30 minutes
d'ébullition suffisent. Il ne restera plus qu'à utiliser le légume, soit
en purée, soit entier, suivant le plat à préparer».

En remerciant notre correspondant, nous recommandons sa méthode, aussi
rationnelle que simple, et que les lecteurs apprécieront au résultat.
LE COMITÉ.
_________________________________________________________________________

                         Vacances de Pâques

En raison de la période exceptionnellement longue, qui sépare, cette
année, la date de Pâques, de celle du 1er Janvier, les prochains congés
sont ainsi fixés pour les établissements d'enseignement secondaire et
ceux d'enseignement primaire supérieur, qui relèvent de l'autorité
académique: sortie, le samedi soir 15 avril; rentrée, le samedi soir 29
avril pour les internes, et le lundi matin 1er mai, pour les externes.

Le Recteur: GEORGES LYON.
_________________________________________________________________________

                         Annonces diverses
      Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)
_________________________________________________________________________

                          Maison Leconte
                          10, rue Neuve
                   Chaussures en tous genres
_________________________________________________________________________

                          Pauline-Modes
1, rue de Denain, place Simon-Volant (près Porte Paris), vient d'ouvrir
ses Salons pour la saison Printemps-Eté et vous invite à venir voir ses
nouveautés, modèles et créations qui vous charmeront par leur chic et
leur bon goût. Transformations et arrangements à prix raisonnables.
_________________________________________________________________________

                            PIANOLA
                  Compagnie Américaine Æolian
         Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                   24, rue Esquermoise, Lille
_________________________________________________________________________

Plumes arrangem., transform. Étoles, teint. et frisure, plume tous
genres, 186, rue Solférino.

Teinturerie et nettoyage. Deuil en 48 heures. 186, rue Solférino, 186.

Cercueils tous genres, zingués et plombés à l'avance prix modérés.
Maison Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix
avantag.

--Bijouterie--Horlogerie--Orfèvrerie «A la Perle d'Or», 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot. près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

Cuisinières à gaz pour 3 plats sur feu, unique, s'adaptant à tous les
réchauds existants, depuis 20 fr. Réchauds divers dep. 8 fr. Calorifères
et fours à gaz Heinen. Démonstration gratuite, 21, rue Masséna. On se
charge d'installer le gaz.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Mme Geneviève Leclercq. 4, rue du Maire-André, au 2e, fait costumes
tailleur, dernière mode, à partir de 20 francs de façon.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo, à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.

--Le Comptoir Lillois, 7, rue Gambetta, fait savoir à sa nombreuse
clientèle que, devant les prix énormes actuels des cigares et
cigarettes, il préfère abandonner provisoirement ces articles. Le
Directeur du Comptoir a le plaisir d'annoncer à tous ses clients que, à
partir du 6 avril, il transforme le Comptoir Lillois en fabrique de
prises et de paquets de tabacs spécialité de tabac TB 38, de prises à la
rose et au tonka. Dernière nouveauté prises à la violette. Vente en gros
spécialement.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--Massage. Mme Bourrassela, 84, rue de Tournai, de l'Institut de beauté,
massage et soins pour tout ce qui concerne les soins de la beauté.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

--Transport de colis. Lille-Roubaix, 11, rue de la Monnaie, Lille; 13
rue de la Halle, Roubaix.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

--Patrons sur mesure, modèles nouveaux. Costumes tailleur sur mesure et
à façon. Cours de coupe et de couture, par M. et Mme Ch. Dunkel,
professeurs diplômés, 55, rue Henri-Kolb.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigarettes, vins et liqueurs, 22,
rue Gantois.

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo,
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.

--Bouteilles, bouchons, extraits, essences, colorants pour liqueurs,
sirops, confiserie. Parfums et extraits pour eau de Cologne, Henri
Deffrennes, 291, rue Solférino.

                         Manque de Charbons
Remplacez-le par les Cokes de Ménage brûlant bien et meilleur marché.
Pour livraison à domicile, adressez-vous: 92, rue d'Isly. Dépôt
d'anthracite, bois à brûler, etc...

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 è 6 h. 55, r. Nationale, Lille.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré, 19 bis
rue de Roubaix.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

--Mesdames. Pour v. blouses, jupes, jupons, peignoirs, lingerie,
adressez-vous à La Fougère, 16, place des Patiniers, maison ayant
toujours les dernières nouveautés, vendant le meilleur marché de la
région.

_________________________________________________________________________
                         Prises en Gros
Françaises, paquetage spécial de la Maison.
Hollandaises-Rose-Tonka-Violette.
Comptoir Lillois, 7, rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères. Suis acheteur toutes valeurs.
Intermédiaires s'abstenir. Ecr. ZW bureau du jal.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                    RYKIÉZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

Houblon du Soleil 1915. Faites votre bière!
extra fin  Produits Brasserie

Caramel colorant, extra, pour tous les liquides.
Gros et détail, 218, rue Nationale (de 10 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

                     Bière supérieure de Ménage
en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue de Rocroy (Porte de Paris).

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée. Mais. de confiance.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres 54, rue Basse, Lille.

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Petit cheval excellent, très courageux et doux, à vendre. S'adresser
114, boulevard Montebello.

--Bières en bouteilles. On offre dépôt bières et limonades gazeuses, on
demande livreurs ayant clientèle, achat de bouteilles, bouchons
mécaniques et Vichy, toutes quantités. S'adresser rue Béranger, 53.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Jeune fille 23 ans, sinistrée, bonne éducation, posséd. brevet,
demande 1 ou 2 heures de leçons à jeunes enfants, ou ferait faire
devoirs. Ecrire BT bureau du journal.

--Occasion. Lit cage complet état neuf, moitié prix de sa valeur.
Prendre adresse bureau journal.

--A la Plume d'Autruche, 46 bis, r. Hôpital-Militaire grand choix de
plumes, ailes, paradis, aigrettes, fleurs et formes. Réparations,
teinture, frisure.

--On désire louer joli petit jardin, avec abri, aux environs de Lille,
ne nécessitant pas de laissez-passer. Rép. CC bureau du journal.

--Revendeurs, ravitailleurs, 46, rue Nationale, solde de cigares,
cigarettes.

--Aux personnes économes. Toutes les ménagères soucieuses de leur
intérêt achèteront leur savon Au Petit Bénéfice, 56, rue de Gand. Savon
noir extra supérieur 2 fr. 35 le kilog, savon blanc de ménage, 2 fr. 25
le kilog. Grand choix de savons de toilette, depuis 0 fr. 40. Prix
spéciaux pour revendeurs.
_________________________________________________________________________

                      LA CHICOREE JEAN D'HONDT
est garantie absolument pure à toute analyse, malgré la modicité de son
prix. Aussi sa qualité naturelle en fait-elle incontestablement la seule
réclame.

Usine fondée en 1850. D'HONDT FRÈRES, Succrs.
_________________________________________________________________________

--Semences de chicorée, poireaux, oignons, à vendre, 16, rue du Molinel.

                          OUVRAGES DE DAMES
Broderies, macramé et fournitures. P. Samain-Bernard, 31, rue
Grane-Chaussée (lace St-Jacques).

--Bottes officier cavalerie sont demandées, 9, r. Masurel.

--A louer, boulevard Louis XIV, appartement au premier et beau
rez-de-chaussée de 5 pièces, libre. S'adr. à M. Montaigne-Delos, gradué
en droit, 320, rue Solférino, Lille, de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

--Fumeurs. Vous trouverez 46, rue Nationale, à la Société lilloise de
liquidation des stocks importants de cigares et cigarettes à des prix
meilleur marché que partout ailleurs.
_________________________________________________________________________

--Coffres-forts H. Delhay sinistré, Place du Vieux-Marché-aux-Chevaux, 1
bis, a encore quelques coffres-forts de toutes grandeurs garantis tout
en fer, incombustibles et blindés. Références prouvant que plusieurs
coffres-forts de cette marque ont résisté au bombardement. S'adresser
Café Canonne, place de Béthune, 12.

--Bureau central de placement, 30, Place Sébastopol, demande cuisinière
et femme de chambre pour même maison, de 35 à 40 ans et bonnes
servantes. Certificats exigés.

--Jeune femme désire ménage, matin, pr. l'adr. au jal.

--Clefs. Perdu trousseau de clefs, rapporter cont. récomp. 46, rue du
Marché.

--Modes. On demande apprentie, 46, rue du Marché.

--Etabli menuisier. On en demande un d'occasion, 46, rue du Marché.

--Fabrique de cartes postales PH, 28, r. du Sec-Arembault, usine à
Lille. Bromure de notre fabrication dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées. 20 séries. 4 fr. 50 le cent. Albums et cartes vues de Lille,
de tous les envir. et villes du Nord et Belgique. Prix défiant t. conc.

--10.000 mètres petit ruban velours noir à 0.05 cent. sont demandés.
Prendre l'adr. au bur. du jal.

--On demande à louer, pied à terre, avec entrée particulière. Ecrire CB
bureau du journal.

--A louer, Lille, quart. St-Michel, belle maison meublée avec jardin,
s'adr. à Me Pasteau, notaire, à Lille, rue Tenremonde, de 9 h. à 11 h.

--Bonne à tout faire, sachant cuisine, ayant bonnes références, désire
place. S'adr. 27 bis, r. des Fossés.

--Chambres à louer à personne sérieuse, dans maison fermée, avec gaz et
foyer (centre). Ecrire CA bur. du jal.

--Gaz. Pour les manchons renversés, adressez-vous r. de Paris, 197.

--Vitraux à vendre, rue des Postes, 177, au 3e.

--On demande un bon ouvrier, plombier-zingueur. Prendre l'adresse au
bureau du journal.

--On demande à louer, dans maison fermée, au centre, petit magasin pour
dépôt. S'adr. 60 bis, rue de Flandre.

--Beau graphophone Pathé avec 53 grands disques doubles, à vendre
d'occasion, prendre l'adr. bur. du jal.

--Terrain. On désire acheter terrain aux environs du Croisé-Laroche.
Ecrire CB bureau du journal.

--Couturières: On demande ouvrières et apprenties, prendre l'adresse,
25, rue Nationale.

--Maison Ghys. Rétamage de tous ustensiles de ménage dorure, argenture,
nickelage, réparations, rue des Tanneurs, 31.

--Robes et manteaux. Mlle Léontine Satens, informe sa clientèle qu'elle
habite actuellement 56, rue d'Antin.

--On demande d'occasion machine à laver le linge, en bon état, faire
offres, prix et marque, CO bureau du jal.

--6000 savons de toilette à base de glycérine, très mousseux, en vente à
0.50, rue des Meuniers, 39. Prix spéciaux pr revendeurs. Même adr. dem.
balance d'occas.

--Personne brevetée, sténo-dactylo, compt. recherche emploi quelconque.
Ecrire CI bureau du journal.

--Perdu alliance, portant gravé G. G. uni à A. R., le 26 janvier 1898,
la rapp. cont. récomp. 28, boulevard du Maréchal-Vaillant.

--Jeune bonne 20 ans, sachant tenir maison, ayant références, demande
place. Ecrire CU bureau du journal.

--Maison G. Poppe, fabricant de meubles, 43, rue de la Halle. Grand
choix de meubles pour Installat. de cafés. Devis et plans sur demandes.

--Occasion. Belle machine à coudre à main, état neuf, 61, rue Caumartin,
au 1er étage.

--Jeune fille désire place pr nourriture, 5, r. Détournée.

Bains Parisiens 18-20, rue du Quai, derrière Palais d'Eté. Bain simple 2
serviettes, 0 fr. 60. Spécialité de bains pharmaceutiques, sulfureux,
salin, son. Bains complets et de luxe. Salles doubles. La plus grande
propreté, la politesse et les soins qui sont de rigueur dans le service
sont une garantie pour la clientèle. L'établissement est ouvert les
vendredis et samedis, de 7 h. du matin à 7 h. du soir.
_________________________________________________________________________

                          ETAT CIVIL DE LILLE

                               NAISSANCES

Du 30 Mars.--Laforge Jean, rue du Maire-André, 27--Patay François, rue
de la Halloterie, 23.

Du 31 Mars.--Flamant Marguerite, rue Bohin, 45--Dubois Francis, place
Catinat, 5.

                                 DECES

Du 30 Mars.--Wolle Charles, 67 ans, veuf Caulier, rue de Paris,
147--Morlaix Victor, 76 ans, veuf Van de Sompele, rue de Flandre,
98--Marchand Adolphine, 5 ans, rue Fontenelle, 36--Moucherie Louis, 57
ans, rue d'Esquermes, 93--Jaudeau Marthe, 59 ans, épouse Ducoulombier,
rue de l'Hôpital-Militaire, 78--Briot François, 71 ans, veuf Dhenry, rue
St-Sauveur, 59--Laurent Célina, 60 ans, veuve Jardez, rue du
Barbier-Maes, 12--Desseve Edouard, 60 ans, époux Brabandt, rue Doudin,
16--Rouzé Léonard, 73 ans, veuf Tahon, rue de Paris, 181--Hoorelbeke
Paul, 4e mois, rue Etienne-Marcel, 114--Desmazières Adelaïde, 72 ans,
veuve Barbe, quai de la Basse-Deûle, 104--De Coninck Adriene, 21 ans,
veuve Vanderwal, bd de la Liberté, 138--Tampy Constant, 56 ans, rue du
Ballon, 30--Delval Amédée, 70 ans, veuf Richard, rue Esquermoise, 94.

Du 31 Mars.--Garet Philomène, 41 ans, rue Helman, 5--Lefranc Maurice, 1
an, rue Mazagran, 34 bis--Blangy Joseph, 70 ans, époux Verdière, quai de
la Basse-Deûle, 104--Bertelet Gabriel, 49 ans, époux Minnaert, bd de la
Lorraine, 45--Chevalier Marie, 51 ans, épouse Maitrepierre, rue du Bois,
136--Quimpe Adolphe, 62 ans, rue d'Austerlitz, 68--Hedbaut Félicité, 68
ans, veuve Vanteux, quai de la Basse-Deûle, 104--Geldhof Febronie, 74
ans, veuve Marcel, rue Philippe-de-Comines, 12--Lavallez Robert, 3 ans,
rue de Flers, 24--Carré Emile, 47 ans, époux Leclercq, rue de la
Baignerie, 30.

Du 1er Avril.--Watel Adrienne, 4 ans, rue du Long-Pot, 57--Henocq Emile,
80 ans, époux Pollet, rue Mexico, 10--Ghesquier Flore, 86 ans, veuve
Depret, rue Doudin, 7 bis--Decaillon Ernest, 78 ans, veuf Derambure,
quai de la Basse-Deûle, 104--Désir Gustave, 76 ans, veuf Olivier, quai
de la Basse-Deûle, 104--Dutilleul Célinie, 80 ans, veuve Duriez, quai de
la Basse-Deûle, 104--Six Maria, 46 ans, rue de Lens, 5--Depinoy
Prudence, 1 an, rue Alard-du Gauquier, 16--Millet Delphine, 57 ans,
veuve Herbaut, cité St-Maurice, 23--Vanteux Raymonde, 12 ans, rue des
Bateliers, 16--Bury Pierre, 3 ans, rue Louis-Christiaens, 14--Decroix
Eugène, 79 ans, époux Doudelez, rue Doudin, 14.

Du 3 Avril.--Vander Oost Marie, 32 ans, époux Callas, rue du
Faubourg-d'Arras, cité Opsomer--Laine Pulcherie, 37 ans, époux Geldof,
rue Defaucompret, 6--Leigniel Louis, 80 ans, veuf Gadenne, rue des
Stations 171--Moty Louis, 18 ans, rue Puébla, 51--Atkins Léonie, 36 ans,
époux Bouchery, rue du Chaufour, 33--Delerue Angèle, 41 ans, bd
Victor-Hugo, 291--Legru Henri, 5 ans, impasse St-Agnès, 11--Pollet
Marie, 44 ans, veuve Marécaux, rue Malesherbes, 39--Herland Hélène, 2
ans, rue de Tournai, 98--Duhain Charles, 61 ans, époux Gantier, bd
Montebello, 196--Somers Anne, 76 ans, épouse Julie, quai de la
Basse-Deûle, 104--Pinchon Léonie, 74 ans, veuve Bocquet, quai de la
Basse-Deûle, 104--Brys Sophie, 60 ans, épouse Claus, quai de la
Basse-Deûle, 104--Poindron Pierre, 82 ans, veuf Défossez, quai de la
Basse-Deûle, 104--Vasseur Léontine, 26 ans, rue de Wazemmes, 8--Flament
Léocadie, 68 ans, veuve Oguet, rue Doudin, 30--Dubois Sidonie, 75 ans,
veuve Demay, rue des Canonniers, 28--Destombes Marcel, 27 ans, rue
d'Esquermes, 93--Decock Eugène, 45 ans, époux Robert, rue d'Esquermes,
93--Hochain Joséphine, 35 ans, rue d'Esquermes, 93.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages. Inventaires, testaments, rédaction
de tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51,
rue du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                            REMERCIEMENTS

--Madame Jules Gosselet et Madame Leduc-Gosselet, profondément touchées
des marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Jules
GOSSELET, Membre de l'Institut, remercient très sincèrement les
personnes qui ont assisté aux funérailles, ou envoyé leurs condoléances,
et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--La famille Lombrez, adresse ses plus sincères remerciements aux
personnes qui lui ont témoigné leurs sympathies, à l'occasion des décès
de Mme LOMBREZ mère et de M. Alphonse LOMBREZ, et s'excuse auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.

--La famille de Mme Adolphe BOUCHERY, née Léonie Stéphanie-Caroline
ATKINS, très touchée des marques de sympathie qu'elle a reçues, remercie
les personnes qui ont assisté aux funérailles, ou ont exprimé leurs
condoléances et s'excuse auprès de celles, qui, n'ont pu être avisées à
temps en raison des circonstances.

--M. Victor DUCOULOMBIER, ancien imprimeur à Lille, profondément touché
des très nombreuses marques de sympathie reçues à l'occasion de la mort
de sa femme Mme Louise JAUDEAU, décédée à Lille le 30 mars 1916, dans sa
60e année, remercie sincèrement les personnes qui ont bien voulu
assister aux funérailles ou envoyé leurs condoléances, et s'excuse
auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--M. Henri Lamérand et toute la famille, profondément touchés des
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de Mlle
Andréa-Marguerite LAMERAND, décédée à Lille, dans sa 23e année,
remercient sincèrement les personnes qui ont assisté aux funérailles, et
s'excusent auprès de celles, qui, par oubli ou en raison des
circonstances n'ont pu être avisées.

--M. Henri Dubuisson, Mlle Germaine Dubuisson et toute la famille,
remercient vivement les personnes qui leur ont témoigné leurs sympathies
en assistant aux funérailles de Mme Henri DUBUISSON, née Zulma PETRINS,
décédée à Lille, le 29 mars, et s'excusent auprès de celles, qui, par
oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--M. Achille Six et sa famille, remercient sincèrement les personnes qui
ont assisté aux funérailles de Mlle Céline SIX, leur soeur, belle-soeur,
tante et cousine, décédée à Lille le 1er avril 1916, dans sa 47e année
et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des circonstances ou par
oubli, n'ont pu être avisées.

--Mme Fillot et ses enfants, remercient très sincèrement toutes les
personnes qui leur ont donné sous une forme quelconque, des marques de
sympathie, à l'occasion de la mort de M. Louis-Victor FILLOT, sellier,
décédé le 6 avril 1916, et s'excusent auprès des familles, qui, en
raison des circonstances actuelles, n'ont pu être avisées. Les
funérailles ont eu lieu samedi 8 avril, en l'Eglise Saint-André.

--Mme veuve Gustave Cordier et sa famille, très touchées des marques de
sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Gustave CORDIER, décédé le
26 mars, à l'âge de 67 ans, remercient vivement les personnes qui ont
assisté aux funérailles et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli,
ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--La famille Mazingue remercie vivement les personnes qui ont assisté
aux funérailles de M. Télesphore MAZINGUE, mécanicien retraité du Chemin
de fer du Nord, décédé à Hellemmes, le 28 mars, dans sa 73e année, et
s'excuse auprès de celles, qui, par oubli ou en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--M. Georges Geldof et sa famille, profondément touchés des marques de
sympathie, reçues à l'occasion du décès de Mme Georges GELDOF, née
Pulchérie LAINE, décédée à Lille, le 2 avril 1916, dans sa 38e année,
remercient vivement les personnes qui ont assisté aux funérailles, ou
envoyé leurs condoléances, et s'excusent auprès de celles, qui, par
oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--M. et Mme G. Vermeulen-Van Damme et leur famille profondément touchés
des marques de sympathie reçues, remercient sincèrement les personnes
qui ont assisté aux funérailles de leur fille Denise VERMEULEN, décédée
à Lambersart, le 1er avril 1916, à l'âge de 6 ans et 3 mois, ou envoyé
leurs condoléances et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme veuve Louis Ecrohart-Mille et toute la famille, profondément
touchés des marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M.
Louis ECROHART, décédé à Hellemmes, dans sa 56e année, remercient
vivement les personnes qui ont assisté aux funérailles et s'excusent
auprès de celles, qui, par oubli ou en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.
_________________________________________________________________________

LETTRES MORTUAIRES aux prix ordinaires à l'Imprimerie La Gutenberg, 5-7,
rue Desrousseaux.
_________________________________________________________________________



Nº 149                   Prix du Numéro: 0,05     Dimanche 16 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                     ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

                        Fermeture d'estaminet

Par ordre de l'Autorité allemande, l'estaminet rue du Sabot, nº 50, tenu
par Eugénie Monniez, est fermé du 11 avril au 11 juin, parce qu'on y a
servi le 4 avril 1916, du cognac à des soldats allemands.
_________________________________________________________________________

                          AVIS DE LA MAIRIE

Ravitaillement.--La ration de fromage de Gouda, accordée par le Comité
hollandais, dont parle notre numéro du 9 avril, doit s'entendre pour 125
grammes, et non 135 gr., comme il a été dit par erreur.

Cartes d'identité.--L'Autorité allemande a fait connaître que tous les
habitants de Lille, âgés de 14 ans et au-dessus, doivent être munis de
cartes d'identité pour le 20 courant.

Les personnes qui ne sont pas encore inscrites, peuvent s'adresser aux
endroits suivants:

Pour la banlieue des Portes de Douai, d'Arras et des Portes, à l'Asile
de nuit;

Pour la banlieue d'Esquermes rue du Faubourg-de-Béthune, 46;

Pour Canteleu, poste de Police, rue de Cassel;

Pour l'intérieur de la Ville et Fives-St-Maurice, à la Mairie de Lille
(ancien Salon Blanc) guichets 5 et 7.

Bons Communaux.--Depuis quelque temps, des bons de monnaie falsifiés de
la Ville d'Halluin sont mis en circulation. L'altération porte sur des
billets d'un franc, dont le nombre et le chiffre sont grattés et
remplacés par le nombre et le chiffre cinq. Nous mettons le public en
garde contre cette falsification, dont il est d'ailleurs facile de se
rendre compte par un simple examen des billets, et nous lui rappelons,
en outre, que les billets d'un franc sont imprimés sur fond gris, les
billets de cinq francs sur fond rose, et les billets de vingt francs sur
fond bleu. Tout billet qui ne remplirait pas ces conditions de couleur,
ou qui présenterait des traces de grattage, est donc un billet faux. Une
enquête sérieuse est ouverte et les coupables seront passibles des
peines prévues par l'article 139 du Code pénal, qui punit des travaux
forcés à perpétuité ceux qui auront contrefait ou falsifié les billets
de banque autorisés par la loi, ainsi que ceux qui auront fait usage de
ces billets contrefaits ou falsifiés, ou qui les auront introduits sur
le territoire français.

Pommes de terre.--La Mairie a pu se procurer, à grand peine, 50 tonnes
de pommes de terre. Cette quantité étant insuffisante pour faire une
distribution à la population, l'Administration municipale a décidé de
répartir les 50 tonnes entre les différents fourneaux économiques, afin
d'en faire profiter la population pauvre.

L'Administration municipale fait les plus actives démarches pour obtenir
des envois de pommes de terre, suffisants pour les besoins de la
population.

Beurre.--Il est arrivé du beurre frais de Hollande, que l'Administration
Municipale mettra en vente dans les locaux de distribution, au prix de 9
frs le kg. La ration sera de 110 grammes, par personne, pour un franc.
Le beurre vendu en ville, il y a quelques jours, a été acheté par des
épiciers avec leurs fonds personnels et sous leur responsabilité. La
ville n'est intervenue dans cette opération commerciale, que pour la
transmission des commandes en Hollande, et la remise des avis de
réception aux intéressés.
_________________________________________________________________________

                       Plantez des tournesols

En présence de la rareté et de la cherté persistantes de l'huile, il
importe de ne négliger aucune des sources de production connues, et
d'utiliser, le plus possible, tous les espaces disponibles, pour y
cultiver des plantes susceptibles de fournir cette précieuse denrée.
Parmi ces plantes, nous citerons le tournesol, sur lequel nous avons
déjà attiré l'attention de nos lecteurs dans notre numéro du 14 novembre
1915. Le tournesol ou hélianthe, que l'on cultive surtout dans nos
jardins, comme plante d'ornement, à cause de son aspect très décoratif,
et de ses fleurs géantes d'un beau jaune d'or, est une plante annuelle,
probablement originaire du Mexique, qui fut introduite vers la fin du
seizième siècle en Europe, où elle attira de suite vivement l'attention
comme plante d'ornement, et aussi par son curieux héliotropisme. On la
cultive, notamment en Russie et en Hongrie, comme plante oléagineuse. Le
premier de ces pays tire, chaque année, des graines de tournesol 100,000
quintaux d'une huile comestible savoureuse représentant une valeur de 3
millions de roubles. La Hongrie, qui cultive le tournesol, soit comme
produit principal, soit comme produit accessoire, en bordure des champs
de maïs, de pommes de terre, de tabac, de betteraves, dans les potagers,
etc., en utilise la majeure partie en vue du tourteau résiduel de
l'extraction de son huile, qui sert à la nourriture des chevaux et de la
volaille. En Hollande, dans le Sud de la France, dans le Pendjab (Inde),
dans la Russie méridionale, aux environs de Washington, à la Martinique
et dans quelques régions marécageuses de l'Allemagne, on cultive le
tournesol dans le but d'améliorer le climat, principalement pour
combattre la fièvre intermittente. Le tournesol exige une terre assez
compacte et forte. Ses jeunes bourgeons servent de légume; les tiges
sont utilisées comme combustible et comme source de potasse; les
feuilles fournissent un bon fourrage (sèches, elles constituent un régal
pour les lapins); les fleurs offrent aux abeilles un pollen abondant,
très favorable à la production du miel, et cela dans une saison où les
plantes mellifères sont devenues rares dans la plupart des pays; enfin,
les graines ou noyaux des fruits, au nombre de plus de 2000 par fleur,
constituent une excellente nourriture pour les poules, mais elles sont
surtout employées pour la production d'une huile de table, fine et
savoureuse, et se payent fort cher. Pour l'extraire, on commence par
enlever des fruits les noyaux, qui donnent environ 40% d'huile. Les
tourteaux résiduels constituent un excellent fourrage pour le bétail.
Les graines peuvent aussi être utilisées comme amandes et, en Amérique,
on les cuit pour en faire une sorte de pain. D'après Langethal, 1
hectare peut donner environ 150 kilos d'huile et 400 et 1000 kilos de
tiges et de feuilles.

Voici le printemps venu, c'est le moment de planter des tournesols; en
mettant à profit pour cette culture les espaces incultes disponibles, on
s'en trouvera bien, et on fera ainsi oeuvre utile à la collectivité.
_________________________________________________________________________

                             NÉCROLOGIE

Paroles prononcées sur la tombe de M. J. Gosselet, Membre de l'Institut,
Doyen Honoraire de la Faculté des Sciences, par M. Charles Barrois,
Membre de l'Institut, Professeur à la Faculté des Sciences, à Lille, le
23 mars 1916.

Messieurs,

J'ai la grande tristesse de dire adieu à M. Gosselet et le regret de lui
dire adieu au nom de tous: sa dernière volonté a été qu'aucun discours
ne fût prononcé sur sa tombe, qu'aucun apparât ne présidât à ses
obsèques. Les sentiments du Maître ont été respectés. Il ne saurait
cependant empêcher la voix de son vieil élève de s'élever en ce moment,
et de faire savoir aussi sa volonté de tomber comme les autres, comme
les jeunes, à son poste, en silence.

C'est entre les murs croulants de son Musée, en défendant les
collections dont il avait doté la Ville, en recueillant leurs débris
précieux parmi les plâtras et les éclats de verre, toutes fenêtres
béantes, au lendemain de l'explosion, qu'il reçut le coup fatal et le
germe de la maladie qui devait l'emporter.

La mort, qui ajoute son nom à la liste glorieuse de nos victimes, enlève
à Lille un de ses fils les plus méritants. Notre Ville perd en lui, un
citoyen, éminent par l'étendue des services rendus, admirable par la
grandeur de son oeuvre scientifique, comme par le modèle d'une carrière,
pleine, à tous égards, de mérite et d'honneur.

Il était de ceux qui placent leur idéal au-dessus des préoccupations de
l'intérêt privé, et qui vivent de leur foi en la science: il avait
conscience, qu'en travaillant pour elle, il faisait acte utile au bien
public. Et ce fût tout entier, et corps et âme qu'il se voua à la
science; il ne vécut pas pour lui, mais pour elle, pour les autres, pour
tous ceux qui pouvaient profiter de ses découvertes scientifiques. Tous,
nous lui sommes redevables d'avoir contribué à la fortune publique, par
ses belles recherches sur les gisements de charbon et autres richesses
minérales du Nord; nous lui sommes obligés d'avoir amélioré la santé
publique, par ses importants travaux sur les eaux potables et sur la
circulation des eaux souterraines. Il a réellement fait oeuvre utile à
la collectivité en rendant, pour tous, la lutte pour l'existence plus
douce et plus clémente.

Gosselet aimait passionnément l'enseignement et il y réussit: ses élèves
professent dans les premières chaires du monde, à Paris, à Bruxelles. On
appréciait particulièrement en lui son talent d'exposition, la sincérité
de ses opinions, la lucidité de son esprit, la juste mesure dans
laquelle il savait réunir le désir de généralisation et l'esprit
d'analyse. Simple, sincère, ouvert, sans souci de l'éclat ou des succès
personnels, on le trouvait toujours, éveilleur de sentiments généreux et
de vocations scientifiques; il tendait avant tout à provoquer
l'enthousiasme des élèves pour leurs travaux, à encourager les
débutants, à distinguer les travailleurs obscurs, afin de recruter une
élite à la Géologie. Voir la vérité est le rêve ultime du savant; la
faire aimer est mieux, et ce fut le mérite de Gosselet, Professeur.

Son oeuvre scientifique n'est pas moins estimable. Glorieuse par son
éclat, pour la science nationale, elle repose, toute entière, sur
l'analyse approfondie du sol du Nord de la France, de l'Ardenne au
Boulonnais. C'est de l'observation et de l'analyse continue de
phénomènes locaux, relevés chez nous, que Gosselet s'est élevé jusqu'aux
généralisations les plus hautes de la science, et les résultats auxquels
il est arrivé, l'ont élevé au premier rang, en tous pays, parmi ses
pairs. Il a frayé pour eux des voies nouvelles.

Le plus vaste sujet qui fut jamais, est ouvert devant l'esprit du
géologue, il assiste non à la scène d'un jour, mais à la scène éternelle
où, dès l'origine des temps, apparaissent et se succèdent, les mers, les
continents, les chaînes de montagnes, où progressent et évoluent tous
les êtres qui ont peuplé la terre. C'est dans la vision de ces temps
lointains, que Gosselet a passé sa belle vie, cherchant à saisir le lien
mystérieux qui les unissait, à pénétrer les secrets de la puissance
créatrice, à contempler le Créateur dans son oeuvre. Aussi la Science et
la Foi étaient-elles étroitement unies en son âme, la conscience, chez
lui, s'accordait avec la science, éclairées, l'une comme l'autre, par
une vie entière d'études et de méditations sincères. Là est la
consolation, à côté de la peine, pour sa famille, pour les amis qui ont
l'espérance de le retrouver un jour dans la patrie, où le déchirement
des séparations n'est plus à craindre.

Aussi bien, Gosselet est de ceux qui ne meurent pas tout entier. Il
avait su mettre en lieu haut, et inaccessible à la mort, le nom qu'il
lègue à sa famille et à son pays. Sa mémoire vivra, impérissable pour la
ville de Lille, à laquelle il a rendu tant de services, pour
l'Université de Lille, qu'il a illustrée, pour la Société des Sciences
qu'il présida avec tant de distinction, pour la Société géologique du
Nord, dont il fut le fondateur pour l'Académie des Sciences, enfin, qui
était fière de lui.
_________________________________________________________________________

                          POUR LES SINISTRÉS
          Dons reçus par l'ASSOCIATION PHILANTHROPIQUE DU NORD
                           Espèces (suite)

Un groupe de petites filles, 1 fr. 60; Mme Meurisse et ses locataires,
2, terrasse Ste-Catherine, 1 fr. 25; Mlle Gaiffe, 32, rue Roland, 0.25;
Louis, 112, rue de Wazemmes, 0.25; Beugnies, 1, rue Arago, 1 fr.;
Herteman, 16, rue de la Vieille-Comédie, 0.50; Leflon, 3, place
St-Martin, 0.25; Meunier, 66, rue Fourmentel, 0.25; Duhamel, 21, rue
d'Ennetières, 0.50; Bailleul, 86, rue Mercier, 0.50; Durand, 113,
boulevard de Strasbourg, 0.50; Sion, 39, rue Masséna, 1 fr.; Leclercq,
14, rue de Mulhouse, 0.15; Faroux, 16, rue du Repos, 1 fr.; Fénaux, 9,
rue St-Eloi, 0.50; Delmar, 104, boulevard Vauban, 0.25; Vaillant, 1, rue
d'Haubourdin, 0.25; Péranson, rue Lavoisier, 0.25; Meunier, 9, rue des
Meuniers, 0.25; Mlle Chrétien, 7, place Simon-Vollant, 0.25; Legrand,
32, boulevard Bigo-Danel, 0.50; Laude, 11, rue Bourjembois, 1 fr.;
Roussel, 1 bis, rue Paul-Bert, 0.25; Dofferez, 4, rue de l'Ecole, 0.25;
Potdevin, 18, rue Longueil, 0.50; Merlin, rue Pont-Noyelles, 0.50;
Christophe, rue de Lille, 0.25; Vanthourout, Mons-en-Baroeul, 1 fr.;
Bonvarlet, rue Guillaume-Tell, 5 fr.; Carlier, rue Guillaume-Tell, 1
fr.; Cappelier, rue Van-Cost, 1 fr.; Musy, rue Guillaume-Tell, 1 fr.;
Desreux, 35, rue Pasteur, 1 fr.; Braine, rue des Fleurs, 0.50;
Grandpold, 11, rue Pasteur, 0.10; Grenier, 7, rue Pasteur, 0.10;
Boullier, 13, rue Pasteur, 0.50; Devendeville, 9, rue Longueil, 0.25; Z.
Fenaux, 9, rue St-Eloi, 1 fr.; Carré, rue de la Vignette, 0.50; Deruyck,
rue de la Vignette, 0.25; Y. Wattez, St-André, 0.50; Mlle Triboulez,
professeur, rue d'Artois, 1 fr.; E. Deroeux, rue du Faubourg-de-Roubaix,
2 fr.; Brakel, 21, rue de Roubaix, 3 fr.; Veuve Mience, rue de Roubaix,
2 fr.; Buysschaer, rue du Faubourg-de-Roubaix, 1 fr.; Defutay, 46, rue
de Roubaix, 3 fr.; Foubert et fils, 37, rue de Roubaix, 50 fr.;
Souscription organisée par Mlle Yvonne Daume, au Local de Denrées du
Comité Hispano-Américain au Gymnase Central, 190.25; Mme Dronsart, rue
Saint-Bernard, 5 fr.; Souscriptions reçues par Mme Georges
Paolo-Picavet: Anonyme, 42 fr. 50.

(A suivre).
_________________________________________________________________________

                       Au profit des sinistrés

Un Tournoi de Football réunira les dimanche 23 avril et lundi 24 avril,
à 2 h. 1/2 et 4 h. 1/4. sur le terrain Delebart-Mallet, à Fives (arrêt
du Lion-d'Or, car F), les trois meilleures équipes de Lille et une
équipe de Tourcoing. Entrée 0 fr. 25 par journée. La recette sera versée
à la caisse de l'Association philanthropique, pour les sinistrés
lillois.
_________________________________________________________________________

La Chambre Syndicale des Entrepreneurs voudrait connaître les jeunes
gens désireux d'apprendre les métiers de peintre, plombier, zingueur,
gazier, marbrier, tailleur de pierre.

Ils peuvent demander des renseignements à la Chambre Syndicale, les
mardi et vendredi, de 10 à 11 heures, 1, rue Denis-Godefroy.
_________________________________________________________________________

                         Annonces diverses
   Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)
_________________________________________________________________________

                           Pauline-Modes
1, rue de Denain, place Simon-Volant (près Porte Paris), vient d'ouvrir
ses Salons pour la saison Printemps-Eté et vous invite à venir voir ses
nouveautés, modèles et créations qui vous charmeront par leur chic et
leur bon goût. Transformations et arrangements à prix raisonnables.
_________________________________________________________________________

Cercueils tous genres, zingués et plombés à l'avance prix modérés.
Maison Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix
avantag. --Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants,
plus chers que partout, 129, r. Paris.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Terrain. On désire acheter terrain aux environs du Croisé-Laroche.
Ecrire CB bureau du journal.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo, à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.

--Bijouterie--Horlogerie--Orfèvrerie «A la Perle d'Or». 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

                      Bière supérieure de Ménage
en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue de Rocroy (Porte de Paris).

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h, 55, r. Nationale, Lille.

--A louer, Lille, quart. St-Michel, belle maison meublée avec jardin,
s'adr. à Me Pasteau, notaire, à Lille, rue Tenremonde, de 9 h. à 11 h.

                        OUVRAGES DE DAMES
Broderies, macramé et fournitures. P. Samain-Bernard, 31, rue
Grane-Chaussée (face St-Jacques).

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo,
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.

--A la Plume d'Autruche, 46 bis, r. Hôpital-Militaire grand choix de
plumes, ailes, paradis, aigrettes, fleurs et formes. Réparations,
teinture, frisure.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot, près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

--Revendeurs, ravitailleurs, 46, rue Nationale, solde de cigares,
cigarettes.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigarettes, vins et liqueurs, 22,
rue Gantois.

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée, Mais. de confiance.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

Bains Parisiens 18-20, rue du Quai, derrière Palais d'Eté. Bain simple 2
serviettes, 0 fr. 60. Spécialité de bains pharmaceutiques, sulfureux,
salin, son. Bains complets et de luxe. Salles doubles. La plus grande
propreté, la politesse et les soins qui sont de rigueur dans le service
sont une garantie pour la clientèle. L'établissement est ouvert les
vendredis et samedis, de 7 h. du matin à 7 h. du soir.

--Semences de chicorée, poireaux, oignons, à vendre, 16, rue du Molinel.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                      RYKIÉZOL-(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères. Suis acheteur toutes valeurs.
Intermédiaires s'abstenir. Ecr. ZW bureau du jal.
_________________________________________________________________________

                       LA CHICOREE JEAN D'HONDT
est garantie absolument pure à toute analyse malgré la modicité de son
prix. Aussi sa qualité naturelle en fait-elle incontestablement la seule
réclame. Usine fondée en 1850. D'HONDT FRERES, Succrs.
_________________________________________________________________________

--Fumeurs. Vous trouverez, 46, rue Nationale, à la Société lilloise de
liquidation des stocks importants de cigares et cigarettes à des prix
meilleur marché que partout ailleurs.
_________________________________________________________________________

                               PIANOLA
                     Compagnie Américaine Æolian
            Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                     24, rue Esquermoise, Lille.
_________________________________________________________________________

Houblon du Soleil 1915. Faites votre bière!
        extra fin       Produits Brasserie
Caramel colorant, extra, pour tous les liquides.
Gros et détail, 218, rue Nationale (de 10 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

                          Prises en Gros
Françaises, paquetage spécial de la Maison.
Hollandaises-Rose-Tonka-Violette. Comptoir Lillois, 7, rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.

                                PIANOS
Moyennant des versements mensuels de 10 francs, vous pouvez vous offrir
une des belles occasions suivantes: Remy 150 fr., Bord, 250 fr., Pleyel,
350 fr., Erard, 450 fr. 1/3 de leur prix d'achat. Garanties sérieuses,
5, rue Caumartin, Lille.
_________________________________________________________________________

                      LECONTE, 10, rue Neuve
Grand lot assorti de bottines de 1re communion, pour fillettes et
garçonnets, bottines de femmes, pointures 35, 36 et 37, depuis 10.95.
_________________________________________________________________________

--Maladies des femmes, les mardi et vendredi, de 10 à 5 h., rue
d'Amiens, par le Dr Torck.

--Printemps 1916. Modèles nouveaux en manteaux et costumes tailleur, au
dépôt de Paris, 7 bis, rue du Curé-St-Etienne, 1er étage. Prix
exceptionnels. Fournisseur de l'Oeuvre du Trousseau.

--Vente publique à Lille, 5, rue du Palais-Rihour, par suite du décès de
Mlle Descamps et en vertu d'ordonnance du Tribunal Civil, de Cadres de
style, articles de maroquinerie, etc. Le lundi 17 avril 1916, à deux
heures, par le ministère de Me Moeneclaey, commissaire-priseur, à la
requête de M. Fremaux, administrateur de la succession de Mlle Descamps.
Nota. La vente de l'agencement de magasin n'aura pas lieu. A.
MOENECLAEY.

--On demande à louer, de suite, jardin en ville ne nécessitant pas de
laisser-passer. S'ad. 24 ter, rue Esquermoise.

--Achat de livres, romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels, L. Sion, r. Masséna, 39.

--Occasion. Cuisinière 4 fours, bon état, moitié prix de sa valeur.
S'adresser rue de Paris, 205.

BEURRE Remplacez-le par les excellentes gelées à la framboise,
groseille, abricot, mandarine, fabriquées à la Maison Dervaux-Dannay, 32
bis, rue Neuve. Pour être utile à nos semblables, nous vendrons quelques
jours encore nos gelées, à raison de 2.50 le kil.

--Perdu porte-carte contenant petite somme, prendre l'adresse au bureau
du journal.

--Garçon coiffeur est demandé, 129, rue Solférino.

--Belle voiture d'enfant à vendre d'occasion, 18, rue de
l'Hôpital-St-Roch.

--Jeune fille désire connaître personne seule pour tenir compagnie,
paierait ses nourritures. Ecrire CJ bureau jal.

--Pantalons velours. Spécialité 14, r. du Gros-Gérard.

--Paris-Couture. Avant tout, voyez les dernières créations et modèles
inédits de Micheline, 121, nouveau Boulevard, La Madeleine.

--Location. A louer 950 fr. net, superbe 3e étage, rue d'Antin, 32 bis.

--La Maison G. Poppe, 43, rue de la Halle, informe sa nombreuse
clientèle qu'elle a toujours en magasin un grand choix de meubles riches
et ordinaires.

--A louer, près la gare St-Sauveur, Lille, magasin au rez-de-chaussée,
prix 60 fr. par mois. S'adresser à M. Montaigne-Delos gradué en droit,
320, rue Solférino, Lille, de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Location. On désirerait louer à dame seule, aisée, très convenable,
appartement garni, 2 pièces, au 1er, Fives, installation gaie, maison
tranquille, gaz, 40 fr., visible le matin. Ecrire CD bureau journal.

Pianos Grand modèle oblique, moderne, occasion exceptionnelle, 34, rue
Rabelais.

Meubles en tous genres. Atelier spécial de réparation. Delforge-Ringot,
fabricant, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Mesdames, pour vos blouses, adressez-vous «A la Fougère», 16, place
des Patiniers.

                          OCCASION UNIQUE
vous est offerte d'acquérir un bon piano, première marque, à un prix
exceptionnel, bon marché, en raison des circonstances. Pendant la
guerre, tous pianos vendus sont assurés contre toutes taxes, incendies,
réquisitions, bombardement, taxes. Facilités de paiement, au gré du
client. Locations, accords, réparations, prix modérés.

Ad. Schillio accordeur diplômé de la maison Pleyel, 41, rue des
Pyramides, Lille.

--Vendeurs d'actions de Lens, Chartered, Cape Copper et Tharsis. Faire
offres à M. Mérelle, rue Pellart, 134, Roubaix ou 9, r. Mourmant, Lille,
intermédiaires s'abstenir.

--Houblon. Maison sérieuse offre dépôt produits 1re qualité, paquetage
séduisant, à personnes honorables ayant magasin bien achalandé, rues
très passantes, Lille Roubaix-Tourcoing, rép. bureau journal. Lettres
LMG.

--Perdu boîte verte avec certaine somme, en billets de ville. 50 fr. de
récomp. à qui la rapport. 22, r. des Tours.

--A louer, rue de Fives. maison dans quartier derrière. S'adr. M.
Pamart, 51, rue du Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 4 heures.

--Service. On demande une personne sérieuse capable d'entretenir
convenablement petit intérieur. Prendre l'adresse bureau du journal.

--Photo-Souvenir p. broches, d'après reproduction, travail soigné, prix
1.50. S'adr. Chapellerie Alexandre Lefebvre, 1, rue Masséna.

--Tailleur à façon, réparation, transformations, coup de fer, prix
modérés 16, rue de la Halloterie.

--A louer, rez-de-chaussée, confortablement meublé ou chambre, 89 rue
Boucher-de-Perthes.

--Jamet Buffereau & Cie, 78 bis, boulev. de la Liberté, comptabilité
sténo-dactylographie, préparation pratique aux emplois, facilités de
payement.

--On demande à acheter mandoline d'occasion. Faire offres CF bureau du
journal.

--Tailleur deuil, usagé (44), chapeau, voile, gilet, crêpe neuf, le tout
16 fr. Conviendr. ouvrière, pr. adr. bur. Jal.

--Maison meublée avec jardin est recherchée aux environs. Ecrire CK
bureau du journal.

--A la Croix de Malte, modes, fournitures, grande Exposition, place
Ratisbonne et 1, r. Ratisbonne, cars BF.

--On demande jeune fille active, dévouée, aimant enfants, au courant du
service. S'ad. entresol, 50, r. des Ponts-de-Comines.

--Vitrerie, prix modéré, travail soigné. S'adresser 41, rue Henri-Kolb.

--Rez-de-chaussée garni, à louer, 3 pièces, prix de guerre 3, rue du
Marché-aux-Bêtes.

--J'achète tous vieux papiers, n'importe quelle quantité, 62, boulevard
de la Liberté.

--Perdu, lundi soir, dans tram Mongy de Roubaix, carnet échantillons
tissus, rapporter contre récompense, 20, rue Thiers, La Madeleine.

--On offre logement à personnes ou ménage honorable et de confiance,
pour garder maison, durée guerre. Ecrire en donnant références CH bureau
du journal.

Confitures gelées, groseilles, framboises, mandarines, abricots,
marmelades, fabrication irréprochable, le kilo 2.50, toutes quantités
disponibles pour revendeurs. Dervaux-Dannay, 32 bis, r. Neuve, 32 bis.

--A louer, rue du Faubourg-de-Roubaix, en totalité ou en partie, belle
maison moderne, à usage de commerce, loyer presque couvert par
sous-location, s'ad. 29, r. Colson.

--A louer à St-Maurice, rue Chappe, 13, belle maison moderne,
nouvellement construite, jardin, salle de bain, loyer 800 fr. S'adr. 29,
rue Colson.

Revendeurs confitures, gelées, groseilles, framboises, groseilles,
abricots, mandarines, 2.50 le kilo, sommes vendeurs de toutes quantités,
livraison immédiate Dervaux-Dannay, 32 bis, rue Neuve.

--Savon mou, 120, rue Brûle-Maison, Lille.

--On demande entrepreneuse pouvant fournir jolies blouses lingerie et
lingerie genre Bruxelles, pressé. Ecrire CG bureau du journal.

--On désire acheter d'occasion 6 belles chaises pour salle à manger, en
bon état. Ecrire CL bureau du jal.

--J'achète toute alimentation ainsi que tissus, confections, chaussures,
pantoufles. L. Candelé, 2, square Morisson.

--Location. Bel appartement garni à louer, 3 pièces, eau et gaz, 164,
rue Solférino.

Pour être bien habillés adressez-vous à M. Koukos, chef-coupeur, 52, rue
Caumartin, qui donne leçons de coupe et travaille à façon. Prix modérés.

--A la Clef de Sol, 8, r. Inkermann, achète volumes, partitions de
musique, dépôt des ouvrages: Elevage des poules, lapins, l'Oracle des
dames, les Songes.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Fabrique de cartes postales PH, 28, r. du Sec-Arembault, usine à
Lille. Bromure de notre fabrication dep. 5 fr. la cent, fleurs
découpées, 20 séries 4 fr. 50 le cent. Albums et cartes vues de Lille,
de tous les envir. et villes du Nord et Belgique. Prix défiant t. conc.

--Perdu. Broche et médaillon argent, avec photos, de la rue Basse aux
halles centrales. Prière rapporter 41, rue Basse. Récompense.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

                   IMPRIMERIE WILMOT-COURTECUISSE
                      4, Boulevard Victor-Hugo.
      Impressions en tous genres--Billets mortuaires en 2 h.
                    Papeterie demi-gros et détail.
_________________________________________________________________________

                           ETAT CIVIL DE LILLE

                               NAISSANCES

Du 3 Avril.--Fache Alfred, rue de Gand, 41.

Du 4 Avril.--Hennebelle Denise, rue de Marseille, 24--Denglos Cyprien,
rue du Croquet, 20--Hertsoen Louis, à bord de la Deûle, Pont du
Ramponeau--Lucas Odette, rue du Commerce, 9.

Du 5 Avril.--Van Loven Marie-Thérèse, rue St-Luc, 170--Dumoulin
Raymonde, rue de Tournai, 94.

Du 6 Avril.--Vandenhende René, rue Philippe-de-Comines, 42--Bachelet
Albert, rue Pierre-Legrand, 283.

                                  DECES

Du 2 Avril.--Devestel Mathieu, 85 ans, veuf Gilsons, rue Saint-Sauveur,
59--Lamérand Andréa, 22 ans, rue Camille-Desmoulins, 18 ter.--Bonnier
Laure, 2 ans, rue des Postes, 21.

Du 4 Avril.--Sobrie Florence, 84 ans, veuve Declerck, rue de Thumesnil,
64--Chevalier Simonne, 1 an, rue du Long-Pot, 90--De-Groote Robert, 1
an, rue de la Justice, 15--Delannoy Emilienne, 3 ans, rue St-Sauveur,
66--Loze Paul, 56 ans, époux Vergote, rue de Paris, 240--Grandin Julia,
26 ans, rue de Ban-de-Wedde, 44--Vassart Stéphanie, 77 ans, veuve
Masson, quai de la Basse-Deûle, 104--Sens Adolphe, 64 ans, époux
Lévecque, quai de la Basse-Deûle, 104--Bonte Louis, 67 ans, époux
Serrout, quai de la Basse-Deûle, 104--Housel Lucie, 21 ans,
Grande-Place, 60--Bufkens Jeanne, 3 ans, rue la Chaude-Rivière, 3--Leroy
Hortense, 7 mois, place Philippe-de-Girard, 15 bis--Loubier André, 2
ans, rue Duguesclin, 19--Baudry Charles, 76 ans, époux Douay, rue
Malakof, 18--Melaerts Marie, 90 ans, veuve Lanckman, rue Solférino,
230--Lelong Angèle, 38 ans, époux Degate, rue Gosselin, 24.

Du 5 Avril.--Patrac Joseph, 82 ans, veuf Douffet, rue de Maubeuge,
18--Valenteyn Marie, 68 ans, veuve Vanheylen, rue d'Iéna, 8, cour
Castel, 2--Legrand Julienne, 14 ans, rue du Bois-d'Annappes, 29--Baele
Marie, 57 ans, épouse Debacker, rue du Marché, 89--Tracher Louise, 40
ans, épouse Fort, rue d'Antin, 28--De Cock Albert, 82 ans, veuf Beys,
rue Boucher-de-Perthes, 4 bis--Sackebant Blanche, 28 ans, rue Gantois,
30--Anssieaux Marie, 35 ans, épouse Renversé, rue Léon-Gambetta,
16--Lecocq Gabriel, 74 ans, rue St-Sauveur, 59--Vanhoutte Edouard, 33
ans, époux Carlier, rue de l'Est, 89--Delezenne Julia, 30 ans, rue
d'Esquesmes, 93--Blondel Gustave, 63 ans, époux Hista, quai de la
Basse-Deûle, 104--Jan Gustave, 65 ans, époux Ocelez, quai de la
Basse-Deûle, 104.

Du 6 Avril.--Alexandre Marie, 59 ans, épouse Vasseur, quai de l'Ouest, à
bord du bateau «Trouville»--Liagre Charles, 65 ans, époux Minet, square
Ruault, 47--Debuire Emilienne, 18 ans, rue des Postes, 175--Collet
J.-B., 45 ans, époux Boutain, rue de la Vignette, 18--Cadet Marie, 72
ans, épouse Frézier, rue de Bavai, 78--Delecluze Gaston, 10 mois, rue de
la Cité, 21--Fillot Louis, 58 ans, époux Bon, rue du Metz, 28
bis--Lefebvre Joseph, 18 ans, rue des Pènitentes, 3, cité
Vernier--Berteaux Marie, 60 ans, veuve Boutrouille, rue de Fives, 42.

Du 7 Avril.--Taildeman Marie, 80 ans, épouse Van Maercke, rue
Philadelphie, cour Baquet, 21--Garin J.-B., 58 ans, époux Delcuvellerie,
rue Berthélemy Delespaul, 156--Derue Arthur, 46 ans, époux Empis, rue
d'Angleterre, 21--Mignot Renée, 21 ans, rue d'Esquermes, 93--Desruque
Adèle, 78 ans, veuve Fremaux, rue de Valmy, 19--Depondt Julia, 32 ans,
épouse Devoldere, rue de Bailleul, 17, cour Paux--Mattens Henriette, 90
ans, veuve Ritseys, quai de la Basse-Deûle, 104--Delestienne Henri, 65
ans, veuf Rihout, quai de la Basse-Deûle, 104--Bomme Auguste, 68 ans,
veuf Faucompré, quai de la Basse-Deûle, 104--Chastin Edmond, 54 ans,
époux Roussel, rue Alphonse-Mercier, cité Centrale, 32--Leleu Euphrasie,
72 ans, épouse Vanhoecke, rue Faraday, 15--Perche Alphonse, 32 ans,
époux Faviez, rue de la Monnaie, 53--Griffaut Marie, 65 ans, rue Royale,
131--Vancappel Octave, 76 ans, époux Dubeaupoil, rue St-Amand, impasse
St-Jules, 3--Lenglard Louis, 68 ans, époux Staes, rue Brasseur, 22.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages. Inventaires testaments, rédaction de
tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51, rue
du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                            AVIS MORTUAIRE

--La famille Canonne a la douleur de faire part de la perte irréparable
qu'elle vient d'éprouver en la personne de Mme veuve Jules CANONNE,
décédée 81, rue Jenner, à l'âge de 69 ans. Les funérailles ont eu lieu
le jeudi 13 avril 1916.

                            REMERCIEMENTS

--Mr et Mme Gilbert, Heusel-Allard, Mlle Marthe Heusel, remercient
sincèrement les personnes qui leur ont témoigné leurs sympathies à
l'occasion de la mort de Mlle Lucie HEUSEL, décédée Grande-Place, 60, le
4 avril et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme veuve Lenglard, ses enfants, et toute la famille, remercient
vivement les personnes qui leur ont témoigné leurs sympathies, en
assistant aux funérailles de M. Louis-Joseph LENGLARD, et s'excusent
auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances
actuelles, n'ont pu être avisées.

--Mme Etienne Garin et sa famille, profondément reconnaissantes aux
personnes qui leur ont donné des témoignages de sympathie à l'occasion
du décès de M. Etienne GARIN, agent général de la Maison Rivoire et
Carret, à Lyon, leur adressent leurs bien vifs remerciements.

--Mme Henri Agache et ses enfants, profondément touchés des nombreuses
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Henri-Charles
AGACHE, remercient vivement les personnes qui ont assisté aux
funérailles ou ont envoyé leurs condoléances et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.

--Mme Théophile Dycke, née Fremaux, M. Théophile Dycke, professeur au
Lycée Faidherbe, ex-directeur du petit lycée Faidherbe, annexe de la rue
Gombert, et leur fils, remercient leurs amis et connaissances des
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de Mme Veuve FREMAUX,
née Adèle DESRUQUES, et s'excusent auprès de celles qui, par suite des
circonstances, n'ont pu être averties.
_________________________________________________________________________

LETTRES MORTUAIRES aux prix ordinaires à l'Imprimerie La Gutenberg, 5-7,
rue Desrousseaux.
_________________________________________________________________________



N° 150                   Prix du Numéro: 0,05       Jeudi 20 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                          AVIS DE LA MAIRIE

Prix de vente des charbons.--En raison de la hausse nouvelle du prix
d'achat, qui vient d'être signifiée par l'Administration allemande des
mines, la Mairie se voit dans la nécessité de modifier le tarif des prix
de vente au public, qu'elle avait pu maintenir sans changement, depuis
le début de l'occupation, et notamment durant la période d'hiver.

Les prix suivants sont applicables à partir du 16 avril; quelques sortes
de charbon ont pu être conservées aux anciens prix, et la hausse maxima
est de 0.25 les 100 kil.

Tout venant ordinaire  . . . . . . . . . . 4.25 les 100 kil.
Tout venant forte composition  . . . . . . 4.50       «
Graìns lavés . . . . . . . . . . . . . . . 4.50       «
Boulets  . . . . . . . . . . . . . . . . . 4.50       «
Gros criblé  . . . . . . . . . . . . . . . 4.75       «
Briquettes . . . . . . . . . . . . . . . . 4.75       «
Braisettes lavées, anthracite  . . . . . . 5.00       «
Gailletins anthracites . . . . . . . . . . 5.00       «
Têtes de moineaux et Gailletins l/2 gras.  5.25       «

Ces prix s'entendent pour les charbons en sacs, rendus en cave de
l'acheteur, par quantité quelconque.
                             _______________

La Mairie a reçu, pour les sinistrés de l'explosion:

Manufacture lyonnaise de matières colorantes, 57, boulevard Carnot, 100
fr.; Millecamps-Oudard 5 fr.; Balin, à Annoeullin, 50 fr.; Leclercq,
administrateur des fourneaux économiques, souscription recueillie parmi
le personnel de la cuisine Lottin, 21 fr.; Degrave frères, 50 fr.; J.
Christophe, 86, rue de Paris, 20 fr.; Dejamme, 10 fr.; Anonyme, 10 fr.;
Gaz de Wazemmes, souscription faite parmi le personnel des Sociétés
gazières de Lille, 248 fr. 80; le Comte de Montigny, 87, rue Royale, 100
fr.; Decarne-Caille, 5, place Désiré-Bouchée, 5 fr.

La Mairie a reçu, d'autre part de Mlle Germaine Dongre, pour le
soulagement des misères honteuses, d'autant plus intéressantes qu'elles
sont plus fièrement cachées, une première somme de 300 francs, produit
de la vente des poésies touchantes dont elle est l'auteur.
_________________________________________________________________________

                          Comité Américain
                   La répartition du lait conservé

C'est une des questions qui, depuis le début, nous ont le plus
préoccupés. Nous avons fait tous nos efforts pour avoir plus de lait.
Nous avons trouvé le meilleur accueil auprès de la C. R. B., qui, chaque
fois qu'elle l'a pu, nous a accordé plus que notre part. Malgré cette
bonne volonté, notre approvisionnement reste très insuffisant. Aussi,
avons nous dû prendre des dispositions, sur lesquelles nous désirons
renseigner exactement le public. La dernière en date, est la circulaire
du 14 avril 1916, adressée aux Maires de nos 108 communes, dont voici le
texte:

Monsieur le Maire,

Nous serions très heureux qu'en ce qui concerne la répartition du lait
conservé, fourni par le Comité Américain, les Comités locaux se
pénétrassent des idées suivantes.

Le Comité Américain ne s'est jamais engagé à pourvoir à la totalité des
besoins de la population. Il ne peut d'ailleurs pas garantir un
approvisionnement constant, ni régulier. La première règle à suivre est
donc de réserver le lait du Comité pour les cas indispensables et pour
les cas urgents. C'est pourquoi la Commission for Relief in Belgium
prescrit: 1° de n'accorder de lait qu'aux familles disposant de faibles
ressources; 2° sous cette réserve, de le destiner d'abord aux enfants,
en deuxième ligne, aux malades, enfin aux vieillards.

A. Enfants. Trois catégories sont à considérer. Les enfants sevrés, à
partir de 14 mois jusqu'à 30 mois environ, pourront recevoir 2 boîtes
par semaine. Les enfants plus jeunes doivent être normalement allaités
par leur mère. Mais, lorsque le médecin ou la consultation de
nourrissons déclare que la mère ne peut pas nourrir du tout, l'enfant a
besoin d'une alimentation artificielle complète, qu'on peut évaluer à
une boîte de lait conservé par jour.

Il arrive que la mère est encore capable d'allaiter sans pouvoir donner
à l'enfant selon ses besoins. Le médecin ou la consultation de
nourrissons aura à indiquer, dans les cas d'allaitement mixte, la
quantité complémentaire de lait conservé qui sera indispensable.

B. Malades. Etant donné la modicité de l'approvisionnement, le lait du
Comité ne doit jamais aller à ceux des malades pour lesquels il ne
constitue qu'un aliment. Une fois les enfants servis, il faut le
réserver aux malades pour lesquels il est un élément indispensable de
cure, par exemple aux personnes atteintes d'ulcères ou cancers de
l'estomac ou de l'intestin, d'affections graves des reins ou du foie,
aux tuberculeux fiévreux.

C. Vieillards. Si l'approvisionnement le permet, le surplus pourra être
réparti aux vieillards, dont la santé serait fragile.

La quantité de lait conservé, mise actuellement à notre disposition pour
le District, n'est même pas suffisante pour que le programme exposé
ci-dessus puisse être complètement rempli. Or, les envois n'ont pas
augmenté, et les besoins se sont accrus. Plus que jamais, les Comités
locaux, tenus d'observer les prescriptions de la C. R. B., doivent
opposer les refus nécessaires, aux demandes qui leur paraîtraient
injustifiées, ou à un mode de répartition qui tendrait à épuiser
rapidement leur stock. Jusqu'à présent, nous avons réparti le lait
conservé entre toutes les communes, proportionnellement à leur
population.

Aujourd'hui, la situation nous oblige à adresser un appel à leurs
sentiments de solidarité. Alors que certaines localités ne disposent
plus du tout de lait naturel, d'autres peuvent couvrir encore, par ce
moyen, une partie de leur consommation, quelques-unes mêmes, possèdent
assez de vaches, pour n'avoir aucun besoin sérieux de lait conservé.
Nous sommes certains que celles qui restent encore favorisées, par
rapport aux agglomérations, où les enfants s'étiolent faute de lait,
sauront où est leur devoir. C'est pourquoi, désireux d'assurer une
répartition de notre lait moins mathématique, mais plus conforme aux
nécessités réelles, nous vous demandons de nous faire savoir, si votre
Comité local peut nous abandonner toute sa part de lait conservé du
Comité américain, si, au moins, il peut nous abandonner une fraction de
sa part, et quelle fraction.

Vous apprécierez les intentions qui nous guident, et vous voudrez bien
nous aider à réaliser notre désir de rendre le plus de services au plus
grand nombre possible des habitants du Nord français occupé, et à ceux
d'entre eux qui ont le plus besoin de notre concours.

Veuillez agréer, etc.

Le Délégué Américain de la C. R. B.
pour le District de Lille
LAURENCE C. WELLINGTON.

Le Secrétaire Général,
E. LABBÉ.

Nota.--Malgré ses louables efforts, le Comité Américain ne parvient pas
à recevoir suffisamment de lait pour toute la population lilloise.

L'Administration municipale s'est vivement préoccupée de cette question,
et elle a passé avec la Société Nestlé, un contrat pour la fourniture de
lait.

Les arrivages ont été assez nombreux depuis quelque temps, et la Ville
fait distribuer, rue à Fiens, au local Playoust et dans d'autres locaux
de la banlieue, environ 20.000 à 25.000 boîtes de lait par semaine.
_________________________________________________________________________

                          POUR LES SINISTRÉS
          Dons reçus par l'ASSOCIATION PHILANTHROPIQUE DU NORD
                            Espèces (suite)

Léger, 1 fr.; Bourgeois, 1 fr.; M. Lefebvre, 5 fr.; H. Raquet, 1 fr.; A.
Degeyndt, 5 fr.; Cabey, 0.50; Charles Picavet, 2 fr.; Simonne, 1 fr. 50;
Blanche, 5 fr.; Robert, 2 fr.; Druez, 2 fr.; E. Cornillot, 1 fr.;
Bataille, 0.50; Petit Paul, pour son papa, 1 fr.; Mlle Crombet, 1 fr.;
Paul Compagnion, 20 fr.; Louis Fousset, 1 fr.; Anonyme, 2 fr.; M. G.
Poullet, 5 fr.; Ep. Gadenne, 1 fr.; Un bon coeur, L. G., à Esquermes, 1
fr. 50; Veuve E. K., à la Cloche, 10 fr.; Anonyme, à la Cloche, 10 fr.;
Juille Martin, 10, rue Manuel, 5 fr.; Don anonyme M. D. N., 10 fr.;
Lericq-Pluquet, à Marcq, 2 fr.; L. Delezennes, 12, rue des Brigittines,
5 fr.; Souscriptions recueillies par Mlle A. Desmet, 27, route d'Arras:
Divers anonymes, 1.10; Mme Desmet, 1 fr.; Mlle Desmet, 1 fr.; Houdert,
0.25; Lafay, 0.25; Defaux, 0.20; G. L., 0.50; Ricaud, 1 fr.; Drouart,
0.25; Désiré Coursier, 0.25; Losveldt Pierre, 0.25; Camille Linthout, 1
fr.; Mathilde Goethals, 0.50; B. Cayens, 0.25; Allyn, 1 fr.; Goethals, 1
fr.; Delhaye, 0.25; Vancraynest, 0.25; Noittergael, 0.25; Mangez, 0.25;
Ed. Ricaud, 1 fr.; Germaine Cramette, 0.50; Angèle Novarèze, 0.50; Marie
Loosveldt, 0.25; Kasier, 1 fr.; A. Debacker, 5 fr.; Werquin, 57, rue de
la Barre, 12 fr. 50; Leveugle, 14, rue Faidherbe, à La Madeleine, 5 fr.;
Warlet, 15, rue Pasteur, 0.50; Provost, avenue d'Orchies, 0.25; Falke,
2, rue du Rempart, 0.50; Vangebuchten, 5, rue Lesage Senault, 0.50;
Gross, 32, rue Négrier, 1 fr.; Pennequin, 140, bd Victor-Hugo, 0.25;
Durebreux, 27, rue Pascal, 0.25; Minet, rue Esquermoise, 0.25; Duflot,
rue Esquermoise, 1 fr.; Wasse, rue Esquermoise, 1 fr.; Hollandia, 126,
rue Esquermoise, 1 fr.; Anonyme, rue du Priez, 4 fr.; M. Deverny, rue de
Béthune, 0.50; Leclercq, 4, place Antoine-Tacq, 0.50; Vandenberghe, 6,
place Antoine-Tacq, 1 fr.; Deberts, 42, rue d'Antin, 0.25; Dervaux, 42,
rue d'Antin, 0.30; Zeurinck, 38, rue d'Antin, 0.50; Saux, 32 bis, rue
d'Antin, 1 fr.; Génicot, 1, rue d'Antin, 0.50; Oswalt, 22, rue d'Antin,
1 fr.; Maquette, 24, rue d'Antin, 0.25; Labbé, 178, rue d'Isly, 0.25;
Hélyack, 4, pl. Antoine-Tacq, 2 fr.; Paulvaiche, 169, rue des Stations,
1 fr.; Vanleyseck, 167, rue des Stations, 1 fr.; Deumale, 161, rue des
Stations, 0.25; Moulard, 131, rue des Stations, 0.25; Ménissez, 125, rue
des Stations, 0.25; Anonyme, 5 fr.; Robert, 16, rue Louis-Faure, 1 fr.;
Bielle, 3, rue Louis-Faure, 5 fr.; Dorlez, 11, rue d'Artois, 10 fr.; 2
Anonymes, 4 fr.; Tanche, 86, rue d'Artois, 20 fr.; Paul Maquet, 38, rue
Meurein, 2 fr.; Jeanne Druart, 38, rue Meurein, 2 fr.; Savart, 63, rue
d'Artois, 2 fr.; Ghiot, 49, bd Victor-Hugo, 2 fr.; Decourtray, 82, bd
Victor-Hugo, 2 fr.; Rogeau, rue de Flandre, cour de la Gaîté, 2 fr.;
Conem, 3, rue Fulton, 2 fr.; Vermesse, 59, rue Masséna, 2 fr.; Hainaut,
25, rue Fulton, 2 fr.; Veuve Ponnet, 63, rue Colbert, 5 fr.; Fruit, 45,
rue du Marché, 0.50; Bienvenu, 43, rue du Marché, 1 fr.; Pollet, 45, rue
du Marché, 0.25;?, 106, rue de Flandre, 0.50; A. Demeyère, 56, rue de
Flandre, 2 fr.;

(A suivre).
_________________________________________________________________________

                        Ecole des Beaux Arts

Les vacances de Pâques sont fixées du samedi soir 15 avril au lundi 1er
mai inclus. La rentrée des cours aura lieu le mardi 2 mai.
_________________________________________________________________________

Probité. M. Lefebvre Achille, 54, rue des Robleds ayant trouvé au local
Chardot, 51, rue d'Arras (Comité Américain), un billet de 5 francs,
s'est empressé de le remettre à la caisse, qui l'a restitué à sa
propriétaire. Nos félicitations pour cet acte de probité.
_________________________________________________________________________

                   Ragoût de Morue à la Provençale

Prenons d'une fine Morue
Cinq cents grammes, si vous voulez;
Et, dès la veille, trempons-les
En onde large, fraîche et crue.
Rissolons quatre gros oignons
Dans le bon saindoux prolétaire;
Et puis à des pommes de terre,
A de bons navets fins, joignons
De blancs haricots à chair tendre
Gonflés par une immersion
Qui retiendra l'attention
Puisqu'au velouté tout doit tendre.
Ces trois objets séparément
Cuits à l'eau,--dans une «cocotte»
En terre--que l'on boycotte
De nos jours, assez bêtement--
Rassemblons-les; poivrons; couvrons;
Salons prudemment, doigts en pinces;
Ajoutons, mis en tranches minces,
Le pied d'ail, cher aux vignerons!

Puis, laissons mijoter l'ensemble
Trois longues heures, doucement
Et sans hâte, le dénouement
S'approchant à ce qu'il nous semble.

Le voici: l'heure est de plonger
Notre morue en la mixture
A plein jus, pour que, d'aventure,
Elle n'y puisse surnager!
Laissons-lui--c'est assez pour elle--
Un quart d'heure de coction
Douce, afin que, comme Ixion,
Feu trop ardent ne la bourelle.
Tout va bien? Oui. Vers ce moment
«La Morue à la Provençale»
Réclame son vrai condiment,
Son César vainqueur à Pharsale!
Son safran! son jaune safran!
Poudrons-en toute la surface!
Qu'elle prenne aussitôt la face
D'un astre d'or, au rayon franc!

Enfin, sur le clair feu de houille,
Remettons notre oeuvre un instant,
Et servons, toujours mijotant,
Ce soleil mis en ratatouille!

Dr L. D.
_________________________________________________________________________

                             NÉCROLOGIE

Nous apprenons avec regret la mort de M. Lagrillière-Beauclerc,
journaliste de talent et auteur dramatique apprécié. Il a collaboré
successivement au Petit Nord, au Phare de Dunkerque, à l'Avenir de
Roubaix-Tourcoing, au Phare du Nord, au Progrès du Nord, et enfin à la
Tribune du Nord, dont il fut le rédacteur en chef et directeur. C'est
une physionomie bien connue à Lille qui disparaît.
_________________________________________________________________________

                         Annonces diverses
   Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)

--Etude de Me Verdonck, commissaire-priseur, à Roubaix, Ville de
Roubaix, 20, rue Nain.

Vente publique d'un brillant très pur et sans défaut, pesant 4 carats 2,
le lundi 24 avril 1916, à 3 h. précises, par le ministère de M. Wallon,
commissaire-priseur, suppléant, à Roubaix.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.
_________________________________________________________________________

                           Maison Leconte
                            10, rue Neuve
           Choix considérable de chaussures en tous genres
                 Grand rabais sur petites pointures.
_________________________________________________________________________

                           Pauline-Modes
1, rue de Denain, place Simon-Volant (près Porte Paris), vient d'ouvrir
ses Salons pour la saison Printemps-Eté et vous invite à venir voir ses
nouveautés, modèles et créations qui vous charmeront par leur chic et
leur bon goût. Transformations et arrangements à prix raisonnables.
_________________________________________________________________________

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot, près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

Cercueils tous genres, zingués et plombés à l'avance prix modérés.
Maison Foubert et fils 37, r. de Roubaix. Grand choix couronnes à prix
avantag.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

--A la Plume d'Autruche, 46 bis, r. Hôpital-Militaire grand choix de
plumes, ailes, paradis, aigrettes, fleurs et formes. Réparations,
teinture, frisure.

--Bijouterie-Horlogerie-Orfèvrerie «A la Perle d'Or», 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Bouteilles, bouchons, extraits, essences, colorants pour liqueurs,
sirops, confiserie. Parfums et extraits pour eau de Cologne, Henri
Deffrennes, 291, rue Solférino.

Bière supérieure de Ménage en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue
de Rocroy (Porte de Paris).

Confitures gelées, groseilles, framboises, mandarines, abricots,
marmelades, fabrication irréprochable, le kilo 2.50, toutes quantités
disponibles pour revendeurs. Dervaux-Dannay, 32 bis, r. Neuve, 32 bis.

Meubles en tous genres. Atelier spécial de réparation Delforge-Ringot,
fabricant, 68, rue Gombert, Lille.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Maladies des femmes, les mardi et vendredi, de 10 à 5 h., rue
d'Amiens, par le Dr Torck.

BEURRE Remplacez-le par les excellentes gelées à la framboise,
groseille, abricot, mandarine, fabriquées à la Maison Dervaux-Dannay, 32
bis, rue Neuve. Pour être utile à nos semblables, nous vendrons quelques
jours encore nos gelées, à raison de 2.50 le kil.
_________________________________________________________________________

                               PIANOLA
                    Compagnie Américaine Æolian
          Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                    24, rue Esquermoise, Lille.
_________________________________________________________________________

                           Prises en Gros
             Françaises, paquetage spécial de la Maison.
                 Hollandaises-Rose-Tonka-Violette.
                 Comptoir Lillois, 7, rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                      RYKIÉZOL-(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Fumeurs. Vous trouverez 46, rue Nationale, à la Société lilloise de
liquidation des stocks importants de cigares et cigarettes à des prix
meilleur marché que partout ailleurs.

--Cheval. On demande, en location, bon cheval léger, garanti contre
réquisition. Faire offre init. AA, bur. jal.
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères et diverses. Particulier est
acheteur. Ecrire LMN, bur. du journal, avec nom et adresse; on se rendra
à domicile. Discrétion. Intermédiaires s'abstenir.
_________________________________________________________________________

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie,
3, r. Gde-Chaussée. Mais. de confiance.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigarettes, vins et liqueurs, 22,
rue Gantois.

--Achat de livres, romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels, L. Sion, r Masséna, 39.

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo,
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.

--A louer, Lille, quart. St-Michel, belle maison meublée avec jardin,
s'adr. à Me Pasteau, notaire, à Lille, rue Tenremonde, de 9 h. à 11 h.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré, 19 bis,
rue de Roubaix.

--Transport de colis. Lille-Roubaix. 11, rue de la Monnaie, Lille; 13,
rue de la Halle, Roubaix.

--Demoiselle sérieuse (bloquée) dem. journées petite main, chez
couturière, pas exigeante. Ecrire CY bur. Jal.

--Caoutchouc. On achèterait 2 caoutchoucs d'hommes, d'occasion, en bon
état. Ecrire CZ bureau du journal.

Alimentation Nous sommes acheteurs de tous articles, faire offres
Dervaux-Dannay, 32 bis, rue Neuve, Lille.

--Tabac à priser, gros, demi-gros. 64 bis, quai de la Basse-Deûle.

--Perdu de la Mairie au Quai Basse-Deûle, 1 paire boutons de manchette
or, avec chaînette gravée L. V. rapporter contre récompense. 5, r. du
Fresnes, 1er étage.

--Perdu samedi Grande-Place, 1 bague homme, or, avec brillant, portant à
l'intérieur init. O. A. 10 avril 1916, M. V. Forte récompense à qui la
rapp. 14, r. d'Esquermes, Lille.

--Malgré les circonstances actuelles, la Maison G. Poppe, fabricant de
meubles, 43, rue de la Halle continue sa fabrication et se charge de
tous travaux à elle confiés.

Cuisinières à gaz pour 3 plats sur feu, unique, s'adaptant à tous les
réchauds existants, depuis 20 fr. Réchauds divers dep. 8 fr. Calorifères
et fours à gaz Heinen. Démonstration gratuite, 21, rue Masséna. On se
charge d'installer le gaz.

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h., 55, r. Nationale, Lille.

Revendeurs confitures, gelées, marmelades, framboises, groseilles,
abricots, mandarines, 2.50 le kilo, sommes vendeurs de toutes quantités,
livraison immédiate Dervaux-Dannay, 32 bis, rue Neuve.

Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 6-8, rue Gombert, Lille.
_________________________________________________________________________

                                PIANOS

Moyennant des versements mensuels de 10 francs, vous pouvez vous offrir
une des belles occasions suivantes: Remy 150 fr., Rord, 250 fr., Pleyel,
350 fr., Erard, 450 fr. 1/3 de leur prix d'achat. Garanties sérieuses,
5, rue Caumartin, Lille.
_________________________________________________________________________

--Revendeurs, ravitailleurs, 46, rue Nationale, solde de cigares,
cigarettes.

--Cercueils en tous genres, rue Stappaert, 17.

--J'achète toute alimentation ainsi que tissus, confections, chaussures,
pantoufles. L. Candelé, 2, square Morisson.

--A louer, rue de Fives, maison dans quartier derrière. S'adr. M.
Pamart, 51, rue du Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 4 heures.

--Paris-Couture. Avant tout, voyez les dernières créations et modèles
inédits de Micheline, 121, nouveau Boulevard. La Madeleine.
_________________________________________________________________________

                           OCCASION UNIQUE
vous est offerte d'acquérir un bon piano, première marque, à un prix
exceptionnel, bon marché, en raison des circonstances. Pendant la
guerre, tous pianos vendus sont assurés contre toutes taxes incendies,
réquisitions, bombardement, taxes. Facilités de paiement, au gré du
client. Locations, accords, réparations, prix modérés.

Ad. Schillio accordeur diplômé de la maison Pleyel, 41, rue des
Pyramides, Lille.

--Appartement 5 pièces est demandé pour famille sérieuse de 3 personnes.
Ecrire CM bureau du journal.

--Modes, modèles nouveaux pour dames et fillettes, 3, rue Henri-Kolb.

--Maison à louer, confortable, beau jardin, 81, r. Faidherbe. près
nouveau boulevard, La Madeleine, s'adresser 239, rue Nationale, se
presser.

--Ménage. Jeune femme, libre tous les jours, demande ménage ou journées.
S'adresser 8, square Rameau.

--Cartonnages. Très bons ouvriers sont demandés, travail assuré à Lille,
donner adr. et référ. CP bur. jal.

--On demande à occuper ou à louer, conditions guerre, maison maître,
simplement meublée, située environs Palais Rameau. Ecrire CN bureau du
journal.

--Moteur Auto Peugeot, mono 5 chevaux, allumage accus à vendre 70 fr.,
prendre l'adresse au journal.

--On demande femme de ménage, munie de bons certificats, sachant coudre,
rue Frédéric-Mottez. 25, au 3e ét.

--Avis. Aux magasins d'articles d'éclairage, pour des bons manchons
droits et renversés prix avantag. voyez: Fabrique du Nouveau manchon.
Lille, r. Ratisbonne. 4.

--Voiture pour coxalgique 1.50 ou 1.60 longueur est demandée 54, rue
Basse.

--Commerçante ayant magasin désire dépôt de n'importe quels articles,
garanties. S'adr. 10. rue Ban-de-Wedde.

--A la Religieuse, 15 bis, r. Gambetta, voir ses nouveautés reçues
formes tagal, fleurs, etc. toujours en magasin gr. choix deuils et
crêpes imperméables. Fournisseurs de l'oeuvre du Trousseau.

--Salle à manger Henri II, neuve, à vendre, rue de la Plaine, 16, car C.

--Jeune fille demande journées ou ménage, bien au courant du service.
Ecrire CR bureau du journal.

--Pompe à pression est demandée à acheter, très pressé, 37, rue
Pierre-Legrand.

--A vendre de suite parure manchon et col en belle fourrure taupe, à
toute offre acceptable. S'ad. r. du Marché, 37.

--Manucure-Pédicure diplômée de Paris, Mlle Deroo. 19, r. Masséna,
consult. de 2 à 5 h. le matin s. rendez-vous.

--On désire acheter beaux brillants d'oreilles d'occasion, faire offres
CS bureau du journal.

--Ménage sans enfants cherche appart. ou chambre garnie, avec gaz, dans
maison sérieuse 25 à 30 fr. par mois. Ecrire CT bureau du journal.

--Chicorée, suis acheteur toutes quantités cossettes, ou chicorée
fabriquée, en vrac. Offres 185, rue d'Artois.

--Vendeurs Cossettes de chicorée de 1re qualité sont priés de faire
offres à l'usine E. Verley, 8, rue Auguste-Bonte.

--Toutes les bonnes maisons d'épicerie vendent l'excellente chicorée La
Sans Rivale La chicorée est une spécialité; elle est la quintescence du
produit. Par ses qualités vraiment alimentaires et hygiéniques, elle
obtient la préférence des consommateurs recherchant avant tout la
supériorité d'un produit. Bien exiger la marque de fabrique La Sans
Rivale, paquets bleus, bouts argentés, c'est une garantie d'origine.

--Encyclopédie Roret, en vente chez L. Sion, rue Masséna, 39.

--Cage de perroquet. On demande à en acheter une belle d'occasion, faire
offres CV bureau du journal.

--Dictionnaire de médecine et Larousse. On cherche à les acheter
d'occasion. L. Sion. 39, r. Masséna.

                     J'achète toutes marchandises
               Faire offres sous CX, bureau du journal
_________________________________________________________________________

--Vos bijoux, diamants, perles fines et argenterie, seront payés aux
plus hauts prix, au 40, Boulevard de la Liberté, Lille. Discrétion.
Loyauté.
_________________________________________________________________________

--On achète Collection livres pour bibliothèque. Ouvrages populaires
sérieux. Faire offres VHE bur. jal.

--A vendre d'occasion manteau pluie, soie grise argent, nouveau modèle,
neuf, 30 fr. S'adr. le matin, 71, r. Manuel.

                         PRISES BRUXELLOISES
                                VMC
               Vente en gros. 7, rue Gambetta, Lille

--Jeune dame, toute honorabilité, désire emprunter 200 francs,
remboursables après guerre, maisons de prêts s'abstenir. Réponse KHL
bureau journal.

--Location. A vendre ou à louer à l'entrée du nouveau Boulevard, jolie
maison de maître, porte cochère, garage, jardin, 2 étages. Pour visiter,
s'adr. à M. Montaigne-Delos, gradué en droit, 320. rue Solférino, Lille,
de 2 à 5 heures.

--Patrons sur mesure, modèles nouveaux. Costumes tailleur sur mesure et
à façon. Cours de coupe et de couture, par M. et Mme Ch. Dunkel,
professeurs diplômés, 55, rue Henri-Kolb.

--A la Croix de Malte, modes, fournitures, grande Exposition, place
Ratisbonne et 1, r. Ratisbonne, cars BE.

--On demande jeune fille active, dévouée, aimant enfants, au courant du
service. S'ad. entresol, 50, r. des Ponts-de-Comines.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre, Lille.

--A la Clef de Sol, 8, r. Inkermann, achète volumes, partitions de
musique, dépôt des ouvrages: Elevage des poules, lapins, l'Oracle des
dames, les Songes.

--Fabrique de cartes postales PH, 28, r. du Sec-Arembault, usine à
Lille. Bromure de notre fabrication dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées, 20 séries, 4 fr. 50 le cent. Albums et cartes vues de Lille,
de tous les envir. et villes du Nord et Belgique. Prix défiant t. conc.
_________________________________________________________________________

                         ETAT CIVIL DE LILLE

                              NAISSANCES

Du 8 Avril.--Serra Albert, rue Bourjembois. 8--Verniers Léon, rue du
Long-Pot, cour Fache, 24.

Du 11 Avril.--Delaplace Jean, pl. Sébastopol, 14--Keirel Maximilienne,
rue de la Louvière, 51--West Denise, rue Arago, cité Cormoran,
11--Delhaye Roger, rue Denis-du-Péage, 68.

                                 DECES

Du 8 Avril.--Decottignies Eugénie, 43 ans, épouse Borrmans, rue
d'Artois, 5--Leclercq Amédée, 67 ans, veuf Delcroix, rue d'Arras,
73--Haustraete Denise, 1 an. rue des Etaques, 61--Bernard Louis, 71 ans,
veuf Hovine, rue Lavoisier, 5--Masquelier Sidonie, 81 ans, veuve
Hochart, rue de Flers, 29--Marchand Camille, 1 an. rue d'Iéna,
126--Vaucamps Madeleine, 21 ans, rue et cité des Postes, 23--Duthoit
Léon, 70 ans, veuf Cuvelier, rue Hoche, 4--Bertrand Charles, 77 ans veuf
Pecriaux, rue de la Monnaie, 32--Florence Louis, 75 ans, époux Riquet,
quai de la Basse-Deûle, 104--Fourre Félicité, 53 ans, rue des Robleds,
52--Sauvage Marie, 56 ans, épouse Cornet, rue Esquermoise, 75--Berest
Gaston, 2 ans, rue Wagram, 4--Courbier Emile, 77 ans, époux Cambier, rue
de Poids, 43--Marsy Marie, 9 ans, rue Malakoff, 48--Duthielt Edouard, 58
ans, époux Deleporte, rue d'Eylau, 6 bis, cité Buisset, 3--Lambelin
Charles, 65 ans, époux Clipet, rue du Curé-St Sauveur, 48--Tillieu
J.-B., 77 ans, époux Bataille, rue Paul-Bert, 51--Guffroy Alcide, 63
ans, époux Delassus, rue des Girondins, 11--Mandeville Lucien, 15 ans,
rue Masquelier, cour St-Louis, 15--Tiédrez Simonne, 14 ans, rue des
Pavillons, 3--Wallart Flavie, 90 ans, veuve Desmadrille, rue d'Iéna,
157.

Du 9 Avril.--Bultiau Alfred, 3 mois, rue du Curé-St-Sauveur, 40--Florack
Charles, 78 ans, veuf de Léonie Gyselinck, rue du Maréchal-Mortier,
22--Debelle Jeanne, 17 ans, bd Victor-Hugo, 291--Laloy Louis, 50 ans,
époux de Gabrielle Matrau, rue St-Sauveur, 69.

Du 10 Avril.--Allard Léonie, 26 ans, quai de la Basse-Deûle, 104--Judée
Henri, 50 ans, rue d'Esquermes, 93--Dupont Marie, 80 ans, veuve
Coeugniet, rue Fénelon, 2--Lesaffre Augustine, 75 ans, veuve Allard, rue
des Bois-Blanc, 123--Huleu Marie, 46 ans, épouse Galois, rue St-André,
35--Bois Malvina, 65 ans, veuve Delcroix, rue Malpart, 35--Senequier
Marie, 62 ans, épouse Mommeranoy, rue du Marais-de-Lomme, 38--Legrain
Julie, 64 ans, épouse Colle, rue des Robleds, 33--Vanden Borren Thérèse,
59 ans, rue Léon-Gambetta, 135--Agache Henri, 66 ans, époux Deroubaix,
rue Ste-Catherine, 35--France Frédéric, 3 ans, rue des Girondins,
22--Dessain Marie, 43 ans, épouse Coutaux, quai de l'Ouest, cité
St-Joseph, 18--Chapelle Célina, 79 ans, veuve Boëte, rue du
Pont-du-Lion-d'Or, 95--Huidiez Marie, 81 ans, veuve Chatteleyn, rue
d'Alembert, 14--Leplat Hortense, 86 ans, veuve Leroy, rue de Paris,
224--Vannaverbeck Jeanne, 89 ans, veuve Leclercq, rue de Paris.
224--Allienne Flore, 82 ans, veuve Larose, quai de la Basse Deûle,
104--Carbonnier Adeline, 80 ans, veuve Neve, quai de la Basse-Deûle,
104--Malagie Emilia, 34 ans, épouse Coussement, rue Pasteur,
54--Desmarescaux Appoline, 79 ans, veuve Keirel, rue de la Justice,
20--Ghislain Julienne, 9 ans, cité St-Maurice, 41--Danel Sophie, 67 ans,
veuve Canonne, rue Jenner, 81--Frenaux Antoine, 58 ans, rue Adolphe
Werquin, 22--Fourmy Désiré, 3 ans, rue Druelle.

Du 11 Avril.--Lemahieu Catherine, 77 ans, veuve Druelle, rue des
Robleds, 4--Soenen Zulma, 3 ans, rue Fontenoy, 73--Bruez Héléna, 26 ans,
quai de la Basse-Deûle, 104--Vanhée Brunen, 86 ans, veuf Kieser, quai de
la Basse-Deûle, 104--Gobrecht Colette, 81 ans, veuve Hillebrandt, quai
de la Basse-Deûle, 104--Dutoit Henri, 57 ans, veuf Techel, rue
Alphonse-Mercier, cité Centrale, 11--Picart Renée, 31 ans, époux
Vanderhaeghen, rue de l'Epinette, chalet Thibaut, 25--Garet Octavie, 44
ans, veuve Ricard, rue de la Justice, 26--Lemaitre Albert, 36 ans, rue
d'Antin, 42--Jaspard Marthe, 48 ans, épouse Gallez, rue St-André,
77--Dutilleul Lucien, 9 mois, chemin des Hannetons--Steens Angèle, 47
ans, épouse Taillez, rue de Jemmapes, 29--Mullier Gabrielle, 41 ans,
épouse Queva, rue de Bailleul, 25--Belin Maria, 55 ans, veuve Termote,
quai de la Basse-Deûle. 104--Hazebroucq Zoé, 34 ans, bd Victor-Hugo,
291--Rambaut Justine, 67 ans, veuve Delesalle, rue du
Chevalier-Français, 86--Planquelle Gustave, 68 ans, veuf Legrand, rue de
la Monnaie, 32.

Du 12 Avril.--Bridoux Amédée, 49 ans, époux Leclercq, rue de la Justice,
20--Buret Charles, 71 ans, quai de la Basse-Deûle. 104--Minet Justine,
47 ans, rue de Wazemmes, 86--Miquel Alphonse, 47 ans, époux Debuck, rue
de La Madeleine, 29--Tetu Simonne, 9 mois, rue du Bois, cité Crusoé,
16--Desmette Georges, 54 ans, époux Coppey, rue St-Sauveur, 98--Delannoy
Emile, 41 ans, époux Maerten, rue de la Grande-Chaussée, 27--Stubbe
Sophie, 75 ans, quai de la Basse-Deûle, 104--Vermeulen Adrienne, 45 ans,
épouse d'Huysser, bd Montebello, 196--Jegouzo Marie, 35 ans, rue de la
Clef, 15--Duflot Florent, 58 ans, bd Montebello, 196--Wattelar Héloïse,
35 ans, rue de Flandre, 44.
_________________________________________________________________________

Conseils et renseig. sur Héritages. Inventaires testaments, rédaction de
tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51, rue
du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                           AVIS MORTUAIRES

--On nous prie d'annoncer la mort de Mme Jules SPLETTE-GRARE, décédée le
lundi 17 avril, dans sa quatre-vingt-dixième année. Le service funèbre
aura lieu le jeudi 20 avril, à dix heures, en l'église
St-Pierre-St-Paul. Réunion à la maison mortuaire, rue Colbert, 82, à 9
heures 3/4. Inhumation au cimetière du Sud.

OBIT le mardi 25 avril, en la même église, à 9 heures. Suivant la
volonté de la défunte, il ne sera pas envoyé de lettre de faire part. De
la part des familles G. Vandenbussche-Splette et Barbillon-Splette.

--Les personnes qui, par oubli, n'auraient pas reçu avis de la mort de
Mme VERDIER, née BOUCHART, sont priées d'assister à ses funérailles qui
auront lieu le Vendredi 21 avril, à 11 heures, en l'église St-Michel,
d'où son corps sera conduit au cimetière de l'Est pour y être inhumé
provisoirement. Réunion à la maison mortuaire, 225, rue Solférino, à 10
h. 3/4. De la part de M. Jean Verdier, agent commercial des mines de
Carvin, son mari, et de toute la famille.

                            REMERCIEMENTS

--Les familles Fromant et Coulon, profondément touchées des marques de
sympathie reçues à l'occasion de la mort de Mme Jeanne-Rose VANAVERBECK,
décédée à l'âge de 90 ans, remercient vivement les personnes qui ont
assisté aux funérailles ou ont envoyé leurs condoléances et s'excusent
auprès de celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être
averties.

--Les familles Delbois et Bailly, remercient sincèrement les personnes
qui ont assisté aux funérailles de Mlle Apolline DELBOIS, leur tante,
grand'tante, arrière-grand'tante, cousine et amie, décédée à Flers
(Bourg), le 9 avril 1916, à l'âge de 86 ans, et s'excusent auprès de
celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--M. et Mme Alphonse France, qui viennent d'être cruellement éprouvés
par la mort de leur fils Frédéric FRANCE, âgé de 3 ans, ont été
particulièrement touchés de la sympathie qui leur a été exprimée d'une
manière si délicate et si sincère dans cette douloureuse circonstance.
Ils sont profondément reconnaissants aux nombreuses personnes qui la
leur ont témoignée, et les prient de vouloir bien agréer leurs
remerciements émus.

--M. Félix Chatteleyn et sa famille, remercient sincèrement les
personnes qui ont assisté aux funérailles de Mme veuve
CHATTELEYN-HUIDIEZ, et celles qui leur ont exprimé autrement leurs
condoléances, et ils adressent leurs excuses à toutes celles, dont ils
connaissent aussi les sympathies, et qui, par erreur, ou à cause des
difficultés de communication, n'ont pu être avisées du décès, survenu
subitement, le 10 avril courant.

-Mme Dassonville-Pira et toute la famille, profondément touchée des
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de M. Louis
DASSONVILLE, remercient les personnes qui ont assisté aux funérailles,
qui ont eu lieu à Lambersart, le 3 avril, et s'excusent auprès de
celles, qui, en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.
_________________________________________________________________________

LETTRES MORTUAIRES aux prix ordinaires à l'Imprimerie La Gutenberg, 5-7,
rue Desrousseaux.
_________________________________________________________________________



N° 151                   Prix du Numéro: 0,05    Dimanche 23 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                            Proclamation

L'attitude de l'Angleterre rend de plus en plus difficile le
ravitaillement de la population.

Pour atténuer la misère, L'Autorité Allemande a demandé récemment des
volontaires pour aller travailler à la campagne. Cette offre n'a pas eu
le succès attendu.

En conséquence, des habitants seront évacués par ordre et transportés à
la campagne. Les évacués seront envoyés à l'intérieur du territoire
occupé de la France, loin derrière le front, où ils seront occupés dans
l'agriculture et nullement à des travaux militaires.

Par cette mesure, l'occasion leur sera donnée de mieux pourvoir à leur
subsistance.

En cas de nécessité, le ravitaillement pourra se faire par les dépôts
allemands.

Chaque évacué peut emporter avec lui 30 kilos de bagages (ustensiles de
ménage, vêtements, etc.) qu'on fera bien de préparer dès maintenant.

J'ordonne donc: Personne ne peut, jusqu'à nouvel ordre, changer de
domicile. Personne ne peut non plus s'absenter de son domicile légal
déclaré, de 9 heures du soir à 6 heures du matin (h. a.), pour autant
qu'il ne soit pas en possession d'un permis en règle.

Comme il s'agit d'une mesure irrévocable, il est de l'intérêt de la
population même de rester calme et obéissante.

Lille, avril 1916. Le Général Commandant.

                                  Avis.

1. Comme par le passé, il sera procédé, mensuellement, à un recensement
des chevaux, poulains, mulets et ânes dont les écuries se trouvent dans
les divers arrondissements de police de Lille (I à IX).

Le recensement aura lieu, pour ces animaux, suivant le matricule marqué
au sabot, c'est-à-dire:

Numéro matricule.                          Mois et Jours.
                              Avril Mai Juin Juillet Août Septembre
1 à 300                        25    22   19    24     21     25
301 à 600                      26    23   20    25     22     26
601 à 1000 et au delà, ainsi
que les chevaux qui n'ont pas
encore été présentés           27    24   21    26     23     27

2. Le contrôle se fera dans la Caserne des Chasseurs à cheval, rue du
Pont-Neuf, 46, à 4 heures précises de l'après-midi (heure allemande).

3. Il faut amener au contrôle, sans exception, tous les chevaux,
poulains, mulets et ânes, ainsi que ceux qui sont au service de
l'Autorité allemande ou de la ville de Lille.

Quiconque présentera des chevaux est obligé de remettre, au contrôle de
chaque cheval, un bulletin du modèle suivant: Numéro matricule du
cheval, Adresse du propriétaire, Profession du propriétaire, Écurie du
cheval.

4. Les chevaux qui ne peuvent pas supporter le transport ou qui ont une
maladie contagieuse (morve, fièvre asthmatique, druse, gourme, etc.), ne
doivent pas être amenés au contrôle; le propriétaire de ces chevaux en
présentera, au jour fixé et au même endroit, une liste complète, ainsi
qu'une liste de leurs écuries. Le contrôle de ces chevaux se fera plus
tard.

5. Tout échange, achat ou vente de chevaux, ainsi que le changement
d'écuries, est défendu sans l'autorisation écrite de l'Autorité
installée rue du Pont-Neuf, 46.

La perte d'un cheval ou la naissance d'un poulain doit être également
déclarée à la même adresse.

6. Les chevaux provenant de l'extérieur et qui pénétreront de n'importe
quelle façon dans la commune de Lille pour échange, achat, vente ou
échange d'écuries, devront être amenés à la Caserne des chasseurs à
cheval, après leur entrée dans la commune, dans les 48 heures qui
suivent, pour y être examinés.

7. Les bureaux de la Caserne des Chasseurs à cheval sont ouverts de 9
heures à midi et de 3 heures à 6 heures (heure allemande).

8. Toute infraction aux articles précédents sera punie d'une amende de
30 à 1.000 mark, ou d'un emprisonnement allant jusqu'à 3 mois.

Quiconque cachera un cheval se le verra confisquer son bon de
réquisition.

Lille, le 14 avril 1916.
Le Gouverneur de la Place de Lille.

Les revues d'appel fixées aux 21, 22 et 27 avril prochain, n'auront pas
lieu.

Les personnes qui auraient dû venir à l'appel ces jours-là, ne doivent
plus se présenter ultérieurement.

                    Justice militaire Allemande

L'Autorité militaire allemande a condamné:

(1) A 300 Mark d'amende, ou 30 jours de détention, ainsi qu'à 7 jours de
détention moyenne: Baron Léontine, marchande à Lille, 2, rue des
Pénitentes, pour avoir vendu du sucre et du café à des prix supérieurs
aux maxima fixés.

Conformément à la proclamation du 24 octobre 1915 la susdite aura, en
outre, sa maison de commerce fermée, par la Mairie, pour une durée d'au
moins 4 semaines;

(2) A 100 Mark d'amende ou 20 jours de détention, le Commissaire de
police Boinet Jean, Lille, rue Barthélemy-Delespaul, 97, pour avoir
circulé, après 9 heures du soir, sans autorisation valable et uniquement
porteur d'une carte établie par lui-même.

                     Fermeture d'estaminet

Par ordre de l'autorité allemande, l'estaminet rue de
la Monnaie, 31, tenu par Mme Irma-Marie Deroley est
fermé du 21 avril au 2 juin 1916, parce qu'on y a servi
de l'eau-de-vie et du vin à des soldats allemands.
_________________________________________________________________________

                       AVIS DE LA MAIRIE

Ravitaillement.--Une distribution de denrées, épiceries et lard (Comité
Hispano-Américain), aura lieu 24 avril au 5 mai 1916 (Pour la quinzaine
du 24 avril au 5 mai 1916), de 8 h. 1/2 à midi, dans les conditions
ci-après:

Riz, ration: 455 gr. Prix 0.30. 2 rations par personne.
Haricots, ration: 312 gr. Prix 0.30, 1 ration par pers.
Céréaline, ration: 180 gr. Prix 0.19, 2 rations par pers.
Café, ration: 85 gr. Prix 0.20, 2 rations par personne.
Saindoux, ration: 320 gr. Prix 0.75. 1 ration par pers.
Sucre en poudre, ration: 250 gr. Prix 0.25, 1 ration
par personne.
Lard, ration: 250 gr. Prix 0.70, 1 ration par personne.

La neuvième distribution du Comité Hollandais qui aura lieu du 24 au 28
avril, de 8 H. 1/2 à midi et de 2 h. à 5 heures, comprendra:

Beurre, ration: 165 gr. Prix 1.50, 1 ration par pers.
Oeufs, ration: 2 oeufs. Prix 0.30 la pièce, 1 ration par personne.

La dixième distribution du Comité Hollandais commencera le 1er mai.

Demandes de secours.--Il est rappelé au public que ces demandes doivent
être déposées dans les dispensaires des bureaux de bienfaisance, chargés
de faire les enquêtes à domicile, et de formuler leur avis sur la suite
à donner aux demandes. Aucune demande ne doit être adressée à la Mairie.
_________________________________________________________________________

                           COMITÉ AMÉRICAIN
                 Le Ravitaillement en Pommes de terre.

Enfin, nous comptons avoir des pommes de terre!

Cela n'aura pas été sans mal, et il ne faut incriminer la bonne volonté
de personne. Pendant longtemps, le Comité Américain n'avait pas le
droit, ni par suite la possibilité, de chercher à opérer ce
ravitaillement. Ce soin incombait aux municipalités, qui, toutes, ont
trouvé de sérieux obstacles. Elles ont surmonté les uns, elles n'ont pu
triompher des autres, et les habitants ont pâti du manque du précieux
tubercule. Chers lecteurs et amis, nous espérons fermement que cette
mauvaise situation va s'améliorer.

Il existe, en Hollande, une Commission royale néerlandaise pour le
ravitaillement des provinces belges limitrophes. Cette Commission
s'occupe de l'exportation des pommes de terre. Elle est présidée par un
homme qui se dévoue à sa tâche, M. Fleskens, membre de la seconde
Chambre des Etats Généraux, c'est-à-dire député. A la suite de démarches
faites par le Comité Américain (District de Lille) et la municipalité de
Lille, M. Fleskens, ayant appris que nous manquions totalement de pommes
de terre, s'est empressé d'accourir à Lille avec M. Berkvens, membre de
la même Commission, afin de se rendre compte de l'urgence de nos
besoins. L'entrevue a eu lieu le samedi 15 Avril. Nous avons rencontré
chez ces Messieurs le désir le plus vif de venir en aide à notre
population. Leur visite nous a en même temps permis d'avoir une idée
plus exacte des difficultés, nous ne disons pas des impossibilités, du
ravitaillement.

Si la Hollande produit beaucoup de pommes de terre, elle en consomme
beaucoup aussi. Il faut donc couvrir d'abord les besoins du pays, et le
gouvernement néerlandais, par mesure de précaution, a ordonné que les
variétés qui sont de bonne conservation soient gardées dans le pays; il
ne permet l'exportation que des pommes de terre dites chaudes, qui ne se
conservent qu'un temps très court. L'exportation est donc limitée en
quantité.

Ce n'est pas le seul embarras. Comme cette espèce, si elle vient à être
mouillée, s'échauffe rapidement, germe et se gâte, on ne peut l'expédier
que par temps sec. Or, l'autorisation d'exporter est donnée seulement
après l'avis d'une commission qui se compose d'agents du gouvernement,
du ministère de l'agriculture, des douanes. La commission doit se
réunir, au lieu même où se trouvent les marchandises, c'est-à-dire, bien
souvent dans un village plus ou moins reculé. Tout cela cause des
retards. La question du transport vient encore ajouter aux
complications. Le Gouvernement ne permet pas la sortie des wagons
hollandais; pour le transport par chemin de fer, on ne saurait donc
compter que sur les wagons allemands. Mais ils sont rarement
disponibles. Dans bien des cas, on doit recourir aux bateaux, qui
sillonnent les nombreux canaux dont est parsemé le pays. Ce mode de
transport, d'ailleurs assez incommode pour le déchargement, a
l'inconvénient de la lenteur.

D'autre part, la situation nous impose des achats globaux, à faire sans
tarder. Car les Hollandais commencent à craindre de ne pouvoir plus
importer de maïs, ils devraient alors conserver toutes leurs pommes de
terre, pour alimenter leurs bestiaux, et en interdire complètement
l'exportation. Il faut donc acheter avant que cette crainte prenne
corps, et acheter de grosses quantités, au risque de perdre une partie
de la marchandise. Outre ces aléas, un tel achat implique un fort
débours. Comment et avec quoi le payer?

Vous voyez que nous n'exagérons pas quand nous disons que l'exportation
des pommes de terre de Hollande présente de grosses difficultés. Et
pourtant, actuellement, si nous voulons des pommes de terre, nous n'en
trouverons pas ailleurs qu'en Hollande. Aussi, c'est là que nous sommes
allés en quérir. M. Fleskens aura été notre bon ange, en cette affaire.
Il va faire tous ses efforts, pour compléter les envois qui ont lieu en
ce moment, et les porter à un total de 10,000 tonnes, dont 3.000 pour le
District de Valenciennes, et 7.000 pour celui de Lille. Ces dernières
seraient réparties: 3.500 tonnes à Lille, 2.100 à Roubaix, 1.400 à
Tourcoing. Cet achat de 10.000 tonnes ne coûte pas moins de 1.700.000
frs, qu'il faut payer en bon argent. Ce bon argent, c'est la Commission
for Relief in Belgium, autrement dit le Comité Américain central,
fonctionnant à Bruxelles, qui consent à le fournir. Nous espérons, de la
sorte, pouvoir distribuer, dans notre District, quelques kilogrammes de
pommes de terre par personne au taux de vingt centimes le kgr.

Autre nouvelle, que nos lecteurs accueilleront aussi sans désagrément.
La question de l'introduction des vaches laitières, dont nous avons
parlé il y a deux semaines, a fait quelques progrès. Après avoir obtenu
la garantie contre toute réquisition, demandée à l'autorité allemande,
la C.R.B. s'est entendue avec la Hollande pour pouvoir acquérir dans le
pays 150 bêtes, qu'elle va nous expédier. Nous comptons avoir quelques
prairies réservées; nous nourrirons nos vaches en partie avec le son de
nos moulins; nous pourrons également importer 20.000 tonnes de
tourteaux. Il est inutile de dire que la C.R.B. nous impose une
condition à laquelle nous avions souscrit d'avance: ce lait naturel sera
strictement réservé aux enfants.

Il est écrit que les membres du Comité Américain feront tous les
métiers: meuniers, boulangers épiciers, bouchers, marchands de poisson,
cuisiniers de petits plats pas chers et succulents, commis de magasins
de chaussures et de vêtements... Ils vont se mettre à traire les vaches!
Et après tout cela, il se trouvera encore des grincheux pour dire que
nous ne sommes bons à rien!

Mais reprenons le ton sérieux, que nous n'avions momentanément quitté
que pour rire un peu de nous-mêmes, et demandons à nos lecteurs la
permission d'adresser à nouveau et publiquement, aux Américains de la
C.R.B. et aux gens de coeur, tels que M. Fleskens qui consentent à les
seconder dans leur oeuvre, l'expression de toute notre gratitude.

Le Comité.
_________________________________________________________________________

                     Avis du Comité d'Alimentation

Le Bulletin de Lille de dimanche 16 avril, a appelé l'attention du
public sur les bons de monnaie falsifiés de la Ville d'Halluin,
actuellement en circulation. Depuis quelques jours, certaines personnes
cherchent à introduire à Lille des bons falsifiés de Douai. Comme pour
les bons d'Halluin, l'altération porte, pour Douai, sur les billets d'un
franc, dont le nombre et le chiffre ont été grattés, et remplacés par le
nombre et le chiffre cinq.

Le Comité d'Alimentation a mis en garde ses caissiers contre ces
falsifications et les a engagés à examiner les billets de très près,
avant de les accepter en payement.
_________________________________________________________________________

                     Cours d'Italien de l'U. F. J.
Le cours d'italien reprendra mercredi 3 mai, à 18 h., à l'Ecole de la
rue des Poissonceaux.
_________________________________________________________________________

La Chambre Syndicale des Entrepreneurs voudrait connaître les jeunes
gens désireux d'apprendre les métiers de peintre, plombier, zingueur,
gazier, marbrier, tailleur de pierre, maçon, tapissier, garnisseur, en
somme, tous ceux se rattachant à l'industrie du bâtiment.

Ils peuvent demander des renseignements à la Chambre Syndicale, les
Mardi et Vendredi, de 10 à 11 heures, 1, rue Denis-Godefroy.
_________________________________________________________________________

                          Annonces diverses
   Le Bureau du Journal est à la Mairie (Bureau du Contentieux)

                           Vente Mobilière
Ville de Lille, 5, rue du Palais-Rihour continuation et clôture de la
vente par suite du décès de Mlle Descamps.--Cadres de style, etc., le
mardi 25 avril, à 2 heures, par le ministère de Me Mineclæy
commissaire-priseur, à la requête de M. Fremaux, administrateur de la
succession.

--Etude de Me Verdonck, commissaire-priseur, à Roubaix.

Ville de Roubaix, 20, rue Nain

Vente publique d'un brillant très pur et sans défaut, pesant 4 carats 2,
le lundi 24 avril 1916, à 3 h. précises, par le ministère de M. Wallon,
commissaire-priseur, suppléant, à Roubaix.
_________________________________________________________________________

                            Maison Leconte
                             10, rue Neuve
                      Chaussures en tous genres
                  Voir les étalages.--Entrée libre
_________________________________________________________________________

--Bijouterie--Horlogerie--Orfèvrerie «A la Perle d'Or», 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.
_________________________________________________________________________

                               PIANOLA
                     Compagnie Américaine Æolian
            Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                     24, rue Esquermoise, Lille.
_________________________________________________________________________

INCENDIE
Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites vérifier
vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de notaire,
51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Fabrique de cartes postales PH, 28, r. du Sec-Arembault, usine à
Lille. Bromure de notre fabrication dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées, 20 séries, 4 fr. 50 le cent. Albums et cartes vues de Lille,
de tous les envir. et villes du Nord et Belgique. Prix défiant t. conc.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastilles Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré, 19 bis,
rue de Roubaix.

--A la Religieuse. 15 bis, r. Gambetta, voir ses nouveautés reçues
formes tagal, fleurs. etc. toujours en magasin gr. choix deuils et
crêpes imperméables. Fournisseurs de l'oeuvre du Trousseau.

--Manucure-Pédicure diplômée de Paris, Mlle Deroo, 19, r. Masséna,
consult. de 2 à 5 h. le matin s. rendez-vous.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Cercueils en tous genres, rue Stappaert, 17.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot. près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

--Moteurs industriels, usine Caloin, r. Kulhmann, 17, Lille, continue
faire rapid. trav. et répar. mécaniques.

Cuisinières à gaz pour 3 plats sur feu, unique, s'adaptant à tous les
réchauds existants, depuis 20 fr. Réchauds divers dep. 8 fr. Calorifères
et fours à gaz Heinen. Démonstration gratuite, 21, rue Masséna. On se
charge d'installer le gaz.

--Maladies des femmes. les mardi et vendredi, de 10 à 5 h., rue
d'Amiens, par le Dr Torck.

Bière supérieure de Ménage en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue
de Rocroy (Porte de Paris).

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.
_________________________________________________________________________

                                PIANOS
Moyennant des versements mensuels de 10 francs, vous
pouvez vous offrir une des belles occasions suivantes:
Remy 150 fr., Bord. 250 fr., Pleyel. 350 fr., Erard. 450 fr.
1/3 de leur prix d'achat. Garanties sérieuses, 5, rue
Caumartin, Lille.
_________________________________________________________________________

--On achète Collection livres pour bibliothèque. Ouvrages populaires
sérieux. Faire offres VHE bur. jal.

                          PRISES BRUXELLOISES
                                V M C
                Vente en gros, 7. rue Gambetta, Lille

--Revendeurs, ravitailleurs, 46, rue Nationale, solde de cigares,
cigarettes.

--A la Plume d'Autruche. 46 bis, r. Hôpital-Militaire grand choix de
plumes, ailes, paradis, aigrettes, fleurs et formes. Réparations,
teinture, frisure.

--Graines de betteraves fourragères, quantité limitée, chez Ringo.
marchand de graines, 16, rue du Chaufour, La Madeleine.
_________________________________________________________________________

--Fumeurs. Vous trouverez 46, rue Nationale, à la Société lilloise de
liquidation des stocks importants de cigares et cigarettes à des prix
meilleur marché que partout ailleurs.
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolifères et diverses. Particulier est
acheteur. Ecrire LMN. bur. du journal. avec nom et adresse on se rendra
à domicile. Discrétion. Intermédiaires s'abstenir.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                    RYKIEZOL-(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Vos bijoux, diamants, perles fines et argenterie seront payés aux plus
hauts prix, au 40, Boulevard de la Liberté, Lille. Discrétion. Loyauté.

_________________________________________________________________________

                             Prises en Gros
Françaises. paquetage spécial de la Maison.
Hollandaises-Rose-Tonka-Violette.
Comptoir Lillois, 7. rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Transport de colis. Lille-Roubaix. 11, rue de la Monnaie, Lille; 13
rue de la Halle, Roubaix.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42. rue Saint-Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 6-8, rue Gombert, Lille.

_________________________________________________________________________

                            OCCASION UNIQUE
vous est offerte d'acquérir un bon piano, première marque, à un prix
exceptionnel, bon marché, en raison des circonstances. Pendant la
guerre, tous pianos vendus sont assurés contre toutes taxes incendies,
réquisitions, bombardement, taxes. Facilités de paiement, au gré du
client. Locations, accords, réparations, prix modérés.

Ad. Schillio accordeur diplômé de la maison Pleyel, 41, rue des
Pyramides, Lille.

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine. de 5 à 6 h. 55, r. Nationale, Lille.

Meubles en tous genres. Atelier spécial de réparation. Delforge-Ringot,
fabricant, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigarettes, vins et liqueurs, 22,
rue Gantois.

--Vendez vos bijoux, or, argent, diamants et toutes pièces d'argenterie.
3, r. Gde-Chaussée. Mais. de confiance.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

Cercueils pour menuisiers et marchands en tous genres. Grand choix en
peuplier, chêne et orme, zingués et capitonnés. S'adresser à Roubaix,
82, Grande-Rue.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres 54, rue Basse, Lille.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre. Lille.

--Photo-Souvenir p. broches, d'après reproduction, travail soigné, prix
1.50. S'adr. Chapellerie Alexandre Lefebvre, 1. rue Masséna.

BEURRE Remplacez-le par les excellentes gelées à la framboise,
groseille, abricot, mandarine, fabriquées à la Maison Dervaux-Dannay, 32
bis, rue Neuve. Pour être utile à nos semblables, nous vendrons quelques
jours encore nos gelées, à raison de 2.50 le kil.

CONFITURES Malgré la hausse persistante des matières premières, nous
continuons à vendre nos gelées, framboise, abricot, mandarine,
groseille, à raison de 2.50 le kilo, nous engageons notre clientèle à f.
ses provis. Dervaux-Dannay, 32 bis, r. Neuve.

RAVITAILLEURS Nous disposons de suite de toutes quantités de nos
excellentes gelées à la framboise, groseille, abricot, mandarine,
fabrication soignée 2.50 le kilog. Dervaux-Dannay, 32 bis, rue Neuve.

Sucre Avantageusement remplacé par l'excellent sirop de sucre de candie,
en vente à la Maison Dervaux-Dannay. 32 bis, rue Neuve.

--Cidre. Cidre vieux bas prix, malgré hausse du sucre, sirops divers,
limonade, orangeade, allumettes, articles avantageux pour confiseurs et
brasseurs. 6, r. St-Jacques.

--On demande à louer, près des Halles centrales ou environs, maison avec
cour et écurie, pour durée et après la guerre. Ecrire DF bureau du
journal.

--A céder magasin de tailleur existant dep. 26 ans. dans quartier
commerçant, affaires forcées, bonnes cond. très p. de charges, occasion
à saisir. S'ad. à M. S. Pamart, ex-princ. cl. de notaire Lille, rue du
Maire-André, 51, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Cuisinière est demandée pour service de dame seule. S'adresser 30,
place Sébastopol.

--A la Croix de Malte, modes, fournitures Grande Exposition place
Ratisbonne, 1, r. Ratisbonne, car BE.

--Meubles neufs et d'occasion, mobilier de salon, salles à manger,
bureaux, lustres, buffets de cuisine, quantités d'objets de fantaisie,
tableaux, 40. r. des Tours. On reprend tous objets d'art et de
fantaisie.

--Beau mobilier à vendre d'occasion comp. chambres à coucher, salles à
manger, salon, garnitures cheminées, glaces, chaises, cuisinières,
berceau, lit et voiture d'enfant, grosse corde pour brasserie, 2, r. 3
Mollettes.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

--Condillac. Oeuvres complètes à vendre, chez M. L. Sion, rue Masséna.
39.

--La Harpe. Cours de littérature, en vente, chez M. L. Sion, rue
Masséna, 39.

--Coiffeur. Garçon demande place, 4, rue Fénelon.

--Location. A louer, r. du Faubourg-de-Roubaix, en totalité ou en
partie, belle maison moderne à usage de commerce, loyer presque couvert
par sous-location. S'ad. 29, rue Colson.

--A louer à St-Maurice, r. Chappe, 13, belle maison moderne,
nouvellement construite, jardin, salle de bain. Loyer 800 fr. s'adresser
29, rue Colson.

--On achète tableaux de maîtres anciens et bijoux, 54, boulevard des
Ecoles. Lundi 24 avril, entre 11 h. et midi.

_________________________________________________________________________

Houblon du Soleil 1915. Faites votre bière!
               extra fin       Produits Brasserie

Caramel colorant, extra, pour tous les liquides.
Gros et détail, 218. rue Nationale (de 10 à 4 h.)
_________________________________________________________________________

--A louer, boul. Louis XIV à Lille, beau rez-de-chaussée 5 pièces,
libre. Pr visiter, s'ad. à M. L. Montaigne-Delos, gradué en droit, 320,
r. Solférino, de 2 à 6 h.

Savons de ménage et de toilette à vendre en gros. Ecrire DG, au bureau
du journal.

--Personne sérieuse désire louer chambre garnie avec gaz dans maison
fermée, prix guerre. Ecr. DH, bur. jal.

--Dame diplômée s'occuperait instruction, donnerait leçons piano,
peinture, ts arts d'agrém. Pr. l'adr. b. jal.

--Paris-Couture ayant reçu toutes les nouveautés pour la saison d'été
1916. Micheline, 121, Nouveau Boulevard, La Madeleine, invite sa
nombreuse clientèle à prendre connaiss. des dernières créations
parisiennes.
_________________________________________________________________________

Verres à vitres simple et demi-double par caisses, 22, rue Henri-Loyer.
_________________________________________________________________________

--Au Petit Bénéfice, 56, rue de Gand: Savon de lessive 1 fr. 50 le
kilog, savon de ménage 2 fr. 25 le kilog, savons de toilette depuis 0
fr. 40. Prix spéciaux pour revendeurs.
_________________________________________________________________________

Pussy Zeep genre Sunlight, en caisses de 50 boîtes de 4 briques. Savon
Marseille extra dur, par barre, 22, rue Henri-Loyer.
_________________________________________________________________________

                     PREMIERE COMMUNION. PHOTOGRAPHIE
Reproductions, agrandissements, Bulteau, 3, rue St-Genois, 1er étage.
Pose par tous les temps. Exposition, 101, rue Nationale.
_________________________________________________________________________

                          CHICOREE L'IDEALE
L'essentiel pour tous les consommateurs est d'être assurés que la
Chicorée Jean D'Hondt est absolument pure et que la principale Marque
l'Idéale justifie son titre par sa qualité supérieure, la plus
appréciée; défiant qui que ce soit de faire mieux. La simple comparaison
et l'analyse feront juger que la chicorée Jean d'Hondt offre à chacun la
réelle garantie sous t. rapports.
_________________________________________________________________________

--Malgré les circonstances actuelles, la Maison G. Poppe. fabricant de
meubles, 43, r. de la Halle, continue sa fabrication et se charge de
tous les travaux qui lui sont confiés.

--Printemps 1916. Modèles nouveaux en manteaux et costumes tailleur, au
dépôt de Paris, 7 bis. rue du Curé-St-Etienne, 1er étage. Prix
exceptionnels. Fournisseur de l'Oeuvre du Trousseau.

--Employé achèterait terrain à bâtir, du Buisson au Croisé Laroche.
Ecrire DA bureau du journal.

--On désire louer, pied à terre à Lille, préfér. nouveau Boulevard.
Ecrire DB bureau du journal.

--Belle chambre garnie à louer, pour Monsieur seul. Prendre l'adresse
bureau du journal.

--On désire se procurer, neuf ou usagé, le livre. Un Officier: Le
Lieutenant Jacques Roze, par Etienne Roze, librairie Plon. Ecrire CW,
bureau du journal.

--6000 Savons de toilette à base de glycérine, très mousseux, en vente à
0.50, r. des Meuniers, 39. Prix spéciaux pour revends. Même adr. dem.
balance d'occas.

--Jamet Buffereau & Cie, 78 bis, boulev. de la Liberté, comptabilité
sténo-dactylographie, préparation pratique aux emplois, facilités de
payement.

--Je recherche représentation ou gérance quelconque, hautes références.
Ecrire DO, bureau du journal.

--Jeune professeur diplômée, sciences, lettres, recherche, quelques
heures de cours dans école libre ou pensionnat. Ecrire DI, au bureau du
journal.

--Chambre à louer, avec gaz et foyer, dans maison fermée, centre. Ecrire
DU, bureau du journal.

--Belle voiture d'enfant à vendre d'occasion, état neuf. S'adresser 81,
rue Nationale.

--2 clefs sûreté perdues, les rapp. au Commissaire Central contre
récompense.

--Occasion. Belle salle à manger à vendre, pressé. S'adresser 1, rue de
la Vieille-Comédie.

--Madame Delarue Masquelier Corsets s. mesure réparations, prix modérés,
15 bis, Place Simon-Vollant (Porte de Paris).

--Servante cuisinière. On recherche personne propre, sérieuse, active,
dévouée, pour service d'une dame âgée, références exigées. Prendre
l'adresse au journal.

--On demande à acheter un bureau américain, état neuf. S'adresser 106,
rue Léon-Gambetta.

--Bronzes d'art à vendre, à toute offre acceptable. Prendre l'adresse au
bureau du journal.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--A vendre l'après-midi, de 2 à 3 h., r. des Fossés, 7 bis, 1er étage,
lit, matelas, foyer à gaz, chaises, buffets, lustres, mandoline, meubles
divers, appartement à louer.

--Occasion, grand lit et sommier neufs, machine à coudre, lit-cage,
prendre l'adresse au bur. du jal.

--2 demoiselles sérieuses dés. appartement de 2 à 3 pièces pour tenir
compagnie, ou petit loyer. Ecr. DE bur. jal.

--Femme forte est demandée pour gros ouvrages, se présenter, de 3 à 5,
av. sérieux renseignem., 8, r. Neuve.

--Demoiselle ayant l'habitude des enfants, rech. leçons français, piano,
instruction première allemande. Ecrire DD bureau du journal.

--Chambre garnie à louer à M. seul, dans maison bourgeoise, entrée de St
Maurice. Ecrire DC bureau du jal.

--Charrettes à bras à vendre, couvertes p. boulangers, et découvertes 17
bis, rue des Urbanistes.

--Jeune fille sérieuse demande place p. aider au commerce ou autre.
Prendre l'adresse au bureau du journal.

--Modes. Grand choix de tous articles concernant la modiste. 39, rue du
Sec-Arembault.

                    IMPRIMERIE WILMOT-COURTECUISSE
                       4, Boulevard Victor-Hugo.
        Impressions en tous genres--Billets mortuaires en 2 h.
                     Papeterie demi-gros et détail
--LETTRES MORTUAIRES et impressions en tous genres, aux prix modérés.
                        S'adr. 73, r. du Marché.
_________________________________________________________________________

CONSEILS et renseig. sur Héritages. Inventaires Testaments, rédaction de
tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51. rue
du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                             AVIS MORTUAIRES

Les Familles Melchior et Battet-Rogez ont la douleur de vous faire part
de la mort de Mme Pierre MELCHIOR, décédée à Lille, dans sa 54e année.
Les funérailles auront lieu le lundi 24 avril, à 11 heures, en l'Eglise
Notre Dame de Fives, d'où le corps sera conduit au cimetière de l'Est,
pour y être inhumé. Réunion à la maison mortuaire, 48, rue
Pierre-Legrand, à 10 heures 3/4.

--Les personnes qui par oubli, n'auraient pas reçu de faire part du
décès Mme Elisa BAUDRY, veuve de M. Serrure, inspecteur d'octroi, en
retraite, décédée 39, rue de Marseille, sont priées de considérer le
présent avis comme en tenant lieu. Les funérailles se feront le lundi 24
avril à 9 h. en l'Eglise St-Joseph. De la part de la famille.

                              REMERCIEMENTS

--Messes. Des Messes seront dites au Maître-Autel de l'Eglise St-André
pendant toute la matinée, mercredi 26 avril 1916, pour le repos de l'âme
de M. Jules DELEMER, Docteur ès-sciences, professeur à l'Université
catholique, récemment décédé à Paris. La dernière Messe sera dite à 11
h. Les personnes qui, par erreur, n'en auraient pas reçu l'avis, sont
invitées instamment à y assister.

--Messes-Anniversaires. Vous êtes priés d'assister à la Matinée de
Messes (la dernière à 11 h.), qui seront célébrées en l'église du
Sacré-Coeur, le samedi 29 avril 1916, pour le repos de l'âme de Mme
veuve DUQUESNE-DURIEUX, décédée le 30 avril 1915.

--M. Victor Wattine (évacué), Mme Victor Wattine et leurs enfants
remercient vivement les personnes qui ont assisté aux funérailles de M.
Paul WATTINE, décédé à Lille, le 17 avril, à l'âge de 15 ans et
s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme veuve Jules Vienne, Mme Brassart-Vienne et leurs familles,
remercient vivement les personnes qui ont assisté aux funérailles de M.
Jules VIENNE, fabricant de sabots et s'excusent auprès de celles, qui,
par oubli, ou en raison des circonstances actuelles, n'ont pu être
avisées.

--M. Léon Mignot, Conseiller municipal et sa famille, la famille
Billiet-Hugues, Mlle Valentine Hugues et les familles Hugues-Decroix,
Wartel-Hugues, Domise-Hugues, Rogie-Hugues et Adolphe Morel, remercient
sincèrement les personnes qui leur ont témoigné leurs sympathies, en
assistant aux funérailles de Mme Léon MIGNOT, née Angèle-Clémence
HUGUES, pieusement décédée à La Madeleine-lez-Lille, le 13 avril 1916,
dans sa 46e année, et s'excusent auprès de celles, qui, en raison des
circonstances actuelles, n'ont pas reçu de lettres de faire-part.

--La famille Porriès, profondément touchée des marques de sympathie
reçues, à l'occasion du décès de M. François-Louis PORRIÈS, remercie
vivement les personnes qui ont assisté aux funérailles, et s'excuse
auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--La famille de M. Léon DUTHOIT CUVELIER. remercie sincèrement les
personnes qui ont assisté aux funérailles, ou ont exprimé leurs
condoléances, et s'excuse auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison
des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme veuve Guffroy, M. et Mme Guffroy et leur fille, remercient
sincèrement les personnes qui ont assisté aux funérailles de M. Alcide
GUFFROY et s'excusent auprès de celles qui, par oubli, ou en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--Erratum. Dans les remerciements de la Famille Dassonville-Pira,
insérés au nº du 20 avril, il fallait: à l'occasion du décès de M.
Adolphe DASSONVILLE, au lieu de Louis Dassonville.
_________________________________________________________________________

LETTRES MORTUAIRES aux prix ordinaires à l'Imprimerie La Gutenberg, 5-7,
rue Desrousseaux.
_________________________________________________________________________



N° 152                   Prix du Numéro: 0,05       Jeudi 27 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                 Incendie de l'Hôtel de Ville de Lille

Un grand malheur vient de frapper la Ville de Lille, déjà si éprouvée.
Dimanche 23 avril, vers 9 heures 25. un incendie s'est déclaré dans les
bâtiments de l'Hôtel de Ville et s'est propagé avec une telle rapidité,
qu'en un instant l'immeuble presque entier a été la proie des flammes.
Les pompiers, appelés d'urgence, ont dû se borner à préserver les
maisons voisines. Toutefois, la «Salle du Conclave» a pu être préservée.
Les efforts des pompiers ont été paralysés au début, par suite de
l'absence de téléphone, ce qui ne leur a pas permis d'arriver sur les
lieux aussi rapidement qu'il l'aurait fallu, et ensuite par le manque de
pression d'eau, qui a empêché la mise en batterie immédiate de toutes
les pompes.

Grâce au concours du personnel, des militaires allemands et autres
personnes de bonne volonté, les registres de l'état-civil, la plus
grande partie des archives et des documents intéressants, ont pu être
sauvés.

D'après l'enquête sommaire, à laquelle M. le Commissaire du 1er
arrondissement a procédé sur place, le feu a pris naissance dans les
bureaux du service d'hygiène, au 2e étage, sur le devant, côté de la
cour.

On ignore la cause du sinistre, mais il y a tout lieu de croire qu'elle
est purement accidentelle, et que toute idée de crime doit être écartée.

Il n'y a pas eu d'accident de personne.

Au cours de ce sinistre, un grand nombre de papiers ont été dispersés,
parfois fort loin du bâtiment incendié. Les personnes qui auraient
ramassé des papiers ou fragments de papier, paraissant provenir de la
Mairie, ou qui en trouveraient encore chez elles, sont priées de les
porter au Commissariat de police de leur arrondissement, qui les fera
parvenir au Bureau du Secrétariat.
_________________________________________________________________________

               Installation des Services Municipaux

Les Services Municipaux sont installés provisoirement dans les locaux
suivants:

Administration Municipale.  .    131, boulevard de la
Secrétaire Général  . .  .  .    Liberté.

Direction des Finances .  .  .   Banque de France, rue
Recette Municipale .   .   .  .  Royale. 73-75.
Tickets de pain et de lait .  .

Bureau des Chômeurs  .  .  .  .  Rue Masurel, 19.

Bureau des Réfugiés et Sinistrés Rue Masurel, 21.

Service des Eaux  .  .  .  .  .  Rue de l'Hôpital-Militaire, 48 bis.

Travaux Municipaux (chauffage-éclairage)
Etat-Civil   .   .   .   .   .
Allocations Militaires   .   .   Salle des Fêtes, Préfecture,
Recensement.     .   .   .   .     entrée par
Cartes d'identité    .   .   .     la grille, place de la
Correspondance   .   .   .   .     République.
Légalisation .   .   .   .   .
Laissez-passer .  .  .   .   .
Réquisitions  .   .  .   .   .
Bulletin de Lille .   .

Service d'Hygiène .  .   .   .   Préfecture. Division de l'Hygiène.

Service des Ecoles .  .  .   .   Préfecture. Bureau des Ecoles.
_________________________________________________________________________

                          Avis à nos Lecteurs

Par suite de la destruction du bureau du journal et la désorganisation
de ses services, notre publication subira pendant quelque temps des
retards. Nous prions nos lecteurs qui en connaissent maintenant les
causes, de vouloir bien nous en excuser.
_________________________________________________________________________

                           AVIS DE LA MAIRIE

Don. Mlle Germaine Longré a fait à la caisse municipale, au profit de la
misère honteuse et cachée, un second versement de 300 francs, comme
produit de la vente des poésies touchantes dont elle est l'auteur.
_________________________________________________________________________

                          POUR LES SINISTRÉS
         Dons reçus par l'ASSOCIATION PHILANTHROPIQUE DU NORD
                            Espèces (suite)

V. Demeyère, 55 bis, rue de Flandre, 2 fr.; Damuseau, 38, rue de
Flandre, 1 fr.; Legrand, 65, rue Masséna, 1 fr.; Sanctorum, 34, rue
Masséna, 1 fr.; Cousin, 148, rue Solférino, 1 fr. 50; D., 148, rue
Solférino, 1 fr.; Degrave, 9, rue des Stations, 1 fr.; Isbled, 15, rue
du Faisan, 1 fr.; De Waegenaere, 7, rue des Primeurs, 1 fr.; Dekeyser,
rue du Faisan, 1 fr.; Degrève, rue Masséna, 1 fr. 50; Crespel, rue
Henri-Kolb, 2 fr.; Machut, 124, rue des Postes, 1 fr.; Gallet, 117 bis,
rue des Postes, 1 fr.; Demégère, place des Quatre-Chemins, 2 fr.;
Vanhaesbrouck, place des Quatre-Chemins, 2 fr.; Deleforge, place des
Quatre-Chemins, 1 fr.; Bossart, 36, rue Meurein, 1 fr.; Divers: rues de
Flandre, des Postes et des Stations, par Mlle Jeanne Druart, 23 fr.
40.--Total: 9.276.
                             ____________

Mobilier, vêtements, linge, chaussures (suite)

Denis Grau, 55. rue St-Gabriel; Mme Heymann, Grand'Place «Au Lingot
d'Or»; Castille, rue St-André; F. Leclercq, rue Henri-Kolb; Aux Mille
Fleurs, 39, rue du Sec-Arembault; Montaigne, rue de la Halloterie;
Dhaveloose. 48, rue de l'Hôpital-Militaire; Provost, 61, rue Henri-Kolb;
La Diva, 32, rue Faidherbe; Delvair, 239, rue de Paris; Veuve Debay, 32,
rue Esquermoise; Oudart, rue Masséna; Gaiffe, 32, rue Roland; Rogeaux,
rue Meurein; Hoco, rue Watteau; Neukens, 90, rue Barthélemy-Delespaul;
Clairin, 56, rue des Pyramides; Delcroix, 274, bd Victor-Hugo; Anonyme,
11, rue du Curé-St-Etienne; Druelle, 6, rue St-Pierre-St-Paul;
Blanquart, 41, rue Doudin; Dancourt, 31, rue Léon-Gambetta; Tilge. 16,
rue St-Sauveur; Simon, 24, rue des Brigittines; Nuez, 40, rue de Fives;
Pollet, 6, rue des Jardins; Derache, bd Louis-XIV; Delefosse,
blanchisserie St-Charles, à Canteleu; Petit-France, 28, rue St-Sauveur;
Destailleurs, rue St-Sauveur; Au Bas de Soie, rue Esquermoise; Doom, rue
Faidherbe; Wicart, 40, rue Meurein; Lescaut. 69, rue d'Isly; Vanecke,
19, rue Stappaert; Lecoustre. 1, place Antoine-Tacq; Mahieu, 2, place
Antoine-Tacq; Crépy, 108, rue d'Isly; Labbe, 178, rue d'Isly; Dejamme,
13, rue d'Antin; Dorlez, 11, rue d'Artois.
_________________________________________________________________________

                 Les Viandes de Boucherie (Fin)[1]

Il ressort de cette classification que la couleur pâle et la consistance
molle caractérisent particulièrement la jeunesse des sujets, tandis que
la couleur rouge, vive, et la consistance ferme, sont propres aux
animaux d'un certain âge.

Evidemment, il existe des nuances intermédiaires entre ces deux
extrêmes.

Sur la coupe d'une viande faite, se dessinent des petits faisceaux
musculaires, plus ou moins rapprochés, et d'un diamètre variable; c'est
ce qui constitue le grain de la viande. Plus le grain est fin et serré,
et meilleure est la viande.

La viande, dont la coupe n'est pas nette, et dont le grain est grossier,
est, au contraire, de qualité inférieure. En règle générale, la graisse
se dépose intérieurement et extérieurement au tissu musculaire; elle se
rassemble aussi en masses plus ou moins volumineuses formant le suif.

La viande persillée est celle qui présente les faisceaux musculaires
circonscrits par des contours blancs ou blancs jaunâtres, dus aux dépôts
de la graisse entre ces faisceaux. Ce persillé est très visible dans la
viande du boeuf et de la vache; il manque complètement dans celle du
mouton et évidemment aussi dans celle des jeunes animaux.

Le persillé donne à la viande sa qualité d'être tendre, juteuse après la
cuisson, et par conséquent, savoureuse et agréable; la viande maigre ou
non persillée est dure, sèche, coriace.

La graisse de couverture dénote la qualité de la viande; cependant, il y
a lieu de faire observer qu'il se trouve des animaux chez lesquels il y
a disproportion entre la graisse extérieure et la graisse intérieure;
certains, en effet, ont tout mis dehors; d'autres, au contraire, sont
bon dedans, quoique peu couverts de graisse.

Les bouchers estiment que la bonne couverture est de un à deux doigts
d'épaisseur; elle doit être de couleur blanche, ou jaune beurre frais,
et être ferme après refroissement.

L'abondance du suif aux rognons, sa couleur blanche ou paille, la
facilité avec laquelle il se solidifie à l'air, dénotent des qualités
correspondantes au persillé de la viande.

Au point de vue de la qualité de la viande, les animaux dont la graisse
est surtout intérieure, sont généralement préférables.

On sait aussi que la nature des aliments a une influence marquée sur la
qualité de la viande; c'est ainsi que les animaux engraissés au
pâturage, fournissent une viande plus agréable que celle des animaux
entretenus à l'étable. Il est bien connu également que les résidus de
distillerie donnent une viande fade; que les porcs nourris avec de la
viande des clos d'équarrissage donnent un lard qui prend difficilement
le sel.

Il résulte des développements qui précèdent que la qualité de la viande
repose, en dehors de sa composition intrinsèque, sur sa couleur, sa
consistance, son persillé, la couleur, la consistance et l'épaisseur de
la graisse de couverture, comme de la graisse intérieure.

C'est ce qui fait que la boucherie admet des viandes de première,
deuxième et troisième qualité, suivant la valeur des caractères
mentionnés ci-dessus.

M. Rasquin.

[Note 1: Voir les numéros des 26 et 30 mars.]
_________________________________________________________________________

     Le Bilan de la première année d'exploitation du Canal de Panama

Cette nouvelle route maritime, amorcée par la France, et terminée par
les Etats-Unis, qui a coûté plus de deux milliards de francs, et à
laquelle 40.000 ouvriers ont été employés pendant 9 ans, a été
inaugurée, très modestement, le 15 août 1914. Si la guerre mondiale
actuelle, n'avait pas profondément troublé la vie économique de toutes
les nations, cet événement capital dans l'histoire du monde, eut sans
doute été fêté avec une grande solennité, comme le fut l'ouverture à la
navigation du canal de Suez en 1869. Pendant la première année
d'exploitation, terminée le 15 août 1915, 1.317 navires, parmi lesquels
on comptait quelques voiliers, ont traversé le canal, 661 en allant du
Pacifique vers l'Atlantique, et 656 faisant le voyage en sens inverse.
Ce trafic maritime a eu surtout pour but, en raison du trouble actuel
dans les relations commerciales, le transport de marchandises de la côte
Ouest à la côte Est des Etats-Unis, et vice-versa.

Les bénéfices de la première année d'exploitation ont été d'environ 27
millions 1/2 de francs, somme qui a, à peu près suffi à couvrir les
dépenses courantes d'entretien et de surveillance, mais, à ce compte là,
le capital de construction de 2 milliards n'est pas près d'être amorti.

En dehors du trafic précité entre les deux côtes des Etats-Unis, il y a
eu un certain mouvement de navires transportant en Europe des céréales
provenant du Canada et de la côte Ouest des Etats-Unis; on a également
noté le passage de navires venant de la côte occidentale de l'Amérique
du Sud et de l'Amérique Centrale à destination de l'Europe; enfin des
navires ont transporté des marchandises chargées dans les ports de l'Est
des Etats-Unis en destination de l'Australie, du Japon et de la Chine.
Les Américains comptent, qu'après la guerre, le trafic du canal prendra
une grande extension, et ils font des installations en conséquence.
Depuis son achèvement, le canal de Panama a vu, à diverses reprises, son
trafic interrompu par des éboulements ou glissements de terrain, parfois
très importants. Le dernier éboulement a été si considérable qu'il a
fallu travailler pendant sept mois pour la remise en état du canal, qui
a été réouvert le 15 avril à la navigation.
_________________________________________________________________________

                      Les Dérivés de la Houille

Une tonne de houille à gaz peut fournir tout un laboratoire de chimie!

En distillant, en effet, ces mille kilos de charbon, qui donnent 225
mètres cubes de gaz et 681 kilog. de coke, on obtient, par épuration, 90
litres d'eau ammoniacale, qui se transforme en sulfate d'ammoniaque,
très employé comme engrais en agriculture, et 60 kilogrammes de goudron
de houille.

Ce dernier, soumis à la distillation fractionnée, donne 32 kilogrammes
de brai, 8 kilogrammes de créosote, 6 kilogrammes d'huiles lourdes, 4
kilogrammes de naphte jaune, 3 kilogrammes de naphtaline, 2 kilogrammes
de naphtol, 1 kilogramme de naphte, 1 kilogramme d'alizarine, 700
grammes de phénol, 500 grammes d'aurine, 500 grammes d'aniline, 350
grammes de toluidine, 200 grammes d'anthracène et 400 grammes de
toluène.
_________________________________________________________________________

                           Viande de Cheval

La Dépêche, de Lille, a publié, à la date du 11 juin 1909, sur la
question de l'alimentation par la viande de cheval, un article que nous
nous permettons de reproduire ci-dessous, en raison de l'actualité du
sujet:

Il y a quelque vingt ans que l'on a commencé à consommer timidement de
la viande de cheval, mais il semblait alors que les consommateurs
fussent honteux de leur acte; ils n'osaient guère afficher leurs goûts
au grand jour, ou tout au moins avouer une consommation de nécessité.

Cependant la viande de cheval a toujours été utilisée par les peuples
d'Asie, mais les Européens n'en faisaient d'abord usage qu'avec
répugnance et en temps de famine. De 1856 à 1860, deux savants, Isidore
Geoffroy Saint-Hilaire et Bouley, étudièrent sa composition et sa valeur
nutritive. Ils démontrèrent sans peine qu'elle n'est ni insalubre ni
répugnante, mais, au contraire, saine, digestive et nourrissante.

Les hygiénistes doublés d'économistes ont alors calculé que le
malheureux préjugé, qui persiste toujours, était cause que, chaque
année, 500 millions de kilos de viande, parfaitement comestible, était
perdue et que c'était là une immense source d'énergie inutilisée.

Cependant, aujourd'hui, en Autriche, en Allemagne, en Italie, la viande
de cheval entre pour une très grande part dans l'alimentation de la
classe ouvrière.

En France, cette consommation a fait de grands progrès depuis la
dernière guerre, car, pendant le siège de Paris, on dut manger 65.000
chevaux, ce qui permit d'apprécier les qualités de cette viande, et ce
qui fit disparaître les préjugés chez quelques-uns.

Les qualités de la viande de cheval sont, en effet, très réelles et ne
le cède en rien à la viande du boeuf. Tous sont d'accord pour
reconnaître que sa digestibilité est parfaite; certains mêmes affirment
qu'elle est plus nutritive, plus fortifiante, parce qu'elle est plus
riche en éléments minéraux.

Elle a surtout une grande qualité, elle est plus saine que la viande
boeuf, elle peut plus facilement être consommée crue, car le cheval est
moins sujet que le boeuf aux maladies transmissibles de l'animal à
l'homme. Il est rarement tuberculeux, il n'abrite pas les germes du
toenia.

Le discrédit dont jouit la viande de cheval, est due à ce que, à côté de
ces qualités, elle aurait certains défauts.

La chair est, tantôt dure, ou tantôt, au contraire, molle et gluante;
elle aurait une odeur qui rappellerait celle de l'écurie.

Voilà ce qu'affirment ses détracteurs; mais ceux qui l'aiment, au
contraire, déclarent que le goût de la viande de cheval est agréable; en
rôti, elle ne se distingue pas du boeuf; à l'état de bouilli, le goût
particulier de la graisse, analogue à celui de la graisse d'oie, est
caractéristique.

Ces divergences d'opinions viennent surtout de ce que tous les chevaux
ne se ressemblent pas. La chair du cheval est un peu plus foncée que
celle du boeuf, elle est dure chez les animaux adultes, est gluante chez
les animaux âgés ou fatigués; l'odeur est peu sensible chez les animaux
en bon état, mais elle rappelle celle de l'écurie chez les chevaux
maigres et épuisés.

En réalité, toute la différence vient de ce qu'on engraisse spécialement
le boeuf pour la boucherie, tandis que l'on ne conduit à l'abattoir que
le cheval usé, qui refuse tout service. Sans cela, la viande de cheval
ne se distinguerait de la viande de boeuf, que par un goût un peu
différent: ce serait une habitude à prendre, la viande de chaque animal
ayant son fumet spécial, ce qui n'est pas une raison suffisante pour la
rejeter.

De plus, il faut bien reconnaître que le préjugé règne en maître, et
que, tel qui accable la viande de cheval sous les coups de son plus
profond mépris, et qui jura bien haut de n'en jamais goûter, s'est
peut-être déjà extasié devant la finesse et la délicatesse de certains
filets de boeuf du grand restaurant en renom, qui venaient directement
de l'abattoir hippophagique de Pantin ou de Villejuif.

En tout cas, M. Vilain, un des initiés, puisqu'il est inspecteur du
service municipal de la ville de Paris, nous dit que la partie fluide de
la graisse de cheval sert, dans certains restaurants, pour confectionner
des sauces mayonnaises d'un goût exquis. Que cela ne vous empêche pas
d'en manger, si vous la trouvez bonne, elle ne peut pas vous faire plus
de mal que la mayonnaise au beurre ou à l'huile. Cependant, je blâme
énergiquement le boucher ou le restaurateur qui vous donnerait du cheval
pour du boeuf. Je ne les blâme pas, parce qu'ils vous font manger du
cheval, ce qui ne vous expose à aucun danger, mais je les blâme de leur
hypocrisie, de ne pas vous le servir ouvertement, et de leur tromperie
de vous le servir au même prix que le boeuf. Car ce qui fait encore la
valeur économique de cette viande de cheval, aussi saine et aussi
nutritive que celle du boeuf, c'est qu'elle se vend beaucoup moins cher,
et par suite, pour ceux qui peuvent se faire à ce goût, et tout le monde
s'y ferait si l'on débutait dans la jeunesse, il y a de ce chef une
notable économie à réaliser.

Ce que je n'ai d'ailleurs jamais compris, c'est la répugnance
inconsidérée que le public professe pour la viande de cheval, alors
qu'il accepte sans difficulté la viande de porc qui, à priori, paraît un
animal plus mal élevé et ayant des habitudes bien moins distinguées que
le cheval.

Je dois du reste déclarer, que je ne tiens pas absolument à vous faire
manger du cheval, si telle n'est pas votre habitude, mais je voudrais
que vous sachiez en manger, à l'occasion, sans aucune répugnance.

N'en mangez pas, si le goût spécial vous déplaît, mais ne repoussez pas
la viande de cheval par pur snobisme, alors que vous avez tendance à
vous extasier devant le filet de chameau ou la côtelette de rhinocéros.

La mode est terrible, et il ne faudrait pas qu'elle régente la cuisine
comme la toilette des dames, affirmant que le plat le plus cher est le
meilleur, comme le chapeau le plus excentrique doit être aussi le plus
gracieux et le plus élégant.
_________________________________________________________________________

                           Tribune Publique

A propos de la recette pour la cuisson des haricots, insérée au Bulletin
du 13 avril, nous avons reçu la lettre suivante:

«La pénurie des pommes de terre ne fait pas, hélas! oublier celle des
haricots, que déplore également un public affamé.

Les distributions de ce nourrissant farineux eurent, l'an passé, un
légitime et bruyant succès auprès d'une population qui bénirait les
Comités assez aimables pour les renouveler. Elle vous serait
reconnaissante, si vous vouliez bien vous faire son interprète à ce
sujet.»


Lille, le 28 mars 1916.

Nous recevons l'intéressante lettre qui suit:

«Vous avez publié, dans les Nos 142 et 143 du Bulletin de Lille,
d'intéressantes notes sur le problème de l'alimentation. Pour la grande
majorité de vos lecteurs et lectrices, peu familiers avec les questions
de chimie organique et de physiologie, il faudrait compléter ces notions
par l'indication des «formules» ou menus formés des divers groupes
d'aliments que vous préconisez, et, fournissant le nombre de calories
nécessaires à l'organisme d'un homme, de poids moyen et de vie active.
Exemple:

  I.--Pain.....      Grammes..... Calories.....
      Viande...         id.         id.
      Légumes..         id.         id.

 II.--Pain.....      Grammes..... Calories.....
      Oeufs....         id.         id.
      Légumes...        id.         id.

III.--Pain.....      Grammes..... Calories.....
      Légumineuses      id.         id.
      Riz...Pâtes...    id.         id.

Les calories fournies par les fromages, confitures et desserts de toutes
sortes, seraient à ajouter aux nombres donnés pour les aliments
principaux».

Nous accueillerons, avec plaisir, les renseignements complémentaires que
des personnes compétentes voudraient bien nous adresser à ce sujet.
_________________________________________________________________________

                          Annonces diverses

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--Bijouterie-Horlogerie-Orfèvrerie «A la Perle d'Or». 46 r. Esquermoise.
Maison de confiance. Réparations soignées, prix très modérés. Cadeaux
pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo. à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.
_________________________________________________________________________

                              PIANOLA
                   Compagnie Américaine Æolian
          Tout ce qui concerne les pianolas et les pianos
                   24, rue Esquermoise, Lille.
_________________________________________________________________________

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna, 39.

PRETS hypothécaires. Achat, vente et loc. d immeub. cessions. S'adr. à
M. Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais. de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré, 19 bis,
rue de Roubaix.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

INCENDIE Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51. r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot. près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

--Imprimerie La Gutenberg.--On demande un margeur-conducteur ou margeur.
S'y adresser de suite.

--Maladies des femmes. les mardi et vendredi, de 10 à 5 h., rue
d'Amiens, par le Dr Torck.

Bière supérieure de Ménage en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue
de Rocroy (Porte de Paris).

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.

--A louer, rue Neuve, appartement au 1er trois pièces, eaux, gaz, w.c.,
loyer 50 fr. S'adr. à M. L. Montaigne-Delos, 320, rue Solférino, de 2 à
5 h.

--Malgré les circonstances actuelles, la Maison G. Poppe, fabricant de
meubles, 43, rue de la Halle continue sa fabrication et se charge de
tous travaux à elle confiés.

--Avis. Trouvé jeudi après-midi, rue Léon-Gambetta, petit pendentif, le
réclamer 17, rue Gantois, de 9 à 12 h.

--Avis aux personnes gênées: Personne toute discrétion achèterait objet
d'art, tableaux anciens et modernes. Ecrire BK, bureau du journal.

--On serait acheteur d'une armoire à glace ou autre. Prendre l'adresse
au bureau du journal.

--On demande jeune employé, ayant bonne instruction primaire. Ecrire DJ,
au bureau du journal.

--Pendule à carillon. Je suis acheteur d'une pendule à carillon et
sonnerie d'une réelle occasion, faire offres, M. Dron, 231. rue
Solférino.

--Garçon coiffeur expérimenté est demandé 217, rue Solférino.

--On demande à louer maison avec gaz et jardin de 25 à 30 fr. St-Maurice
ou Mons-en-Baroeul. Rép. APB bur. jal.

--Ouvriers mécaniciens pour réparations de machines agricoles
(locomobiles, etc.) sont demandés. S'adresser à Wirthschafts-Ausschuss,
Lille, Grande-Place, 25.
_________________________________________________________________________

Verres à vitres simple et demi-double par caisses 22, rue Henri-Loyer.
_________________________________________________________________________

                                PIANOS
Moyennant des versements mensuels de 10 francs, vous pouvez vous offrir
une des belles occasions suivantes: Remy 150 fr., Bord, 250 fr., Pleyel,
350 fr., Erard, 450 fr. 1/3 de leur prix d'achat. Garanties sérieuses,
5, rue Caumartin, Lille.
_________________________________________________________________________

--Fumeurs. Vous trouverez, 46. rue Nationale, à la Société lilloise de
liquidation des stocks importants de cigares et cigarettes à des prix
meilleur marché que partout ailleurs.
_________________________________________________________________________

-Charbonnages. Valeurs pétrolifères et diverses. Particulier est
acheteur. Ecrire LMN, bur. du journal, avec nom et adresse, on se rendra
à domicile. Discrétion. Intermédiaires s'abstenir.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                     RYKIÉZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Vos bijoux, diamants, perles fines et argenterie, seront
payés aux plus hauts prix, au 40, Boulevard de la Liberté,
Lille. Discrétion. Loyauté.
_________________________________________________________________________

                             Prises en Gros
Françaises, paquetage spécial de la Maison.
Hollandaises-Rose-Tonka-Violette. Comptoir Lillois, 7. rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h, 55, r. Nationale, Lille.

                            OCCASION UNIQUE
vous est offerte d'acquérir un bon piano, première marque, à un prix
exception, bon marché, en raison des circonstances. Pendant la guerre,
tous pianos vendus sont assurés contre toutes taxes incendies,
réquisitions, bombardement, taxes. Facilités de paiement, au gré du
client. Locations, accords, réparations, prix modérés.

Ad. Schillio accordeur diplômé de la maison Pleyel, 41, Rue des
Pyramides, Lille.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel, vend son eau de beauté.

--Confitures, bonbons en tous genres, raisins, tisane rafraîchissante,
savon noir et savon sunlight, tabacs, cigarettes, vins et liqueurs, 22,
rue Gantois.

Meubles en tous genres. Atelier spécial de réparation. Delforge-Ringot,
fabricant, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre. Lille.

--Fabrique de cartes postales PH, 28, r. du Sec-Arembault, usine à
Lille. Bromure de notre fabrication dep. 5 fr. le cent, fleurs
découpées, 20 séries, 4 fr. 50 le cent. Albums et cartes vues de Lille,
de tous les envir. et villes du Nord et Belgique. Prix défiant t. conc.
_________________________________________________________________________

                           ETAT CIVIL DE LILLE

                               NAISSANCES

Du 13 Avril.--Marlier Hilaire, rue Monge, 27--Bottier Andrée, rue
Corbet, 6.

Du 14 Avril.--Harding Eveline. rue d'Isly, 120.

Du 15 Avril.--Aeck Marie-Louise, place St-Martin, 12.

Du 17 Avril--Van Belle Yvonne, rue Pasteur, 36--Dagorn Léon, rue
Ratisbonne. 48.

Du 18 Avril.--Casier Jean, rue de Wazemmes, 161.

Du 19 Avril.--Leroi Maurice, rue Solférino, 226.

                                 DECES

Du 13 Avril.--Tual Michel, 65 ans, époux Ghille, rue Malesherbes, 53--De
Cock Mélanie, 55 ans, épouse De Clercq, rue Balzac, 60--Lampe Carmen, 5
mois, rue Copernic, 19--Flot Pharaïlde, 30 ans, épouse Willay, cité
Casseville, 43--Mahieu Hyacinthe, 30 ans, époux Laurent, rue Manuel,
42--Taverne Adolphe, 39 ans, rue Colbert, 162--Allart Henri, 69 ans,
époux Escroart, quai de la Basse-Deûle, 104--Gruson Louis, 74 ans, quai
de la Basse-Deûle, 104--Bruxelles Fernand, 16 ans, quai de la
Basse-Deûle, 104--Bouchez Mélanie, 93 ans, veuve Perin, façade de
l'Esplanade, 56--Baert Silvie, 89 ans, veuve Merkaert, allée de la
Vieille-Aventure, cour Carlier, 12--Serruys Florence, 62 ans, veuve
Canneyt, rue Philadelphie, cité Bacquet, 45.

Du 14 Avril.--Cauvin Lucien, 10 ans, rue Guillaume-Tell, 10--Guelton
Thimothée, 74 ans, veuf Trout, quai de la Basse-Deûle, 104--Cierkens
J.-B., 15 ans, quai de la Basse-Deûle. 104--Pouchelle Jules, 1 an, rue
d'Eylau, 38--Landrieu Romaine, 93 ans, veuve Bacro, rue St-Sauveur,
59--Bernard Jules, 67 ans, rue St-Sauveur, 59--Wulleman Pierre, 66 ans,
rue de Paris, 240--Laumond Prudence, 74 ans, veuve Lambert, rue de la
Monnaie, 31--Beuque Adolphine, 20 ans, rue St-Etienne, 61--Leveque
Léontine, 36 ans, rue d'Esquermes, 93--Pouille Constant. 82 ans, rue du
Béguinage, 11.

Du 15 Avril.--Bral Robert, 17 ans, rue des Rogations, 50, cité Delattre.
2--De Nolf Marie, 62 ans, épouse Van den Abeele, rue Fénelon,
48--Descamps Henri, 63 ans, époux Laigle, place aux Bleuets, 6--Potier
Jeanne. 20 ans, rue Léon-Gambetta, 5--Samper Ernest, 1 an, rue Frédéric
Mottez, 4--Fremaux Cyrile. 69 ans, veuf Lété, rue d'Antiu,
17--Hasselsweiler Amédée, 36 ans, époux Lesage, rue Manuel,
63--Libersart Louise, 41 ans, épouse Mouquet, bd Louis-XIV, 43--Caulier
Marguerite, 3 mois, rue Malakoff, 48.

Du 16 Avril.--Turbin Albert, 77 ans, veuf Boitte, rue Montesquieu, cité
Benjamin, 2--Timmerman Julien, 1 an, rue Philadelphie, 89--Fasseur
Elise, 50 ans. épouse Brun, rue Lamartine, 22--Manicour Henri, 79 ans,
rue Malpart, 43--Lallau Charles 70 ans, époux Bacrot, rue des Stations,
35--Destrebecq Zélie, 58 ans, époux Liban, rue Frédéric-Mottez,
1--Pocquet Louis, 74 ans, rue des Robleds, 54--Lelong Raymond, 7 mois,
rue de Poids, 47--Delerive Julien, 42 ans, rue de Douai, 9 bis--Peeters
Rosalie, 77 ans, veuve De Leenheer, rue Allart-du-Gaucquier, 30--Huriau
Virginie, 69 ans, veuve Verdier, rue de Fives, 51--Vincent Rosalie, 78
ans, rue St-Sauveur, 59--Vandenberghe René, 1 an. rue de la Justice,
23--Vienne Charles, 62 ans, époux Vandercruyssen, rue d'Arcole,
27--Vanderaghen Adèle, 25 ans, rue Gosselin, 21--André Eugénie, 54 ans,
veuve Hautefeuille, rue du Repos, 3.

Du 17 Avril.--Clipet Augustine, 37 ans, épouse Dufour, rue d'Esquermes,
93--Desmettre Joséphine, 86 ans, veuve Delos, rue des Robleds,
9--Desnoulet Louise, 4 ans, rue des Elites, 5 bis--Lapaille Victoria. 34
ans, rue Frédéric-Mottez, 4--De Meester Marie, 43 ans, épouse
Florisoone. rue Emile-Vandenberghe, cité Crusoé, 3--Lehembre Marie, 46
ans, rue Ste-Barbe, 15--Haas Barbe, 79 ans. veuve Zeisser, rue
St-Sauveur, 59--Beudin Eugénie, 79 ans, veuve Prévost, rue de Paris,
224--Van de Weghe Liévin, 53 ans, époux Gevers, rue d'Esquermes, 81
Hespel Juliette, 70 ans, quai de la Basse-Deûle, 104--Graye Alphonse, 80
ans, veuf Graux, quai de la Basse-Deûle, 104--Richebé Jeanne, 51 ans.
rue d'Esquermes, 63--Beyaert Ferdinand, 75 ans, époux Farvaque, rue
Colbert, 27--Duthilleul Sophie, 76 ans, épouse Patin, rue St-Sauveur,
29--Tonnelle Ferdinand, 70 ans, époux Brassart, rue Colbert, 23--Cheval
Marie, 44 ans, bd Victor-Hugo, 291--Berteloot Justine, 71 ans, épouse
Bourez, rue Fabricy, 8--Bouchart Alice, 56 ans, épouse Verdier, rue
Solférino, 225--Lemaire Agnès, 19 ans, bd Montebello, 196--Wattripont
Laure, 66 ans, épouse Leclercq, impasse St-Agnès, 6--Morelle Léontine,
48 ans, épouse Dupagny, rue d'Esquermes, 93--Mio Eugénie. 15 ans, bd de
Strasbourg, 99.

Du 18 Avril.--Rousselle Louis, 53 ans, époux Fiévez, rue des Rogations,
16--Watine Paul, 15 ans, rue Nationale, 55--Baert Jean, 72 ans, époux
Schoonaert, quai de la Basse-Deûle, 104--Weens Amélie, 79 ans, quai de
la Basse-Deûle, 104--Scheeller Henri, 49 ans, rue Wagram, 21--Grare
Albertine, 90 ans, veuve Splette, rue Colbert, 82--Franck Henri, 3 ans,
rue Montaigne, 30--Berlemont Gustave, 58 ans, époux Larose, rue à
Claques, 3--Lallemant François, 75 ans, avenue de Dunkerque,
201--Devynck Octavie, 52 ans, rue Barthélemy-Delespaul, 89--Marie Marie,
22 ans, épouse Broucqsault, rue de la Baignerie, 13--Parent Marie, 1 an,
rue du Faubourg-de-Roubaix, 53--Decaluwe Marie, 86 ans, veuve Lateur,
quai de la Basse-Deûle, 104--Roger Jeanne, 38 ans, rue de Thionville, 12
bis--Dancoisne Henriette, 76 ans, rue Ste-Catherine, 28--Maton
Alphonsine, 22 ans, rue de l'Arbrisseau, cité Loubert, 24.

Du 19 Avril.--Prévost Vincent, 75 ans, veuf Bourguignon, rue d'Arcole,
57--Debruille Augustin, 65 ans, époux Desombre, boulevard Louis-XIV,
13--François Jean, 85 ans, veuf Bellot, rue St-Sauveur, 59--Desquiens
André, 3 ans, rue des Postes, 135--Pattein Charles, 69 ans, époux
Cornille, rue de Bavai, chemin des Alouettes, 52--Vanverts Madeleine, 4
ans, rue Solférino, 236--Pleis Charlotte, 34 ans, rue d'Esquermes,
93--Parent Lucien, 18 ans, rue de Turenne, 29--Delbecque Elisa, 67 ans,
rue Flamen, 2--Bizet François. 49 ans, rue des Robleds, 48--Liebersens
Emélie, 31 ans, rue Baptiste-Monnoyer, 14--Dewilder Auguste. 51 ans,
époux. Becque, rue de la Digue, 22, impasse Menu, 9--Wilmot Amélie, 75
ans. veuve Sinsoiliez, rue Ovigneur, 12--Ganse Aimée, 62, ans, époux
Daussy. rue de la Renaissance, cour Mouquet, 2--Quintard Louis, 3 ans,
rue d'Esquermes, 95--Destur Raymonde, 14 ans, rue de la Barre,
78--Vandevoorde Marie, 50 ans, épouse Sackelant, quai de la Basse-Deûle,
104--Lefebvre Julie, 26 ans, épouse Vandenbrouke, quai de la
Basse-Deûle, 104--Vanthuyne Yvon, 38 ans, quai de la Basse-Deûle,
104--Cauberghs Louis, 70 ans, veuf Loket, quai de la Basse-Deûle,
104--Vancoppenole Odile, 70 ans, veuve Demoor, quai de la Basse-Deûle,
104--Poulet Henri, 79 ans, veuf Déossy, rue du Long-Pot, 23 ter--Caron
Marie, 65 ans, veuve Olivier, rue de la Fontaine Delsaulx, 17--Vande
Gehuchte Gustave, 68 ans. époux Galle, rue Monge, cité Lefebvre,
61--Cousin Louis. 70 ans, époux Dubois, rue Berlioz, 30--Her Ismérie, 76
ans. veuve Bailly, rue du Buisson, 3.
_________________________________________________________________________

Conseils et renseig. sur Héritages. Inventaires testaments, rédaction de
tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51, rue
du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                            REMERCIEMENTS

--M. et Mme Eugène Mio, leur fils et toute la famille, remercient
sincèrement les personnes qui leur ont témoigné leurs sympathies, à
l'occasion de la mort de Mlle Eugénie MIO, décédée boulevard de
Strasbourg, 99, le 17 avril 1916, et s'excusent auprès de celles, qui,
par oubli, ou en raison des circonstances actuelles, n'ont pu être
avisées.

--Les familles Laurent et Mahieu, remercient sincèrement les personnes
qui ont assisté aux funérailles de Mme LAURENT, née Hyacinthe MAHIEU,
leur fille, décédée le 13 avril 1916, à l'âge de 30 ans, et s'excusent
auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont
pu être avisées.

--Les familles De Leenheer et Péters, remercient sincèrement les
personnes qui ont assisté aux funérailles de Mme veuve DE LEENHEER, née
Rosalie PETERS, membre du Thiers-Ordre, décédée à St-Maurice, le 15
avril 1916, à l'âge de 77 ans. Elles sont reconnaissantes aux doléances
reçues, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des
circonstances, n'ont pu être avisées.

--Les familles Beyaert-Farvaeque, profondément touchées des marques de
sympathies reçues à l'occasion du décès de M. Ferdinand BEYAERT,
remercient les personnes qui ont assisté aux funérailles célébrées à
Lille, le 19 avril 1916, et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli,
ou en raison des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme Liévin Van-de-Weghe-Gevers, ses enfants et toute la famille,
profondément touchés des marques de sympathies reçues à l'occasion du
décès de M. Liévin-Jean VAN-DE-WEGHE, confectionneur, remercient les
personnes qui ont assisté aux funérailles, et s'excusent auprès de
celles, qui, par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.



N° 153                   Prix du Numéro: 0,05    Dimanche 30 Avril 1916
========================================================================

                          BULLETIN DE LILLE

        ORGANE BI-HEBDOMADAIRE PARAISSANT LE DIMANCHE & LE JEUDI
            publié sous le contrôle de l'autorité allemande

        _En vente chez Madame TERSAUD, 14, rue du Sec-Arembault_

========================================================================

                     ACTES DE L'AUTORITÉ ALLEMANDE

                                 AVIS

1. Le 30 avril 1916, à 11 heures du soir (h. a.) toutes les horloges
publiques devront être avancées d'une heure et marquer minuit. 2. Toutes
les horloges des lieux accessibles au public, telles que Restaurants,
Estaminets, Magasins, Bureaux, etc., devront être mises à la même heure.
3. Cette heure doit être maintenue jusqu'au 30 septembre 1916. 4. Les
possesseurs d'horloges, qui n'auraient pas modifié le 1er mai 1916, à
midi, leurs horloges, seront punis d'une amende allant jusqu'à 300 mark
ou de 30 jours d'emprisonnement. 5. A partir du 1er mai au 30 Août
prochain, la circulation dans les rues du territoire de la ville de
Lille est autorisée de 4 heures du matin à 10 heures du soir (heure
nouvelle) 6. Tous les établissements (Cafés, Restaurants, Estaminets,
etc.) qui devaient fermer à 9 heures (h. a.) pourront rester ouverts
jusqu'à 10 heures.

Lille, le 28 Avril 1916. Le Gouverneur de la Place de Lille.

Les pendules officielles seront donc en avance de 2 heures sur l'heure
en usage à Lille avant la guerre et de 1 heure sur l'heure qu'elles
marquaient depuis l'occupation allemande.
                           ________________

                        Fermeture d'estaminets
Par ordre de l'autorité allemande, les estaminets suivants sont fermés
du 27 avril au 8 juin 1916, parce que les tenancières y ont donné à
boire, le 14 avril, du genièvre à des soldats allemands: Estaminet, quai
de l'Ouest, 80, tenu par Mme Julie-Flavie Malo; Estaminet avenue Butin,
20, Canteleu-Lille, tenu par Félicie-Blanche Burette.

D'autre part, l'estaminet, rue des Trois-Couronnes, 5, tenu par Elisa
Her, est fermé du 28 avril 1916 au 28 juin 1916, parce que, malgré
l'interdiction, on y a reçu, à diverses reprises, des soldats allemands.
_________________________________________________________________________

                          AVIS DE LA MAIRIE

                           MAIRIE DE LILLE

Les Services Municipaux sont installés provisoirement dans les locaux
suivants:

131, BOULEVARD DE LA LIBERTÉ
Administration Municipale.
Secrétaire Général.
Bulletin de Lille (Rédaction).

BANQUE DE FRANCE, 69, RUE ROYALE
Direction des Finances.
Cabinet du Directeur de l'Octroi.
Service du Ravitaillement de la population.
Service des avances aux Communes.
Tickets de pain Lait.
Recette Municipale.

19, RUE MASUREL
Caisse de Chômage.
Assistance Publique.
Fourneaux Economiques.
Retraites.

21, RUE MASUREL
Secours aux Sinistrés et aux Evacués.

48 bis, RUE DE L'HOPITAL-MILITAIRE.
Service des Eaux.

PRÉFECTURE.--SALLE DES FÊTES
(Entrée par la grille.--Place de la République)

Travaux Municipaux (chauffage, éclairage)
Etat-Civil.       Légalisation.
Recensement.     Laissez-passer.
Cartes d'identité.    Réquisitions.
Correspondance.    Allocations Militaires.
Bulletin de Lille (Annonces).

PRÉFECTURE.--DIVISION DE L'HYGIÈNE.
(Entrée par la rue Jacquemars-Giélée)
Service d'Hygiène et Désinfection.

ECOLE SUPERIEURE DE GARÇONS
(Boulevard Louis XIV)
Service des Ecoles.

En signalant précédemment le transfert au N° 19, rue Masurel, du bureau
du chômage et de quelques autres services, nous avons omis d'ajouter que
le gymnase, qui occupait le rez-de-chaussée du susdit immeuble, a été
transféré au 1er étage.

A ce sujet, nous avons à coeur de remercier M. Martin, propriétaire de
l'immeuble en question, qui s'est dépensé sans compter, pour venir en
aide à la Ville, ainsi que le très sympathique professeur, M. Vincent,
qui n'a pas hésité à se priver de son local préféré, pour rendre, une
fois de plus, service à la chose publique.

Ravitaillement de la population.--La 10e distribution du Comité
Hollandais commencera Lundi 1er Mai (pour la quinzaine du 1er au 12
Mai), de 7 heures et demie du matin à 11 heures, dans les conditions
suivantes:

Harengs saurs: 1 par personne. Prix: 0,35.
Fromage Gouda, 1 ration de 25 gr. par pers. Prix: 0,80
Chicorée: 1, 2, 3 personnes, 500 gr. Prix: 0,35.
     »    4, 5       »       750 gr. Prix: 0,55.
     »    6 et au-dessus     1 kg. Prix: 0,70.

Poudre de Javel; 1 paquet par personne. Prix: 0,20.
_________________________________________________________________________

                      Incendie de l'Hôtel de Ville.

Au cours de ce sinistre, un grand nombre de papiers, en partie consumés,
ont été dispersés, parfois fort loin du bâtiment incendié. Les personnes
qui en auraient ramassé, ou qui en trouveraient encore, sont priées de
de les porter au Commissariat de police de leur arrondissement qui les
fera parvenir au Bureau du Secrétariat.

                            Accident mortel

Le 26 avril, à 3 heures de l'après-midi, le mur intérieur qui séparait,
dans les bâtiments de l'Hôtel de Ville incendié, le logement de M. le
Secrétaire Général d'avec les bureaux de l'Etat-Civil, s'est écroulé
avec un fracas formidable. Une partie des décombres est tombée sur le
plafond en ciment armé de l'Etat Civil, qui s'est effondré à son tour. A
ce moment, quatre ouvriers, au service de M. Asset, entrepreneur,
étaient occupés, dans les bureaux de l'Etat-Civil, à l'enlèvement
d'objets épargnés par le feu. Trois de ces ouvriers ont pu se sauver à
temps, l'un toutefois, avec une blessure paraissant peu grave à la tête,
mais le quatrième, du nom de Dermenghem, Louis, est resté enseveli sous
les décombres, d'où il n'a été retiré, par les pompiers, qu'à l'état de
cadavre.

Puisque nous parlons du bureau de l'Etat-Civil à l'occasion de ce
pénible et fort regrettable accident, nous nous plaisons à rendre un
hommage bien mérité au dévouement apporté par les agents du poste de
police voisin de la Mairie, au sauvetage des documents et registres
dudit Bureau, lors du sinistre qui a détruit le bâtiment construit par
Benvignat.
_________________________________________________________________________

                      Cours d'Italien de l'U. F. J.
Le cours d'italien reprendra mercredi 3 mai, à 18 h., à l'Ecole de la
rue des Poissonceaux.
_________________________________________________________________________

La Chambre Syndicale des Entrepreneurs voudrait connaître les jeunes
gens désireux d'apprendre les métiers de peintre, plombier, zingueur,
gazier, marbrier, tailleur de pierre, maçon, tapissier, garnisseur, en
somme, tous ceux se rattachant à l'industrie du bâtiment.

Ils peuvent demander des renseignements à la Chambre Syndicale, les
Mardi et Vendredi, de 10 à 11 heures, 1. rue Denis-Godefroy.
_________________________________________________________________________

                         Le Réveil à volonté

Peut-on se réveiller à volonté? c'est-à-dire se réveiller à l'heure que
l'on s'est assignée, en se couchant, heure plus matinale et inusitée,
rendue nécessaire par un voyage un travail, un événement, appréhendé ou
toute autre circonstance. Cette question fut naguère posée à un grand
organe parisien, par un de ses lecteurs, dans les termes suivants:

«Lorsque je viens à m'éveiller momentanément et que je cherche à me
rendre compte mentalement de l'heure j'y parviens, non pas
infailliblement, mais 90 fois sur 100. et dans ces cas-là, l'écart entre
mon appréciation et la réalité est très peu sensible. J'ai remarqué
également que si l'heure est accomplie, s'il est trois heures, quatre
heures, six heures exactement, je la devine à deux ou trois minutes
près, et parfois tout à fait juste. Or, aucune pendule ne sonne ni chez
moi, ni dans mon voisinage, et notre villa, étant aux confins de la
ville, aucun passage de trains, tramways ou voitures, à heure fixe,
n'est susceptible de me donner une indication.»

Dans ces conditions ne peut-on pas supposer aux personnes susceptibles
de pareille divination, une perception plus exacte du temps écoulé?
Evidemment, d'autre part, le phénomène dont il s'agit a des rapports
avec celui du réveil à volonté, avec cette différence toutefois que,
dans le second cas, il y a une intervention de la volonté, et une
complication supplémentaire résultant de ce que, à un moment désigné de
la perception inconsciente, celle-ci doit se faire consciente, et
déterminer un acte d'énergie, celui du réveil.

Le problème fut mis à l'ordre du jour, il y a plusieurs années, dans
l'Intermédiaire des biologistes--un recueil qui, malheureusement, comme
la plupart des organes, s'adressant spécialement aux chercheurs, n'a pas
survécu, mais qui mériterait d'être ressuscité--par Emile Yung, le
zoologiste de Genève. Il reconnaissait diverses formes de l'évaluation
du temps.

Pour lui, certaines personnes se réveillent presque exactement à l'heure
qu'elles se sont fixée, en s endormant. D'autres se réveillent, mais
avec un écart sensible, plus tôt ou plus tard. D'autres encore échouent,
à tout coup. Enfin il y en a qui, à l'état de veille, sentent toujours
l'heure qu'il est, au milieu de leurs occupations, au lieu que d'autres
laissent passer le temps sans s'en apercevoir.

La note d'E. Yung provoqua deux réponses. L'une, du regretté M.
Vaschide, qui a traité la question dans la Rivista di Frenatria (t. 24,
1898, p. 20) et reconnu que l'évaluation du temps et le réveil à volonté
sont des faits incontestables. Il a observé, en outre, que, le plus
souvent, le réveil se fait en avance, mais que celui-ci dépend beaucoup
des habitudes du sujet, de l'heure habituelle du réveil, du nombre
d'heures de sommeil, de la saison, etc. D'autre part, l'écart est plus
grand, si l'heure fixée pour le réveil est plus tardive que l'heure
habituelle, c'est-à-dire si le sujet a décidé de dormir plus que de
coutume. Un fait intéressant, noté par Vaschide, est que le «sommeil
attentif», comme il l'appelle, le sommeil du sujet qui veut se réveiller
tôt, pour prendre un train, ou rédiger un travail pressant, diffère
beaucoup du sommeil habituel. C'est un sommeil durant lequel le coeur
est accéléré, souvent, un peu avant le réveil.

Durant ce sommeil attentif, les sujets se comportent de façon variable.
Les uns se réveillent dans une commotion; les autres, tranquillement, ne
sentant plus le besoin de dormir; d'autres encore, se réveillent à
moitié, et discutent avec eux-mêmes, pendant un temps, sur la question
de savoir s'il convient ou non de se réveiller complètement. M. E. Yung
a observé sur lui-même que le réveil se fait un peu à l'avance, de 6 ou
7 minutes.

M. E. Gley, Professeur au Collège de France, répondit à la note d'E.
Yung, en citant son propre cas. Mais, chez lui, l'écart était plus
grand, d'une demi-heure ou d'une heure à l'avance. M. Gley renvoyait
aussi à deux travaux, ayant rapport au sujet, de M. Nichols et de P.
Masci (1891 et 1892). Une note plus récente a paru dans le Journal of
the Society of psychical Research, due à M. A. Glardon (juin 1901). Sur
les conseils de Myers, il avait fait des observations sur la faculté
d'évaluation du temps de son moi subliminal, de son inconscient.

Cette faculté sans doute était peu développée; car chaque fois qu'il
voulait se réveiller plus vite pour prendre un train, ou partir en
excursion, il se réveillait deux ou trois fois à l'avance, à 2 heures, à
3 h., à 4 h. (au lieu de 5) après quoi, comme beaucoup d'autres, il
s'endormait jusqu'à 7 et 8 heures.

Mais il trouva le moyen de réussir, grâce à un biais. Au lieu de se
dire, en s'endormant à onze heures, qu'il fallait se réveiller à cinq
heures, il se disait qu'il fallait se réveiller après six fois soixante
minutes, soit trois cent-soixante minutes, ce qui est la même chose. A
sa grande surprise, l'expérience réussit fort bien. Il la varia
considérablement, s'assignant des heures de réveil très diverses, au
bout de soixante-quinze, de trois cents, de cinq cents minutes, etc. En
deux mois et demi, il fit quarante expériences, avec le résultat que
sept fois le réveil eut lieu à la minute indiquée; vingt-quatre fois un
peu en avance; neuf fois avec un peu de retard. Différence moyenne des
quarante expériences, seize minutes et demie.

Pourquoi l'organisme tiendrait-il un compte plus exact du nombre des
minutes que celui des heures? Serait-il guidé par une corrélation entre
la minute et le nombre des respirations, ou des pulsations cardiaques?
En tout cas, un quelque chose semble, chez M. A. Glardon, avoir tenu le
compte des minutes qui ne réussissait pas à tenir compte des heures. Il
eût été intéressant de modifier la seconde expérience, en se disant
qu'il fallait se réveiller non pas à six heures ou à cinq heures, mais
au bout de sept heures, ou de six, à supposer le coucher fixé à onze
heures. Car ce n'est pas la même chose, semble-t-il, de se dire qu'il
faut se réveiller à une heure donnée, ou bien au bout de tant d'heures
de sommeil.

La conclusion? Il n'y en a guère. Le fait est certain: il y a des sujets
capables, à l'occasion du moins, de se réveiller à heure dite. D'autres
échouent piteusement. D'autres encore font des efforts, mais infructueux
en se réveillant trop tôt, puis en s'endormant et en laissant passer
l'heure. Mais l'explication des succès échappe, et il conviendrait de
poursuivre l'étude du phénomène, expérimentalement, au moyen
d'expériences variées.
_________________________________________________________________________

                          CAUSERIE MÉDICALE

                       Des purgatifs végétaux

Avec nos préjugés modernes sur la hiérarchie des fonctions organiques,
nous aurions volontiers tendance à considérer les plantes purgatives
comme des servantes utiles, certes, mais peu présentables--montre-t-on
le balai qui nettoie l'escalier? Nulles, cependant, ne furent plus en
honneur dans le passé. Le grave Louis XIII prit jusqu'à 220 médecines
dans une seule année. Quant à son fils, le majestueux Louis XIV, le
nombre d'apozèmes laxatifs, de clystères détersifs, de bouillons
lénitifs qu'il absorba est vraiment stupéfiant. Même on ne sait, s'il
faut admirer davantage la soumission de l'auguste patient ou
l'ingéniosité des médecins à procurer aux royales entrailles dont ils
avaient la charge la «consolation de petits rafraîchissements».

Si encore ils s'étaient bornés à rédiger silencieusement leurs
ordonnances! Mais point. Ces impudents ont tenu à exhiber devant la
postérité toutes les misères physiologiques de leur prince, ils ont noté
jusqu'au moindre de ses borborygmes. Aussi le Roi-Soleil apparaît-il en
singulière posture entre les mains de ces monomanes qui ne rêvaient qu'à
la lune. Il est vrai que Molière a bien vengé le monarque tant
clystérisé. Si notre grand comique n'a pas su voir l'effort admirable de
son siècle en médecine, du moins a-t-il ridiculisé très justement les
Purgon et les Fleurant, et ceci compense cela.

Peut-être les hommes ne sont-ils jamais complètement dans la vérité,
mais jamais non plus ils n'en sont tout à fait hors. En effet, quand on
regarde les fantoches moliéresques sous le plan de leur horizon, on
n'est pas sans leur trouver quelques excuses. Conditionné par le milieu,
le tempérament peut varier d'un siècle à l'autre. A la Renaissance, par
exemple, la bête humaine, émancipée, est violente et passionnée; elle se
caractérise par ses réflexes prompts, ses enthousiasmes combatifs: elle
est surtout médullaire. Au dix-septième siècle, elle vit plus dans les
villes, elle est plus sédentaire; conséquence: les tempéraments plus
sanguins, plus congestifs, ont davantage besoin de purgatifs, de
clystères et de saignées.

On pourrait dire encore qu'au dix-neuvième siècle, nos parents ont été
surtout de grands neuro-arthritiques, tandis que leurs enfants du
vingtième risquent fort d'être des nerveux tout court, si l'éducation
physique n'y met bon ordre. En résumé, de même que chaque âge a ses
plaisirs, chaque époque a son tempérament, et par suite la médication
qu'elle mérite. Nos anciens eurent la purgation; nous avons, nous, la
douche et le sanatorium, et ce n'est point la faute de la médecine.

Il faut avouer enfin que les idées de ces vieux médecins n'étaient déjà
pas si différentes des nôtres. Ils écoutaient la nature; nous, plus
heureux ou plus habiles, nous savons l'interroger, et au moyen de nos
expériences nous la contraignons à nous répondre. Où ils conjecturaient,
nous prouvons, mais, au fond, nous arrivons à peu près aux mêmes
conclusions qu'eux. Remplacez les mots d'humeur peccante, d'atrabile et
de phlegmes par ceux de microbe, de toxines et de fermentations, et vous
verrez par quelles racines nombreuses le présent se rattache au passé.

Quoi qu'il en soit de cette débauche historique de purgatifs, comment
agissent-ils? Voilà le premier point qui devrait nous arrêter; mais il y
a tant d'explications contradictoires, que mieux vaut ne pas s'en
encombrer. Retenez seulement que les purgatifs salins ou sucrés, en
solution très concentrée, attirent à eux, dans l'intestin, le mucus et
le sérum sanguin, moins chargés de sel; et cela, parce que des échanges
de sel et d'eau s'opèrent toujours, à travers une membrane organique,
entre la solution la plus concentrée et celle qui l'est moins. L'une
donne son eau, l'autre son sel, et c'est le phénomène dénommé osmose.

Sachez aussi que les grands purgatifs irritent la muqueuse intestinale,
enlèvent l'épithélium cylindrique qui la recouvre comme d'un vernis
protecteur. Sous l'influence de l'irritation, ladite muqueuse se gonfle
de liquides, mucus et sérum, qui bientôt coulent abondamment dans
l'intestin, fluidifient les matières, et, du même coup, par leur poids,
excitent les nerfs, qui eux-mêmes ébranlent les muscles. Ceux-ci se
contractent, et voilà l'effet purgatif déclenché.

Quand on ouvre l'intestin, on est stupéfait de sa mobilité: sans
relâche, les anses se meuvent, c'est comme un va-et-vient perpétuel de
trains, les uns dirigés de haut en bas, de l'estomac au cæcum
(mouvements péristaltiques), et les autres de bas en haut, du cæcum à
l'estomac (mouvements antipéristaltiques). Utiles pour le brassage des
aliments et leur mise en contact avec les sucs intestinaux, ces
mouvements font en outre progresser lentement et méthodiquement le bol
alimentaire vers l'orifice inférieur du tube digestif. Si j'osais
introduire un peu d'élégance dans mon sujet, je dirais que l'action de
ces tuniques musculaires peut se comparer aux pressions répétées que
nous exerçons sur chaque doigt, lorsque nous voulons mettre un gant de
peau un peu étroit. J'ajouterai, qu'indépendants de la volonté, ces
muscles, à fibres lisses, sont très importants puisqu'ils enveloppent
tout le tube intestinal dont la longueur totale est au moins de 8
mètres--la hauteur d'un deuxième étage!

Ainsi, voilà qui est clair, mais ce n'est pas tout. Une substance
onctueuse était nécessaire pour aider au glissement des résidus. La
nature y pourvut en noyant dans la muqueuse intestinale des burettes
innombrables, dites, les unes glandes de Lieberkühn, les autres glandes
de Brunner. Voulez-vous une idée de leur nombre? On a compté jusqu'à 40
millions de glandes de Lieberkühn, la population de la France! Elles
sécrètent toutes du mucus en quantité considérable, 10 litres par 24
heures, qui sont réabsorbés en partie par l'organisme après avoir servi.
Disons enfin que ce mucus, doux, filant, est onctueux à souhait: c'est
la vaseline du bon Dieu!

De ce qui précède vous déduirez sans peine que la constipation dépendra,
soit du relâchement ou du resserrement des muscles, soit de
l'insuffisance des glandes, si elles ne sécrètent plus assez de mucus
pour faire glisser les déchets alimentaires à travers notre métro
intestinal.

Pendant que ce grand drame de la nutrition se poursuit dans les
profondeurs de sa vie végétative, l'homme pense, souffre, aime; il
s'évade de sa prison, il a des ailes; il découvre les lois de la
gravitation, et il se perpétue. Mais s'il peut accomplir tous ces
prodiges, c'est parce que la nature l'a libéré de la matière, en
installant dans son intestin des moteurs nerveux particuliers, formés de
ganglions nerveux et de nerfs qui, seuls, suffisent à faire marcher les
mécaniques musculaires et glandulaires de l'intestin, sans que nous
ayons à nous en préoccuper et en ayons même conscience. Ils ont été
construits, pour que tout, dans l'intestin, se passât sans douleur et en
dehors de nous. Mais, dans les maladies, diarrhée, purgation violente,
toxines, etc., l'excitation dépassant les ganglions nerveux, arrive à la
moelle épinière qu'elle irrite. Dans ces conditions, elle devient
consciente, et la colique s'installe. Si la contraction intestinale, due
à l'irritation nerveuse, est plus forte encore et plus prolongée, le
cerveau et le bulbe peuvent être à leur tour excités, et alors c'est
l'angoisse, et même la syncope.

Inversement, une irritation émotive partie du cerveau pourra très bien,
par voie descendante, aller impressionner la moelle et irriter les nerfs
de l'intestin. Ceux-ci feront soudainement contracter les muscles, et,
avec tant de force, qu'ils produiront la colique, colique des héros
quand il s'agit d'un Turenne, contraint de se mettre à l'écart aux
premières mousquetades, ou colique du poltron au système nerveux
déséquilibré. «J'en ai la colique» est une locution populaire qui
s'inspire de la plus haute physiologie.

Après ces démonstrations, vous vous expliquerez sans peine le succès,
éternel comme la faiblesse humaine, des laxatifs et purgatifs. Parmi ces
derniers, je relève d'abord les purgatifs mécaniques qui renforcent la
contraction musculaire de l'intestin par la seule excitation de leur
poids. A citer ici les pilules d'antimoine, dites perpétuelles, parce
que nos aïeux, qui n'y voyaient pas malice, les recueillaient après
l'effet obtenu et se les transmettaient de père en fils.

Mais les purgatifs végétaux agissent, non seulement par leur poids, ils
opèrent aussi par le mucilage qu'ils contiennent et qui vient
probablement suppléer au mucus des glandes. Le type de ceux-là est la
graine de lin prise le soir à la dose d'une cuillerée dans un peu d'eau.
La graine de moutarde blanche (une cuillerée à café) est également
appréciée; de même les grains de psyllium, sorte de plantain, au goût de
poussière bien désagréable, et la gélose, dont on fait une si grande
consommation sous les noms les plus divers. Somme toute, rien ne vaut,
comme purgatif mécanique, la vieille huile de ricin; elle n'est guère
savoureuse non plus, mais avec du jus d'orange, de la bière, du café ou
quelque émulsion savante, on arrive assez bien à en masquer le goût.
(A suivre)
_________________________________________________________________________

                          Annonces diverses

Avis.--Les personnes qui auraient déposé au Bureau du Journal, à la
Mairie, des réponses aux annonces parues dans les numéros antérieurs à
celui du dimanche 30 avril, sont priées de les renouveler, car celles
qui n'ont pas été prises par les intéressés, ont été détruites par
l'incendie de l'Hôtel de Ville.

--Bijouterie--Horlogerie--Orfèvrerie «A la Perle d'Or». 46, r.
Esquermoise. Maison de confiance. Réparations soignées, prix très
modérés. Cadeaux pour 1re communion, croix, médailles, etc.

--Maladies des femmes, les mardi et vendredi, de 10 à 5 h., rue
d'Amiens, par le Dr Torck.

--Demandez dans toutes les Pharmacies les Pastille Laxatives Kady
produit d'un goût très agréable d'efficacité certaine. Convient à tous
les âges, sans changement de régime. Seul produit préparé et contrôlé
dans les laboratoires des pharmaciens du Nord. Se méfier des
contrefaçons. La boîte de 40 tablettes, 2 fr.

PRETS hypothécaires Achat, vente et loc. d'immeub. cessions. S'adr. à M.
Pamart, 51, r. du Maire-André, à Lille, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.

--Bijoux. J'achète bijoux en or, argent, platine, diamants, plus chers
que partout, 129, r. Paris.

--Sage-femme de 1re classe Médaillée Maternité de Paris, Mme François,
11, place Catinat, reçoit pensionn. Consultations gratuites de 1 à 5
heures.

--Sage-femme de 1re classe, Mme Dancourt, 20, r. de la Digue,
consultations de 10 à 6 h. Mais, de confiance.

--Sage-femme de 1re classe 35, boulevard Bigo-Danel, maison sérieuse,
consultations de 8 à 7 heures.

--Teinture et Nettoyage. La Maison Delemar-Morel anc. rue de la
Quennette, informe sa clientèle que son magasin est transféré, 19 bis,
rue de Roubaix.

--Couronnes funéraires.--Maison Cannoo inf. nombreuse clientèle que son
magasin est transféré provisoirement à sa fabrique 1, rue des
Trois-Mollettes.

Incendie Si vous voulez être à couvert en cas d'incendie, etc., faites
vérifier vos assur. gratuitement par M. S. Pamart, ex-principal clerc de
notaire, 51, r. Maire-André, de 9 à 10 et de 2 à 5 h.

--Cabinet dentaire J. Beck, 21, boulevard Carnot. près nouveau théâtre.
Consultations de 9 à 12 h. et de 2 à 4 h. Travaux tous genres et
réparations.

Bière supérieure de Ménage en fûts. S'adresser à Emile Frappart, 4, rue
de Rocroy (Porte de Paris).

--Avis. Achat à très haut prix de brillants, perles fines, articles or,
argent, dentiers, etc., 55, rue des Tanneurs.
_________________________________________________________________________

                                 PIANOS
Moyennant des versements mensuels de 10 francs, vous pouvez vous offrir
une des belles occasions suivantes: Remy 150 fr., Bord, 250 fr., Pleyel,
350 fr., Erard, 450 fr. 1/3 de leur prix d'achat. Garanties sérieuses,
5, rue Caumartin, Lille.
_________________________________________________________________________

                             Prises en Gros
Françaises, paquetage spécial de la Maison.
Hollandaises-Rose-Tonka-Vlolette.
Comptoir Lillois. 7. rue Gambetta.
_________________________________________________________________________

Verre à vitres simple et demi-double par caisses, 22, rue Henri-Loyer.
_________________________________________________________________________

--Toute personne ayant une tendance à la constipation doit demander chez
son pharmacien une boîte d'essai de 0 fr. 50 de
                     RYKIEZOL--(COMPRIMÉS LAXATIFS)
_________________________________________________________________________

--Charbonnages. Valeurs pétrolières et diverses. Particulier est
acheteur. Ecrire LMN, bur. du journal, avec nom et adresse on se rendra
à domicile Discrétion. Intermédiaires s'abstenir.
_________________________________________________________________________

--Fidèle Sarazin, représentant de brasserie, 24, rue Godefroy, La
Madeleine, de 5 à 6 h, 55. r. Nationale, Lille.
_________________________________________________________________________

--Vos bijoux, diamants, perles fines et argenterie, seront payés aux
plus hauts prix, au 40, Boulevard de la Liberté, Lille. Discrétion.
Loyauté.
_________________________________________________________________________

--Spécialités extraits et tous articles intéressants pour pâtissiers,
confiseurs, brasseurs, à Lille, 6, rue St-Jacques; à Roubaix, 8, place
de la Gare.

--Avant de vous adresser ailleurs, voyez le savon mou très mousseux DM.
garantit exempt de tous produits nuisibles. En vente 120, rue
Brûle-Maison.

--Tailleur dema. ouvriers, demi-ouvriers et apprenti-coursier.
S'adresser 60, rue Masséna.

--On demande de bons ouvriers appiéceurs. Reinsberg, 13, rue Nationale.

--Méthode Gaspey. Otto-Sauer demandée neuve ou d'occasion. Ecrire AA,
bureau du journal.

--Modes tous articles pour les modistes, rue du Sec-Arembault. 39,
Lille.

--Perdu dimanche, quartier de l'Esplanade, missel cuir fauve avec
signet. Rapp. contre récomp. r. Faidherbe. 40

--Perdu lundi, entre r. Esquermoise et pi. République, petit
porte-cartes bleu marine, souv. famille, conten. 70 fr. en bons Lille et
romance manuscrite. Bonne réc. à qui le rapp. au Commissaire central,
contour Hôtel de Ville.

--Pantalons velours. Spécialité, 14. rue du Gros-Gérard.

--La Maison G. Poppe, 43, rue de la Halle, informe sa nombreuse
clientèle qu'elle a toujours en magasin un grand choix de meubles riches
et ordinaires.

                       ASSORTIMENT CONSIDÉRABLE
de SABOTS, PANTOUFLES, SAVON DE TOILETTE ET DE LESSIVE, COMPTOIR
INTERNATIONAL, 109, Rue Solférino, Lille.

--Coiffeur. On demande un bon ouvrier coiffeur, chez Victor, 34, Place
du Lion-d'Or.

--Perdu. Pendentif et chaîne perles fines turquoises. Rapporter cont.
bonne récompense, 187, rue Nationale.

--Transport de colis. Lille-Roubaix, 11, rue de la Monnaie, Lille; 13.
rue de la Halle, Roubaix.

--Savons de toilette et de ménage pour ravitaillement, 23, rue Basse.

--Servante. On demande une fille au courant du service 11, rue
Camille-Desmoulins, car H.

--Modes. On demande une bonne apprêteuse garnisseuse, rue du Prieuré,
23, Fives-Lille.

--Coiffeur. On demande garçon 18, rue Saint-André.

Bottin dentiste, 21 ans, 2, rue Hôpital-Militaire. Réinstallé
définitivement 15, r. St-Augustin, près les Halles Centrales. Spécialité
Extraction dents sans douleur.

--On demande un perroquet sachant ou ne sachant pas parler. S'adresser
99. rue Hôpital-Militaire.

--Grand amateur minéralogiste et numismate recherche vendeur de pièces
de collections, échantillons de minéraux, statuettes, plaquettes,
médailles et monnaies. S'adresser atelier sculpture, 281, rue Solférino.

Meubles en tous genres. Atelier spécial de réparation. Delforge-Ringot,
fabricant, 6-8, rue Gombert, Lille.

Cabinet Dentaire de M. Ch. Fresco, 42, rue Saint Gabriel, ouvert tous
les jours, de 1 à 5 heures.

--Madame Norman, 46, rue du Molinel vend son eau de beauté.

--Wassingues et lavettes en gros. Voir échantillon et prix chez M.
Campion, café de l'entr'acte, 11, place du Théâtre. Lille.

--Imprimerie La Gutenberg.--On demande un margeur-conducteur ou margeur.
S'y adresser de suite.

--Ravitaillement des communes exclusivement. Achète cafés, riz,
conserves, poissons, fromages, confitures, sucres, etc., et toute
alimentation. Adresser offres, 54, rue Basse, Lille.

Cercueils en tous genres. Grand choix toujours en magasin,
Delforge-Ringot, 6-8, rue Gombert, Lille.

--Bouteilles, bouchons, extraits, essences, colorants pour liqueurs
sirops, confiserie. Parfums et extraits pour eau de Cologne. Henri
Deffrennes, 291, rue Solférino.

--Achat de livres. Romans, auteurs connus, livres techniques, livres
professionnels L. Sion, r. Masséna. 39

--Leçons.--Demoiselle ay. brevet supr donne leçons sténo-Duployé,
dactylo, à prix mod. S'adr. 51, r. la Clef.

--Moteurs Industriels, usine Caloin, r. Kulhmann, 17, Lille, continue
faire rapid trav. et répar. mécaniques.

                   IMPRIMERIE WILMOT-COURTECUISSE
                      4, Boulevard Victor-Hugo.
       Impressions en tous genres--Billets mortuaires en 2 h.
                   Papeterie demi-gros et détail.
_________________________________________________________________________

                         ETAT CIVIL DE LILLE

                             NAISSANCES

Du 21 Avril.--Rompteaux Andrée, place Vanhoenacker, 15.

Du 25 Avril.--Désire Yvonne, rue Champollin, pavillon Sainte-Marthe, 24.

                                DECES

Du 21 Avril.--Willay Ernest, 58 ans, veuf Deleuze bd des Ecoles,
66--Dillie Octaire, 50 ans, époux Tiétard, rue de la Halloterie,
13--Fannoy Jean, 78 ans, époux Desmet, rue du Bazinghien. 8--Eraut
Henri, 78 ans, veuf Liénnart, rue des Tanneurs, 34--Vande Kerchove
François, 46 ans époux Blanckaert, rue Guillaume-Werniers, cité
Brunswich, 1--Derlet Marie, 81 ans, veuve Pierre, rue des
Trois-Couronnes, 12--Dewane Angélique, 82 ans, époux Ferraille, rue des
Long-Pot, cour Fache, 15--Samyn Maurice, 2 ans, cité Casseville,
1--Battet Antoinette, 53 ans, épouse Melchior, rue Pierre-Legrand,
48--Deffrennes Victorine, 51 ans, époux Libaut, rue d'Esquermes,
93--Fauvaux Louis, 58 ans, rue d'Esquermes, 93--Delrue Mathilde, 81 ans,
veuve Brédart, quai de la Basse-Deûle, 104.

Du 24 Avril.--Lantoine Augustin, 55 ans, époux Vanesse, rue
Pierre-Legrand, 93, cour Desfontaines, 2--Pevaux Clémence 66 ans 1/2,
veuve Hogedé, rue d'Esquermes, 93--Legrand Auguste, 67 ans, veuf
Plaisant, rue de Poids, 50--Duvinage Elvina, 76 ans 1/2, veuve Chateau,
rue d'Esquermes, 93--Lenglet Louis, 82 ans, veuve Harvin, rue Gambetta,
233 bis--Roland Rodolphe, 36 ans, époux Malin, rue Négrier, 18--Cremmery
Marie, 28 ans 1/2, épouse Philippe, bd Montebello, 196--Wuillai
Virginie, 63 ans, veuve Montahut, quai de la Basse-Deûle,
104--Vercruyssen Pierre, 74 ans, époux Schelfaut, quai de la
Basse-Deûle, 104--Fontenier Blanche, 29 ans 1/2, rue Solférino,
107--Léger Léon, 44 ans, veuf Capon, rue d'Esquermes, 93.

Du 25 Avril.--Hennion Clémence, 55 ans, épouse Drelon, rue au Péterinck,
12--Theisgen Barbe, 54 ans 1/2, épouse Beaumont, bd du
Maréchal-Vaillant, 4--Ducatillon Adolphine, 77 ans, veuve Lemerre, rue
Fontenelle, 12--Loucheur Fidéline, 1 an, rue St-Druon, 2--Lardemer
Emile, 60 ans 1/2, épouse Saintenoy, rue Guillaume-Werniers, 2--De
Vlieger Diane, 1 an, rue Philadelphie, 1--Boettiger Charles, 72 ans 1/2,
rue de la Monnaie, 32--Demory Adèle, 78 ans 1/2, veuve Gardez, rue de
Lannoy, 136--Tiquet Agnès, 91 ans 1/2, veuve Prouwest, rue du
Grand-Balcon, 37--Couttin Louis, 55 ans, rue de Flers, 6--Thieffry
Sophie, 88 ans, veuve Baclet, rue St-Sauveur, 59--Weil Lucine, 50 ans,
rue Léon-Gambetta, 196--Demeulenaer Henri, 21 ans 1/2, rue de Rivoli,
13--Depasse Julie, 41 ans, bd Victor-Hugo, 291--Leuwers Charles, 86 ans,
rue de Dieppe, 4--Morel Alexandre, 76 ans, épouse Delesalle, rue de la
Justice, 23--Dubois Alfred, 60 ans 1-2, époux Keneut, rue des
Pénitentes, 1 bis--Hovart Georges, 1 an 1/2, rue de la Marbrerie,
13--Demouvaux Louis, 16 ans 1/2, rue de Bapaume, cité Faidherbe,
23--Boonaert Pierre, 56 ans, époux Demeyer, rue Arago, cour Cormoran,
14--Bouvet Etienne, 49 ans 1/2, époux Bourgeos, 2, rue Bosquet--Bouquet
Adolphe, 71 ans 1/2, époux Delemar, quai Basse-Deûle, 104--Brunin
Noémie, 51 ans 1/2, épouse Devernay, bd Montebello, 96--Ruysschaert
Edmond, 16 ans, rue Monge, 8--Selosse Marie, 51 ans. veuve Cabooter, rue
Philadelphie, 131.

Du 26 Avril.--Bernaert Reine, 74 ans 1/2, veuve Room, rue Gantois,
11--Heris Hélène, 30 ans, épouse Héris, rue de Canteleu, 134--Poignant
Charles, 62 ans, époux de Gensy, rue de l'Arbrisseau, 204--Laurent Jules
18 ans, rue de la Monnaie, 32--Cogez Eugénie, 56 ans, épouse de De Cock,
rue Lazare-Garrot, 5--Vandekerckhove Marie, 55 ans 1/2, épouse Deltour,
rue de la Plaine, 44--Vanbrussel Nathalie, 59 ans, épouse Baekelandt,
rue de la Plaine, 45--Delesalle Eudoxie, 74 ans, veuve Delaporte, quai
de la Basse-Deûle, 104--Clément Armand, 83 ans, veuf de Adolphine
Allard, quai de la Basse-Deûle, 104--Lefebvre Renée, 15 ans, rue de
l'Entrepôt, 6--Sense Marie, 51 ans, épouse Rosar, rue Alphonse-Mercier,
27--Cochez Gustave, 53 ans 1/2, époux Depriester, rue de la Plain, 32
bis.

Du 27 Avril.--Fiévet Angèle, 41 ans 1/2, épouse Christian, place Gilson,
1--Delporte Maurice, 5 ans, chemin des Huiles, 155--Thel Flore, 54 ans,
veuve Fourdignier, rue de Thionville, 2--Dermenghem Louis, 58 ans 1/2,
époux Calimez, rue d'Iéna, 145--Germain Paul, 45 ans, veuf Letrichet,
rue des Stations, 57--Delplanche Eugène, 2 ans, rue de Bavai, 106.
_________________________________________________________________________

Conseils et renseig. sur Héritages. Inventaires testaments, rédaction de
tous actes. S'ad. à M. S. Pamart. ex-princip. clerc de notaire 51, rue
du Maire-André, de 9 à 10 h. et de 2 à 5 h.
_________________________________________________________________________

                             AVIS MORTUAIRE

On nous prie d'annoncer la mort de M. Arthur DEGROUX, décédé le samedi
29 avril, à l'âge de 64 ans. Les funérailles auront lieu le mardi 2 mai,
en l'église St-André, à 10 h. 1/2. Réunion à la maison mortuaire, 73,
rue Princesse, à 10 h. 1/4. Les personnes qui, par oubli, n'auraient pas
reçu de faire-part, sont priées de considérer le présent avis comme en
tenant lieu.

                             REMERCIEMENTS

--Monsieur Henri Lecat et sa famille, remercient bien sincèrement toutes
les personnes qui ont bien voulu assister aux funérailles de Mme Henri
LECAT, née Sylvie-Marie-Hermance HALLUIN, décédée à La
Madeleine-lez-Lille, le 25 Avril 1916, dans sa soixante-et-unième année,
et s'excusent auprès de celles qui, vu les circonstances, n'en ont pu
être avisée.

--La famille Richebé remercie sincèrement les personnes qui ont assisté
aux funérailles de Mlle Marthe RICHEBÉ ou qui leur ont exprimé leurs
condoléances, et s'excuse auprès de celles qui, par oubli, ou en raison
des circonstances, n'ont pu être avisées.

--Mme Louis Marécaux-Demeire et sa famille, profondément touchés des
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de Jeanne MARESCAUX,
remercient vivement les personnes qui ont assisté au convoi et messe
d'ange, ou ont exprimé leurs condoléances, et s'excusent auprès de
celles, qui par oubli, ou en raison des circonstances, n'ont pu être
avisées.

--M. Jean Verdier-Bouchart et toute la famille, profondément touchés des
marques de sympathie reçues à l'occasion du décès de Mme
Alice-Julienne-Fernande-Eloïse VERDIER née BOUCHAERT, remercient les
personnes qui ont assisté aux funérailles, ou envoyé leurs condoléances,
et s'excusent auprès de celles, qui, par oubli, ou en raison des
circonstances actuelles, n'ont pu être avisées.





*** End of this Doctrine Publishing Corporation Digital Book "Bulletin de Lille, 1916.04 - publié sous le contrôle de l'autorité allemande" ***

Doctrine Publishing Corporation provides digitized public domain materials.
Public domain books belong to the public and we are merely their custodians.
This effort is time consuming and expensive, so in order to keep providing
this resource, we have taken steps to prevent abuse by commercial parties,
including placing technical restrictions on automated querying.

We also ask that you:

+ Make non-commercial use of the files We designed Doctrine Publishing
Corporation's ISYS search for use by individuals, and we request that you
use these files for personal, non-commercial purposes.

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort
to Doctrine Publishing's system: If you are conducting research on machine
translation, optical character recognition or other areas where access to a
large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the use of
public domain materials for these purposes and may be able to help.

+ Keep it legal -  Whatever your use, remember that you are responsible for
ensuring that what you are doing is legal. Do not assume that just because
we believe a book is in the public domain for users in the United States,
that the work is also in the public domain for users in other countries.
Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we
can't offer guidance on whether any specific use of any specific book is
allowed. Please do not assume that a book's appearance in Doctrine Publishing
ISYS search  means it can be used in any manner anywhere in the world.
Copyright infringement liability can be quite severe.

About ISYS® Search Software
Established in 1988, ISYS Search Software is a global supplier of enterprise
search solutions for business and government.  The company's award-winning
software suite offers a broad range of search, navigation and discovery
solutions for desktop search, intranet search, SharePoint search and embedded
search applications.  ISYS has been deployed by thousands of organizations
operating in a variety of industries, including government, legal, law
enforcement, financial services, healthcare and recruitment.



Home